Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum
Apprendre à dessiner ensemble!
Apprend à dessiner et à créer un manga grâce à la communauté du blog http://draw.eklablog.com qui te propose concours, tutoriaux et articles marrants ou sérieux. Attention, si t'es pas déjà inscrit: Un chou unijambiste risque de venir te voler ton goûter!
 
Apprendre à dessiner ensemble! Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Projet en cours : Bloody Black Night ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Princess-Mimiko Millanium
Plume grandissante

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 216
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Lun 13 Aoû - 17:25 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

Bon après mûre réflexion, j'ai décidé de poster un projet que j'écris de plusieurs années. Du moins que j'essaye d'écrire. Au début je voulais l'adapter en manga, le projet est en réalité un projet manga, mais étant donné que je préfère m'améliorer dans le dessin, j'ai abandonné l'idée de créer mes planches puis remettre ça à plus tard et plutôt voulu l'adapter d'abord en roman. Après plusieurs essais, car j'avais créer plusieurs histoires, je les aient rassemblées et j'ai garder certaines choses et enlever celles qui ne me plaisaient plus pour en arriver à une histoire qui me plaît. (ENFIN !
) Je vous met donc déjà la fiche technique et le synopsis de l'histoire que je suis en train de créer. J'espère qu'elle vous plaira et n'hésitez pas a mettre vos critique. Cela m'aidera à m'améliorer.

Titre : Bloody Black Night
Titre alternatif : 血まみれの黒い夜
Auteur : Bah moi. xP Princess Mimiko Millanium.
Genre : Fantastique, comédie, drame, Action
Année de réalisation : Bon je vais mettre 2012-2013 (même si ça fait depuis 2009 que je suis dessus )
Nombre de chapitres : Indéfinis pour le moment (pleins surement. xD)
Nombre de saisons : Indéfinis pour le moment (je compte en faire plusieurs)
Age conseillé : Heu... Je n'y ai pas encore réfléchit. ^^'

Synopsis : Ayant fait le rêve oppressant d'une petite fille en pleurs qui ne cesse de le hanter, Anjuu Glory, lycéen "ordinaire" se retrouvera face à son destin, le jour de la rentrée des classes (système scolaire Japonais donc en Avril). L'étrange apparition s'est muée en une mystérieuse jeune fille, Victorya, détentrice d'un sombre secret qu'elle ne pourra confier qu'à l'objet de sa quête : le "Protecteur", qui devra, alors s'acquitter d'une mission lourde de conséquences...

Voila, pour ce synopsis, j'espère qu'il vous donnera envie de lire mes chapitres, du moins déjà le premier.
Merci de m'avoir lu.

Guide des chapitres de Bloody Black Night :

La nuit avait déjà assombris une grande partie du ciel qui se teintait d’un noir profond. La chaleur du jour s’était dissipée et laissait place à un souffle d’air glacial. Les quelques écureuils courageux en recherche de leur noix pour l’approche de l’hiver, regagnèrent aussitôt leur abri, pressentant un danger imminent. À peine étaient-ils rentrés chez eux, que l’écorce de l’arbre dans lequel ils logeaient, se mit à se réchauffer puis à crépiter. La température augmentait considérablement en cette saison d’automne. En voulant sortir de l’arbre en surchauffe, une brise suffocante leur agressa le visage. Des flammes meurtrières grimpaient le long du tronc et des branches, gagnant petit à petit leur corps pris au piège. Soudain, des bruits de pas et de branches cassées se firent entendre, accompagnés de sanglots perpétuels. Une petite fille repoussa les quelques feuillages qui avaient échappés aux flammes et observa la scène qui se déroulait sous ses yeux. Un feu. Un immense feu. Des animaux brulés vifs dont les écureuils. Une grande partie de la faune sylvestre venait de disparaître… Mais le plus désastreux se situait derrière elle et la forêt en cendre. Les fortifications entourant un vaste terrain parsemé d’arbres fruitiers ici et là, accueillant des maisons plus ou moins modeste et autres bâtiments religieux, culturels et historique, venaient de s’écrouler sous le poids de la puissante main d’œuvre militaire ennemie. Ces murs de plus que 4 mètres de haut ayant résisté à tout les assauts précédents tout en gardant leur état intact et position infranchissable, comment avaient-ils pu fléchir et être transpercer par la défaite ? Ce qui restait des structures et alentours n’était pas plus favorable. Les maisons, musées, commerces se retrouvaient vidés de leur richesses. La plupart étaient détruites pour le bonheur des guerriers ennemis, qui récupéraient les rares matériaux introuvable ou inaccessible à l’achat sur leur terre respective. Les autres étaient brulées et laissait place à des ruines poussiéreuses et nauséabondes. Les habitants devaient faire un choix crucial sous la menace et l’oppression de l’armée ennemie. Soit de se soumettre et se plier aux ordres de celle-ci, avec les conditions adéquates, soit mourir. Les hommes jugés trop dangereux se faisaient liquider sur place tandis que les femmes et les enfants s’inclinaient sans autant se faire violés, torturés et volés de leurs biens. Les plus faibles succombaient sous cette injustice. Malheureusement leur adversaires n’étaient pas venu pour seulement pillés et démolir tout ce qui se trouvaient dans leur champs de vision. Ils convoitaient tous quelque chose. Ils étaient venus spécialement pour ça.
Décimer la famille royale maintenant les traités de paix dans ce monde et régnant en maître sur ce territoire. Mais pourquoi celle-ci ? Personne ne le savait ou presque... Le palais se situait plus en retrait par rapport aux habitations et à l’entrée principale. En parcourant la ville tout entière, un seul chemin conduisait au domaine, il était entourer de chaque côté d’une forêt aux arbres abondants et de plants de fleurs aux multiples couleurs. À la fin de cette traversée, d’autres murs fortifiés, s’élevaient sur le paysage. Certes ils étaient beaucoup moins influents que ceux de l’extérieur, mais ils protégeaient suffisamment les lieux contre toute menace ennemie et acte de trahison de la part du peuple ; si celui-ci œuvrait sur cette action. L’ennemi était arrivé jusqu’à ce point. Si la défense était brisée, le territoire serait perdu à jamais et ses fondateurs anéantis, laissant aucun espoir de survie aux malheureux prisonniers. Le moral des guerriers s’était accru. Ils attendaient de pied ferme le signal pour en finir. Détruire ce qui restait de ce terrain désert et sans vie et rentrer chez eux victorieux. L’un d’entre eux, habillé de façon plus distinguée, se démarqua de la foule en s’avançant de quelques mètres. Faisant face à la grande porte en or qui se dressait devant lui.

«  - Héhéhé ! A l’heure qu’il est je n’aimerai pas être à ta place ! Il me suffit de donner le signal pour tout s’écroule. Ton royaume. Ta descendance. Tout ce que tu as bâtit dans ce monde depuis tellement d’années. A moins que tu ne veuille hisser le drapeau blanc, Lady ?

Suite à ces mots, un tremblement de terre s’effectua puis l’obstacle obstruant le seul chemin que pouvait emprunter l’ennemi se divisa en deux. Le passage qui menait au domaine royal était enfin libre d’accès. Plusieurs gardes, dont une femme dégageant une certaine prestance et une beauté spectaculaire, se tenaient au centre de l’emplacement de la porte et fixaient droit devant eux leurs assaillants. Celle-ci s’approcha vers le chef ennemi et l’observa avec mépris. Une lueur de haine et de dégoût se distinguait dans ses yeux couleur cristal qui ressortaient très clairement avec sa longue chevelure rouge bordeaux.

- J’ai construit ce royaume dans un cadre de paix et de sérénité. J’ai travaillé pendant des années sur un traité de paix qui réunirait politiquement toutes les familles royales. Dans un commun accord, lors d’un conseil, nous avions décidé de stopper les guerres inutiles puis de faire régner des jours meilleurs sans quiproquos à toutes les patries. Je ne laisserai jamais une créature aussi répugnante et versatile que toi corrompre nos démarches. Je me battrai contre les usurpateurs de ton espèce ! Tu ne toucheras à aucun de mes enfants… Aargh… Qu’est-ce que … ?
- Blah blah blah… Au lieu de nous faire ton discours à la noix, tu devrais ne pas baisser ta garde et te défendre contre ton ennemi car lui il n’attend pas que tu finisse ou non de parler… Il agit ! »

Le chef ennemi, enfonçant plus profondément son épée dans la poitrine de Lady, regarda celle-ci droit dans les yeux puis retira son arme quelques secondes après.

- Mère -s’écria la petite fille toujours dans la forêt, en se retournant vers son royaume.- ! Mère ! Oh non ! Ne me laissez pas ! Mèèère !

Elle se mit à courir en direction du lieu qu’elle venait de fuir, en appelant sa mère, vainement. Tout ce qui se trouvait autour d’elle, s’éloignait progressivement à chaque mètre qu’elle essayait de franchir. Une petite lumière blanche apparût suite à cela, avant de s’agrandir et la submerger de tout son être…

- Mère ! Non, non ! Mère ! -s’écria une jeune fille dans son lit en manquant de se cogner la tête contre sa table de chevet tellement elle bougeait. Elle se réveilla et expira profondément. – Ce n’était qu’un rêve… Ou plutôt un cauchemar… Fffh…  
Elle se leva puis remit sa couverture qui la protégeait du froid sur le lit, car celle-ci était tombée par terre durant son périple paradoxal. Elle contempla la lune à travers la fenêtre puis ferma les yeux brièvement en repensant aux dernières paroles que sa mère lui avait dite avant de disparaître.  
« - Trouve le Protecteur ma fille ! Seul lui à le pouvoir de tous nous sauver. »  
Elle soupira longuement. Le désespoir et la tristesse se lisait sur son visage.  
- Il faut que je le trouve…  
- Demoiselle Victorya ? -demanda une voix douce et cristalline.  
- Oh ! Mitsuko, je ne vous ai pas entendu entrer.  
- Vous étiez perdue dans vos pensées je présume ?  
- Oui, encore une fois.  
- Demoiselle Victorya, vous ne devez pas rester ici. Certains hommes du village ont entendu des rumeurs sur une étrangère vivant dans leur village. Vous êtes en danger. Vous devez partir.  
- Oui. J’allais m’en aller justement. Je dois le retrouver puis je ne veux pas que vous ayez des ennuis à cause de moi.  
- Oui…  
- … Ils sont là. Je les entends monter les escaliers.  
- Je… J’ai essayé de …  
- Chuuut… Je le sais. –Murmura Victorya en s’approchant de la jeune femme puis en plaçant sa main sur la bouche de celle-ci.- Merci pour tout ce que tu as fait pour moi. Je te rendrai grâce très bientôt.  
Les bruits de pas s’arrêtèrent et la porte s’ouvrit en grinçant légèrement. La jeune femme se retourna furtivement. Un homme d’une corpulence bien aisée suivis de quatre autres plus ou moins costaud également, tenant des armes de toutes sortes -Epées, faux, couteaux, fourches- se hissait devant celle-ci en bloquant le passage.  
- Alors servante, des comptes à nous rendre ?  
- Heu… Je… Je ne comprends pas. Normalement elle se trouvait dans cette chambre.  
- Menteuse ! - grogna l’un des hommes, le plus à droite de la porte.- Elle ne nous dit pas la vérité, je le sens !  
- Tais-toi, Wakio ! Tu me casse les oreilles avec tes piaillements incessants. -, rétorqua la première voix en s’avançant vers Mistuko. Il lui caressa la joue un bref instant avant de reprendre d’un ton sec.- Ma jolie, ce n’est pas bien d’héberger une étrangère sans la permission du chef. Tu sais ce que tu risque. Dit moi où elle est ?  
- J-Je… Je ne sais pas.  
- Elle a dû partir dans la forêt. Regardez maître Kahei, la fenêtre est ouverte.  
L’homme qui était le plus à gauche, se rapprocha des deux personnes. Il tapota l’épaule de Kahei puis dégaina son épée en la pointant vers la pauvre servante.  
-  On devrait la tuer pour sa désobéissance. Je veux bien m’en charger !  
- Ce n’est pas la peine. Baisse ton arme, Yûta. Je lui réserve autre chose à cette petite. Héhéhé ! Allons retrouver cette étrangère !  
Les cinq hommes partirent en trombe par la fenêtre en direction de la forêt. Mitsuko s’écroula par terre en fixant droit devant elle la lune et son paysage nocturne. Des bruits de pas relativement pressés cette fois, résonnèrent sur les planches en bois du couloir. Une jeune femme en tenue de kunoichi, courut vers la chambre, paniquée.  
- Mitsukooo !  
L’interpellée la regarda avec de grand yeux vide. Comme si toute énergie l’avait quitté de son corps.  
- Zenji… Tu es revenue…  
- Oui, j’ai entendu les rumeurs qui couraient sur elle et toi. Je me suis empressée de revenir. Mais bon sang, qu’est-ce qui t’as pris de faire ça !?!  
- Demoiselle Victorya est la seule personne qui puisse nous sauver.  
- Que … Quoi ?! Allez viens, je vais te préparer un plat chaud pour que tu reprennes des forces. Bon sang !  
Elle se releva à l’aide de Zenji qui la tenait par la taille puis avant de quitter la pièce, elle jeta de nouveau un coup d’œil à la fenêtre.  
- Oui, la seule…


Dans la forêt, Victorya surveilla les alentours pour ne pas se faire attraper par les hommes du village. Elle entendait les braillements de ces derniers et accéléra le pas. Elle continua de marcher en s'efforçant de faire le moins de bruit, s'enfonçant davantage dans le coeur de la forêt.

- Mais où est-elle ? Grrr… J’ai beau ratisser les lieux, je ne la trouve pas ! -s'exclama t-elle intérieurement.

Elle jeta un rapide coup d’œil puis s’arrêta devant un arbre centenaire. Le bas du tronc était creusé et renfermait à l’intérieur un objet brillant. La jeune fille enleva la terre durcit et les morceaux de branches cassées qui le bloquait puis le pris dans ses mains. Celui-ci ressemblait à une sorte d’amulette, de forme octogonale. Sur chaque sommet, était incrustée une petite pierre de couleurs, des faisceaux de lumière était dessiner dessu et se rassemblait en un point précis ; sur un cristal.    
- Je t’ai enfin trouvé !   
Victorya surveilla de nouveau les alentours puis se dirigea vers un lieu où aucun arbre ne poussait. Le terrain formait un cercle de terre. Au milieu se trouvait un tronc d’arbre coupé en biseau et en son centre une forme singulière y était creusée. Une forme qu’elle connaissait. Celle de l’amulette. Deux autres troncs d’arbres sans feuilles prenaient place vers l’arrière de l’endroit. Ils étaient placés de façon parallèle, ressemblant étrangement à la structure d’une porte. Elle s’avança vers celui le plus au centre et posa son objet. Un bruit de cliquetis s’effectua et le cristal se mit à briller de tout son éclat. Un liquide venant de chaque pierre respective coulait vers le sol, formant une sorte de symbole contenant une initiale "A". Mais que signifiait-elle ? Par la suite, une sorte de vortex fit son apparition entre les deux arbres, aspirant tout sur son passage ; feuilles, cailloux, terre et quelques animaux s’aventurant d’un peu trop près du lieu. Satisfaite de son petit rituel, elle se précipita vers le vortex mais fut arrêter par des ricanements. En se retournant, cinq hommes se postaient devant elle, les armes à la main, prêt à combattre. La jeune fille soupira et cacha le tronc central contenant son objet.   
- Des paysans ? Vous pensez me faire peur avec vos matériaux de fermiers ?   
- Demoiselle, vous nous avez causé beaucoup de soucis en vous aventurant dans une forêt interdite. Permettez-moi de me présenter, mon nom est Kahei. Je suis venu malheureusement pour vous tuer. Les étrangers n’ont pas le droit de vivre dans notre village sans identification et permission du chef sous peine de se faire tuer. Les complices ont également leur sentence. Alors tu vas me faire le plaisir de rester bien sagement où tu es et nous procéderont à ton exécution. Tuez-là !   
- Avec plaisir maître. , approuva Wakia et ses acolytes en courant vers leur victime.   
Celle-ci les regardait venir, puis ferma les yeux en soupirant de nouveau.   
- Pathétique…   
Elle esquiva les d’épées de Wakio qui manqua de trébucher par terre puis s’avança vers l’un des trois autres hommes. Surpris par sa rapidité, il s’engagea dans le combat en l’attaquant avec ses faux mais sans succès. Il ne la touchait pas. Un autre des hommes, la fourche à la main courut vers les deux combattants, en vociférant des cris de guerre. Il lança ensuite son arme vers Victorya qui la stoppa net entre ses deux doigts tout en contre-attaquant, en assénant d’abord un coup de pied dans le visage de l’homme au faux qui fût projeté en l’air par celui-ci puis assommé par sa chute brutale. Ensuite en se retournant vers l’expéditeur de la fourche, elle la lui renvoyant à une vitesse fulgurante. Paniqué, il n’eut pas le temps de l’esquiver que l’arme s’était déjà logée dans son cœur. Il regarda Victorya une dernière fois avant de s’écrouler par terre. Celle-ci s’avança lentement vers le chef de la bande. Celui-ci recula en fronçant les sourcils.   
- Grrr... Tu sais te défendre. Wakio, Yûta, ne vous laissez pas surprendre par cette gamine.   
Les deux hommes en question se regardèrent avant de jeter un coup d’œil au tronc central. Ils s’avancèrent vers celui-ci tout en regardant Victorya qui disparut un bref instant avant de réapparaître devant eux.   
- Coucou ! Vous pensez faire quoi là ?   
- Héhé ! Tu es rapide mais tu ne feras pas le poids contre le tranchant de mon épée ! Crèèève ! Yaaah … Aaaah … Yaah !   
Les attaques de Wakio fouettaient le vide. Lui non plus n’arrivait pas à la toucher. Il continua son offensive mais en vain. Il s’épuisait de plus en plus. Yûta qui l’accompagnait voulut s'avancer vers son coéquipier. C’était un pas de trop. Victorya se recula vers le tronc pour prendre appui puis leur envoya plusieurs coups de poing dans leur visage avant de finir en plein saut par un coup de pied retourné. Wakio le pris de plein fouet et se cogna contre un caillou à la surface pointue. Son sang s’écoulait par terre et il mourut suite à ses blessures. Par un réflexe in extremis, l’autre homme se retrouva propulsé et retomba brusquement. Il eut quelques égratignures sur son visage et vacilla légèrement en se relevant. Il fixa Victorya perplexe. Celle-ci le fixa également en s’inclinant signifiant la fin du combat pour elle et repris son amulette avant de disparaitre dans le vortex.


- Je-Je ne reste pas une seconde de plus dans cet endroit. Cette forêt ne nuit pas à sa réputation. Allez ! On rentre !   
Kahei s’empressa de rebrousser chemin. Le survivant de cette boucherie regarda une dernière fois l’endroit où a disparu son adversaire puis suivis son maître.    
Quelques minutes plus tard, un halo de lumière se déversa au milieu d’une forêt protégée par des grilles qui l’encerclaient toute entière. Victorya sortit de ce rayonnement lumineux puis explora le lieu où elle venait d’atterrir. Elle trouva la sortie en escaladant les frêles protections. En se relavant, elle analysa l’endroit. Les habitations, les routes, tout était différents par rapport à chez elle. Elle remarqua que des machines à deux, quatre voir à plus de six roues se déplaçaient sur les chemins bétonnés et transportaient des personnes. Appeurée par les bruits sourds d’une de ces machines, sa lumière aveuglante et sa vitesse, Victorya se cacha derrère un buisson planté sur le trottoir. En regardant la direction ou s’aventurait ce moyen de transport, elle perçut au loin la toiture d’une vieille battisse qu’elle avait déjà vu là d’où elle venait. Pour s’en assurer, elle s’en alla vers le lieu. En arrivant, un portail noir de style baroque se hissait devant elle. La battisse ressemblait à un vieux manoir rénové, datant du XVIIIe siècle. Des gargouilles étaient sculptées sur chaque extrémité du toit aux tuiles noires. Toutes les façades étaient en granit. Une petite terrasse en ciment était placée devant la grande porte d’entrée principale du bâtiment. Des petits escaliers la précédaient pour la montée. Au dessus de celle-ci, quatre colonnes en marbre étaient disposés de façon rectangulaire pour accueillir une marquise et ainsi protéger les habitants d’une quelconque averse orageuse en sortant de chez eux. De chaque cotés se trouvait des barrières dorées. Le dormant, la paumelle ainsi que le montant des fenêtres n’était pas en PVC, l’or ornait toute leur surface. Autant dire que ceux qui y demeurait devait avoir un compte en banque bien garnit. D’un saut vertigineux, Victorya se retrouva dans le domaine privée. En regardant attentivement toutes les fenêtres de l’étage, elle fût attirée par l’une d’entre elles. Elle se recula vers la lignée d’arbre du jardin pour apercevoir le contenu de la pièce. A l’intérieur, un jeune homme se débattait dans son lit en mâchant des phrases incompréhensibles. Il se réveilla en sursaut en jetant son oreiller contre une commode. Plusieurs objets se brisèrent par terre. Il prit sa tête dans ses mains et respira profondément pour se calmer.   
- Le plus étrange c'est que cette scène, je la vois à travers les yeux de quelqu'un d'autre. Mais qui ? Et pourquoi ? –songea t-il perdu dans ses pensées.- Tiens … Mais qu’est-ce que c’est ... ?   
Il se leva interloqué par le mouvement suspect d’un arbre et avança vers la fenêtre. Il vit une longue chevelure rosacée disparaître sous les branchages. Intrigué par cela, il chaussa ses pantoufles puis descendit dehors. En ouvrant la porte d’entrée, il remarqua une jeune fille en bas de son perchoir.   
- Hey ! C’est une propriété privée ici ! Vous n’avez pas le droit de…   
Interrompu par l’approche si soudaine de la jeune fille, il la dévisagea du regard immobile. Celle-ci avait un visage d’une pâleur que l’on pouvait distinguer très légèrement si on était attentif aux détails. Ses yeux étaient de différentes couleurs. Rouge foncée pour l’oeil gauche. Jaune or pour l’œil droit. Il constata qu’elle portait qu’une simple  chemise de nuit ne dattn pas de son époque. Victorya posa ses deux fines mains sur le vosage du jeune homme et l’analysa.   
- Je t’ai enfin trouvé. Le « Protecteur ».



Très prochainement..


_________________
Citation : "La nuit la plus sombre à toujours une fin lumineuse"



~ The elegant princess of your somber secrets ~


Dernière édition par Princess-Mimiko Millanium le Sam 22 Sep - 18:29 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Aoû - 17:25 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Himari
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 408
Spécialité: Dessin
Membre du Mois

MessagePosté le: Lun 13 Aoû - 17:34 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

Ça y est j'ai lu ! Je sais je suis rapide ! Huhu
Depuis 2009 tu travaille dessus ?! Tu as du retravailler ton histoire dans tout les sens depuis ce temps....
Ça me donne encore plus envie de lire ! ^^ Évidement que je lirais le premier chapitre ! Compte sur moi ^^
J’essayerais de te donner mon avis  en même temps^^ (du moins si j'y arrive)
_________________
Un chou unijambiste risque de venir te voler ton goûter!
Revenir en haut
Princess-Mimiko Millanium
Plume grandissante

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 216
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Lun 13 Aoû - 17:52 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

Ce n'était pas très long à lire, de toute façon. xP Oui, je travaille dessus depuis 2009, j'avais un autre nom d'histoire, du coup pour que ça me plaît j'en ai trouver un à mon goût, et qui est un rapport avec le thème de l'histoire. Oui, je l'ai retravaillé dans tous les sens, tu l'as dit ! Je suis contente, c'est déjà ça, de toute façon j'ai réécris mon premier chapitre, je le posterai très bientôt. :3 T'inquiète, faut juste prendre son temps pour faire les critique et bien lire le texte.
_________________
Citation : "La nuit la plus sombre à toujours une fin lumineuse"



~ The elegant princess of your somber secrets ~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
bernierm50
Nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 22
Spécialité: Dessin

MessagePosté le: Lun 13 Aoû - 18:08 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

En tout cas, moi aussi j'ai hâte de le lire!!! Yess!


[Les monolignes sont interdits. Va lire au plus vite les règles ici:http://draw.clicforum.com/t49-Les-regles-on-n-y-echappe-pas.htm. étoffe tes messages avec un avis plus devellopé ;) - sebast20]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Erane
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2010
Messages: 460
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Mar 14 Aoû - 15:24 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

Tiens tiens tiens, depuis 2009, le format manga abandonné, et le projet qui avance à petit pas ? Ca me rappelle quelqu'un ça x)
Ouais, c'est même tout à fait moi ^^
Et je suis aussi enfin arrivé à un résultat qui me plait en rassemblant plusieurs histoire (comme quoi, c'est une formule qui marche)
Bref, c'est de ton texte (ou plutôt synopsis dont je devrais parler, pas de ma vie xp )

Voila, le synopsis est lu, et ... je n'ai pas grand chose à dire ^^  A part qu'il accroche et intrigue.

(Et de rien de t'avoir lu.)
_________________
http://eleusia.e-monsite.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Mar 14 Aoû - 17:20 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

J'ai lu et je ne peux pas donner une critique ou un avis complet.
la raison, c'est que le synopsis est trop court et peu détaillé. pour moi, il est moins intrigant et cela parce qu’on ignore pleins de détails: Quel est ce destin ? Quelle est le lourd secret de la fille? Que ce que c'est un protecteur ?... Un synopsis doit au moins présenter clairement le début de l'histoire, l'univers, le personnage principal et son but.

voila, je vais attendre le 1ér chapitre pour pouvoir donner mon avis, car comme ça c'est floue pour moi.
Bonne continuation ;)
_________________


Dernière édition par mokham le Mer 15 Aoû - 14:00 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Princess-Mimiko Millanium
Plume grandissante

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 216
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Mer 15 Aoû - 13:42 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

Merci pour vos commentaires. C'est gentil de votre part.
Héhé Tu as trouver quelqu'un pareil que toi Erane sur ce forum, utilisant la même formule pour créer une histoire. Personnellement tant que ce n'est pas ce que je veux, je sauvegarde tant bien que mal toute les pages contenant mes anciennes histoires et je trie, pour en résulter à quelque chose qui me correspond et qui me donnera envie de continuer à écrire. Je fais exactement la même chose pour mon autre projet.

Tu as bien raison Mohkam, et crois-moi j'y ai pensé pour dévoiler quelques éléments concernant le but de l'histoire ou même sur le personnages, mais j'ai quand même consulter des personnes ayant déjà un bon niveau en littératures, et leur ai faire lire mon premier essai du synopsis, celle-ci ont trouver que je racontait trop l'histoire, qu'il fallait donner du suspens, que les gens se pose des questions, en l'occurence les questions que tu tes posé justement. Du coup, j'ai suivis leur conseils et j'ai façonné mon synopsis, pour qu'ils soit accrocheur et intriguant (comme là si bien dit Erane, au dessus.)

Peut-être aurais-je dû faire une présentation plus détaillée de l'univers où se passe mon histoire, mettre les caractéristique de mes persos et scanner les dessins que j'ai pu faire d'eux? J'avoue que je cogite encore sur la question. Le premier chapitre sera publié très prochainement, je finis de le refaire. ;)

_________________
Citation : "La nuit la plus sombre à toujours une fin lumineuse"



~ The elegant princess of your somber secrets ~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Mer 15 Aoû - 14:18 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

De rien ;)
Moi ce que j'ai dis je l'ai tiré de ce que j'ai pu lire sur le net( cours, tuto,...) que le lecteur en lisant le synopsis doit au moins avoir quelques notions qui l'inciteront à poursuivre( si tout est flou, ça pose problème de mon point de vue).
Peut être parce que je n'ai jamais fais du fantastic/comédie. je fais du sienen genre science fiction, horreur et énigmes et policier. L'histoire est sombre et dosée de rebondissement, je trouve donc le moyen de faire un synopsis détaillé( mais pas trop long) sans pour autant dévoiler tout.
voici ma méthode, peut être elle te sera utile. Je commence mon synopsis avec une citation( son bute c'est de bien présenter l’univers ou le thème de l'histoire et à chaque fois les gens trouve ça accrocheur). Puis suivit de présentation du héros et de son but. à la fin présentation de l'élément déclencheur( celui la donne du suspens et oblige le lecteur à lire le 1ér chapitre). Tout ça fait souvent 3/4 d'une page A4.
Je sais que faire un bon synopsis est difficile( je ne suis pas encore satisfait de mes synopsis ><). Ce que je dis n'est autre que mon avis, ça se peut que je me trempe.

Citation:



Le premier chapitre sera publié très prochainement, je finis de le refaire. ;)



Très bien , je te souhaite bonne chance. je lirais et je te donnerais mon avis ^^
_________________
Revenir en haut
Princess-Mimiko Millanium
Plume grandissante

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 216
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Mer 15 Aoû - 14:44 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

Héhé Toi tu te fis aux cours qu'il y a sur le web et moi c'est plutôt dans les bouquins. C'est peut-être une façon différente de percevoir comment les lecteurs peuvent réagir sur les synopsis créer. Merci pour ton conseil Mokham. Tu n'as jamais lu de roman fantastique ? Je ne lis pratiquement que ça. xD Ouai, je sais que toi tu aimes bien lire les choses beaucoup plus dark. Je suis en train de te faire ma critique sur la nouvelle version de ton texte Ultimate Brain : Arc de l'hypnose. Une citation genre celle que tu a faite sur le  cerveau humain et que tu as mise entre guillemets ? Ce qui me chiffonne (Il y a beaucoup de chose qui me chiffonne. --'), c'est la longueur du synopsis à l'arrivée. Quand même 3/4 de pages ce n'est pas rien. Personnellement, même si son synopsis est certes relativement court, je voulais donner du mystère, et constater la réaction du lecteur. Qu'il se pose des question, qu'il soit intriguer et qu'il est envie de savoir la clé de ce mystère en lisant mes chapitres qui dévoileront l'histoire toute entière au fur et à mesure où elle avancera. ;) Mais je note quand même ton moyen de créer un synopsis, c'est bon à savoir.


[Les double-posts sont interdits. Pense à éditer ton message grâce au bouton "Editer" situé en haut à droite de ton message - Jikkyo]


Bon aller, je met déjà une partie du premier chapitre car il est vraiment très long. Je vous mettrai la suite plus tard. J'ai essayé de couper le chapitre en vous laissant du suspens. J'espère qu'il vous plaira. :) Désolée du double poste ! >_<


Chapitre n°1 : La venue d’un être mystérieux. [1/2]

  
 
La nuit avait déjà assombris une grande partie du ciel qui se teintait d’un noir profond. La chaleur du jour s’était dissipée et laissait place à un souffle d’air glacial. Les quelques écureuils courageux en recherche de leur noix pour l’approche de l’hiver, regagnèrent aussitôt leur abri, pressentant un danger imminent. A peine étaient-ils rentrés chez eux, que l’écorce de l’arbre dans lequel ils logeaient, se mit à se réchauffer puis à crépiter. La température augmentait considérablement en cette saison d’automne. En voulant sortir de l’arbre en surchauffe, une brise suffocante leur agressa le visage. Des flammes meurtrières grimpaient le long du tronc et des branches, gagnant petit à petit leur corps pris au piège. Soudain, des bruits de pas et de branches cassées se firent entendre, accompagnés de sanglots perpétuels. Une petite fille, repoussa les quelques feuillages qui avaient échappés aux flammes et observa la scène qui se déroulait sous ses yeux. Un feu. Un immense feu. Des animaux brulés vifs dont les écureuils de tout à l’heure. Une grande partie de la faune sylvestre venait de disparaître… Mais le plus désastreux se situait derrière elle et la forêt en cendre. Les fortifications entourant un vaste terrain parsemé d’arbres fruitiers ici et là, accueillant des maisons plus ou moins modeste et autres bâtiments religieux, culturels et historique, venaient de s’écrouler sous le poids de la puissante main d’œuvre militaire ennemie. Ces murs de plus que 4 mètres de haut ayant résisté à tout les assauts précédents tout en gardant leur état intact et position infranchissable, comment ont-ils pu fléchir et être transpercer par la défaite ? Ce qui restait des structures et alentours n’était pas plus favorable. Les maisons, musées, commerces se retrouvaient vidés de leur richesses. La plupart étaient détruites, pour le bonheur des guerriers ennemis, qui récupéraient les rares matériaux introuvable ou inaccessible à l’achat sur leur terre respective. Les autres étaient brulées et laissait place à des ruines poussiéreuses et nauséabondes. Les habitants devaient faire un choix crucial sous la menace et l’oppression de l’armée ennemie. Soit de soumettre et se plier aux ordres de celle-ci, avec les conditions adéquates, soit mourir. Les hommes jugés trop dangereux se faisaient liquider sur place tandis que les femmes et les enfants s’inclinaient sans autant se faire violés, torturés et volés de leurs biens. Les plus faibles succombaient sous cette injustice. Malheureusement leur adversaires n’étaient pas venu pour seulement pillés et démolir tout ce qui se trouvaient dans leur champs de vision. Ils convoitaient tous quelque chose. Ils étaient venus spécialement pour ça.
Décimer la famille royale, maintenant les traités de paix dans ce monde, régnant en maître sur ce territoire. Mais pourquoi celle-ci ? Personne ne le savait ou presque... Le palais se situait plus en retrait par rapport aux habitations et à l’entrée principale. En parcourant la ville tout entière, un seul chemin conduisait au domaine, il était entourer de chaque côté d’une forêt aux arbres abondants et de plants de fleurs aux multiples couleurs. A la fin de cette traversée, d’autres murs fortifiés, s’élevaient sur le paysage. Certes ils étaient beaucoup moins influents que ceux de l’extérieur, mais ils protégeaient suffisamment les lieux contre toute menace ennemie et acte de trahison de la part du peuple ; si celui-ci œuvrait sur cette action. L’ennemi était arrivé jusqu’à ce point. Si la défense était brisée, le territoire serait perdu à jamais et ses fondateurs anéantis, laissant aucun espoir de survie aux malheureux prisonniers. Le moral des guerriers s’était accru. Ils attendaient de pied ferme le signal pour en finir. Détruire ce qui restait de ce terrain désert et sans vie et rentrer chez eux victorieux. L’un d’entre eux, habillé de façon plus distingué, se démarqua de la foule en s’avançant de quelques mètres. Faisant face à la grande porte en or qui se dressait devant lui.

«  - Héhéhé ! A l’heure qu’il est je n’aimerai pas être à ta place ! Il me suffit de donner le signal pour tout s’écroule. Ton royaume. Ta descendance. Tout ce que tu as bâtit dans ce monde depuis tellement d’années. A moins que tu ne veuille hisser le drapeau blanc, Lady ?

Suite à ces mots, un tremblement de terre s’effectua puis l’obstacle obstruant le seul chemin que pouvait emprunter l’ennemi se divisa en deux. Le passage qui menait au domaine royal était enfin libre d’accès. Plusieurs gardes, dont une femme dégageant une certaine prestance et une beauté spectaculaire, se tenaient au centre de l’emplacement de la porte et fixaient droit devant eux leurs assaillants. Celle-ci s’approcha vers le chef ennemi et l’observa avec mépris. Une lueur de haine et de dégoût se distinguait dans ses yeux couleur cristal qui ressortaient très clairement avec sa longue chevelure rouge bordeaux.

- J’ai construit ce royaume dans un cadre de paix et se sérénité. J’ai travaillé pendant des années sur un traité de paix qui réuniraient politiquement toutes les familles royales. Dans un commun accord, lors d’un conseil, nous avions décidé de stopper les guerres inutiles puis de faire régner des jours meilleurs sans quiproquos à toutes les patries. Je ne laisserai jamais une créature aussi répugnante et versatile que toi corrompre nos démarches. Je me battrai contre les usurpateurs de ton espèce ! Tu ne toucheras à aucun de mes enfants… Aargh… Qu’est-ce que … ?
- Blah blah blah… Au lieu de nous fais ton discours à la noix, tu devrais ne pas baisser ta garde et te défendre contre ton ennemi car lui il n’attend pas que tu finis ou non de parler… Il agit ! »

Le chef ennemi, enfonçant plus profondément son épée dans la poitrine de Lady, regarda celle-ci droit dans les yeux puis retira son arme quelques secondes après.

- Mère -s’écria la petite fille toujours dans la forêt, en se retournant vers son royaume.- ! Mère ! Oh non ! Ne me laissez pas ! Mèèère !

Elle se mit à courir en direction du lieu qu’elle venait de fuir, en appelant sa mère, vainement. Tout ce qui se trouvait autour d’elle, s’éloignaient progressivement à chaque mètre qu’elle essayait de franchir. Une petite lumière blanche apparût suite à cela, avant de s’agrandir et la submerger de tout son être…

Voila déjà. :/
  


 

_________________
Citation : "La nuit la plus sombre à toujours une fin lumineuse"



~ The elegant princess of your somber secrets ~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sebast20
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2011
Messages: 739
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Ven 24 Aoû - 17:49 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

Yo mimiko ^^


Alors alors mon impression avant ;)


J'ai assez bien aimé, on passe d'une tranquillité à une ambiance angoissante avec brio sans brusquer. On commence avec une guerre, donc je pense qu'il y aura vengeance ou pas ^^ A voir ;)


Niveau écriture :


Une petite fille, repoussa les quelques feuillages qui avaient échappés aux flammes et observa la scène qui se déroulait sous ses yeux.



Je pense que tu peux enlever la virgule entre petite fille et repoussa car là tu coupes sans mettre l'action faisant ralentir la lecture. 
 

 
 
Des animaux brulés vifs dont les écureuils de tout à l’heure.  
 
 
 
Je pense qu'on peut enlever "de tout à l'heure", on sait bien que c'est les écureuils du début ;) 
 
 
 
comment ont-ils pu fléchir et être transpercer par la défaite ?   
 
 
 
Plutot que "ont", "avaient" serait mieux pour la concordance des temps je pense. 
 
 
 
La plupart étaient détruites, pour le bonheur des guerriers ennemis, qui récupéraient les rares matériaux introuvable ou inaccessible à l’achat sur leur terre respective.   
 
 
 
La virgule entre "détruites" et "pour" peut etre enlevé. 
 
 
 
Décimer la famille royale, maintenant les traités de paix dans ce monde, régnant en maître sur ce territoire.   
 
 
 
Enlever les virgules ne ferait pas de mal, car c'est assez dur de comprendre. 
 
 
 
Un très bon début en somme. Le truc qui pêche dans ton écriture, ce sont tes virgules mal placées, essaie de relire à haute voix en marquant bien les pauses pour t'aider ;) 
 

 
 
Bon courage pour la suite  Yeah!  
 
Revenir en haut
Himari
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 408
Spécialité: Dessin
Membre du Mois

MessagePosté le: Ven 24 Aoû - 17:53 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

Salut ! Je passe te dire ce que j'en pense ^^
Citation:



"Au lieu de nous fais ton discours à la noix, tu devrais ne pas baisser ta garde et te défendre contre ton ennemi car lui il n’attend pas que tu finis ou non de parler… Il agit ! »"



Tu n'aurais pas fait une erreur de frappe ? ^^
Au lieu de nous faire ton discours à la noix, tu devrais ne pas baisser ta garde et te défendre contre ton ennemi car lui il n’attend pas que tu finis ou non de parler… Il agit !
Citation:



"Le chef ennemi, enfonçant plus profondément son épée dans la poitrine de Lady, regarda celle-ci droit dans les yeux puis retira son arme quelques secondes après."



Rapide ! O.O" La pauvre elle n'a pas eu le temps de finir sa phrase ! ^^"

Bon sinon dans l'ensemble le texte est super ! Ça se voit que tu l'a travailler plusieurs fois !
Tout est clair, je n'ai rien à redire.Ta façon d'écrire m'impressionne.... J'aurais pu lire ce passage dans un roman, cela ne m'aurais pas plus choquer ^^"
Je n'ai vraiment rien à dire cela me sidère un peu d’ailleurs , mais tans mieux cela veut dire que ton texte est super !
Pressez de lire la suite ! ^^ Au passage la mère de l'enfant; sa description me fait pensé à erza dans fairy tail ! XD Bizarre non ?
Bon voilà .....bonne continuation ! Yeah!
_________________
Un chou unijambiste risque de venir te voler ton goûter!
Revenir en haut
ChibiDevil
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 888
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Sam 25 Aoû - 12:04 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

Bravo !
Ton texte est vraiment super ! Tu écrit vraiment bien !  Waaaahhh!
Je ne vois pas d'autres fautes à part celles qui ont déjà été corrigés par Sebast et Hima-chan ^^
En tout cas, continue comme ça ! J'ai hâte de lire la suite !  Happy!!
Bon courage  Sifflote
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shippu-fan
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2011
Messages: 524
Spécialité: Dessin

MessagePosté le: Sam 25 Aoû - 14:24 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

Alors déjà bravo Mimiko ;)


C'est une très belle introduction, on s'y croirait vue que c'est détaillé à le perfection ;)
Tu t'exprime sbien, c'est comprehensif, c'est dans un bon style il n'y a pratiquement pas de fautes.
Pour un premier chapitre c'est déà très bien en tout cas tu m'as sonné envie de lira la suite  :)


Alors  parfois tu rajoutes des trcus qu'on pourrait parfois s'en en passer tel qu'ici :La nuit avait déjà assombris une grande partie du ciel qui se teintait d’un noir profond


A mon avis tu pourrais laisser tainter d'un noir profond de coté bref en tout cas c'est bein écrit et c'est top bravo ;)
_________________
D.R.A.W
Revenir en haut
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Sam 25 Aoû - 15:24 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

salut ^^
j'ai lu le chapitre un et je le trouve très agréable à lire, on imagine bien les scènes du désastre de la guerre et surtout on s’ennuie pas, le rythme est soutenue. Ton écriture est remarquable , bravo ;)

Voici quelques remarques, ce n'est quelques chose grave, et je ne suis pas sure de ma correction.

Citation:

A peine étaient-ils rentrés chez eux, que l’écorce de l’arbre dans lequel ils logeaient


À peine étaient-ils rentrés chez eux, que l’écorce de l’arbre dans lequel ils logeaient

Citation:

A la fin de cette traversée...
« - Héhéhé ! A l'heure qu'il est...



À la fin de cette traversée
« - Héhéhé ! À l'heure qu'il est

Citation:

Soit de soumettre et se plier aux ordres de celle-ci.


Soit de se soumettre...

Citation:

J’ai travaillé pendant des années sur un traité de paix qui réuniraient politiquement toutes les familles royales.


J’ai travaillé pendant des années sur un traité de paix qui réunirait politiquement toutes les familles royales. ( le participe renvoie au traité normalement)
Citation:

L’un d’entre eux, habillé de façon plus distingué,


L’un d’entre eux, habillé de façon plus distinguée,

Citation:

J’ai construit ce royaume dans un cadre de paix et se sérénité


J’ai construit ce royaume dans un cadre de paix et de sérénité

Citation:

stopper les guerres inutiles puis de faire régner des jours meilleurs sans quiproquos à toutes les patries.


je n'ai pas saisie cette phrase, le mot " quiproquos" en particulier, une faute de frappe?

Citation:

Au lieu de nous fais ton discours à la noix,... car lui il n’attend pas que tu finis ou non de parler… Il agit !


Au lieu de nous faire ( déja corrigé par Himari) ton discours à la noix,...car lui il n’attend pas que tu finisses ou non de parler… Il agit !

Citation:

Tout ce qui se trouvait autour d’elle, s’éloignaient progressivement à chaque mètre qu’elle essayait de franchir.


Tout ce qui se trouvait autour d’elle, s’éloignait progressivement à chaque mètre qu’elle essayait de franchir.

  voilaje te souhaite bonne chance et vivement la suite Yeah!
_________________
Revenir en haut
Princess-Mimiko Millanium
Plume grandissante

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 216
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Sam 25 Aoû - 15:31 (2012)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night Répondre en citant

Eh bien merci pour tout vos avis, les amis. Je vais me charger plus tard des corrections à effectuer.

@Sebast => Eh bien merci pour cette petite correction au niveau des virgules. J'ai légèrement du mal à les placée. Ce qui m'agace beaucoup je dois dire. (>3<) Je pense que pour la suite du chapitre 1, ça va être la même chose au niveau des virgules. xD Merci pour ton conseil, ce que j'ai déjà fait avant relire mes chapitre à haute voix, mais que je vais refaire. xP

@Himari => Aah ! Merci, oui j'ai du faire une faute de frappe hier, en le tapant sur le clavier. Oui, rapide, hein ! Tu comprendra plus tard, pourquoi. Merci pour ce que tu dit, je suis touchée. (Sniif ! ^-^) Évidemment que je l'ai travaillé plusieurs fois, mon objectif est que mes textes, soient plaisant à lire. Aah ! Ezra ? J'ai même pas pensé à elle, quand j'ai décrit mon perso. Hihi

@Chibidevil => Merci Chibidevil, tu lira certainement la suite dans quelques minutes. :3

@Shippu-fan => Merci Shippu' ! Si tu as aimé ce petit bout de chapitre tu vas aimer la suite. :) Et puis on va dire que pour les description, j'ai le soucis du détail. Ah bon tu trouve ? En fait vu que je voulais faire mon projet en version manga, et que j'ai abandonné rapidement (je compte y revenir plus tard sur les planches), j'ai voulu faire une sorte de déclinaison au niveau du ciel, pour montrer la disparition progressive du jour, comme si tu regardais deux case d'une planche de manga, l'une est plus clair que l'autre. (J'aime pas expliquer, je suis nul pour ça.)

Bon bah je ne vais pas faire attendre mes lecteurs, je vous met tout de suite la deuxième partie de mon chapitre 1.

- Mère ! Non, non ! Mère ! -s’écria une jeune fille dans son lit, en manquant de se cogner la tête contre sa table de chevet tellement elle bougeait. Elle se réveilla en expirant profondément – Ce n’était qu’un rêve… Ou plutôt un cauchemar… Fffh…  
Elle se leva puis remit sa couverture qui la protégeait du froid sur le lit, car celle-ci était tombée par terre durant son périple paradoxal. Elle contempla la lune à travers la fenêtre puis ferma les yeux brièvement en repensant aux dernières paroles que sa mère lui avait dite avant de disparaître.  
« - Trouve le Protecteur, ma fille ! Seul lui à le pouvoir de tous nous sauver. »  
Elle soupira longuement. Le désespoir et la tristesse se lisait sur son visage.  
- Il faut que je le trouve…  
- Demoiselle Victorya ? , demanda une voix douce et cristalline.  
- Oh ! Mitsuko, je ne vous ai pas entendu entrer.  
- Vous étiez perdue dans vos pensées je présume ?  
- Oui, encore une fois.  
- Demoiselle Victorya, vous ne devez pas rester ici. Certains hommes du village ont entendu des rumeurs sur une étrangère vivant dans leur village. Vous êtes en danger. Vous devez partir.  
- Oui. J’allais m’en aller justement. Je dois le retrouver puis je ne veux pas que vous ayez des ennuis à cause de moi.  
- Oui…  
- … Ils sont là. Je les entends monter les escaliers.  
- Je… J’ai essayé de …  
- Chuuut… Je le sais. –Murmura Victorya en s’approchant de la jeune femme puis en plaçant sa main sur la bouche de celle-ci.- Merci pour tout ce que tu as fait pour moi. Je te rendrai grâce très bientôt.  
Les bruits de pas s’arrêtèrent et la porte s’ouvrit en grinçant légèrement. La jeune femme se retourna furtivement. Un homme d’une corpulence bien aisée suivis de quatre autres plus ou moins costaud également, tenant des armes de toutes sortes -Epées, faux, couteaux, fourches- se hissait devant celle-ci en bloquant le passage.  
- Alors servante, des comptes à nous rendre ?  
- Heu… Je… Je ne comprends pas. Normalement elle se trouvait dans cette chambre.  
- Menteuse ! -, grogna l’uns des hommes, le plus à droite de la porte.- Aussi vite, elle dit faut !  
- Tais-toi, Wakio ! Tu me casse les oreilles avec tes piaillements incessants. -, rétorqua la première voix en s’avançant vers Mistuko. Il lui caressa la joue un bref instant avant de reprendre d’un ton sec.- Ma jolie, ce n’est pas bien d’héberger une étrangère sans la permission du chef. Tu sais ce que tu risque. Dit moi où elle est ?  
- J-Je… Je ne sais pas.  
- Elle a dû partir dans la forêt. Regardez maître Kahei, la fenêtre est ouverte.  
L’homme qui était le plus à gauche, se rapprocha des deux personnes. Il tapota l’épaule de Kahei puis dégaina son épée en la pointant vers la pauvre servante.  
-  On devrait la tuer pour sa désobéissance. Je veux bien m’en charger !  
- Ce n’est pas la peine. Baisse ton arme, Yûta. Je lui réserve autre chose à cette petite. Héhéhé ! Allons retrouver cette étrangère !  
Les cinq hommes partirent en trombe par la fenêtre en direction de la forêt. Mitsuko s’écroula par terre en fixant droit devant elle la lune et son paysage nocturne. Des bruits de pas relativement pressés cette fois, résonnèrent sur les planches en bois du couloir. Une jeune femme en tenue de kunoichi, courut vers la chambre, paniquée.  
- Mitsukooo !  
L’interpellée la regarda avec de grand yeux vide. Comme si toute énergie l’avait quitté de son corps.  
- Zenji… Tu es revenue…  
- Oui, j’ai entendu les rumeurs qui couraient sur elle et toi. Je me suis empressée de revenir. Mais bon sang, qu’est-ce qui t’as pris de faire ça !?!  
- Demoiselle Victorya est la seule personne qui puisse nous sauver.  
- Que … Quoi ?! Allez viens, je vais te préparer un plat chaud pour que tu reprennes des forces. Bon sang !  
Elle se releva à l’aide de Zenji qui la tenait par la taille puis avant de quitter la pièce, elle jeta de nouveau un coup d’œil à la fenêtre.  
- Oui, la seule…  

Voila. Encore du suspens, elle fait ch**r Mimiko, hein ! x) La fin du chapitre viendra plus tard.

_________________
Citation : "La nuit la plus sombre à toujours une fin lumineuse"



~ The elegant princess of your somber secrets ~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:20 (2016)    Sujet du message: Projet en cours : Bloody Black Night

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com