Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum
Apprendre à dessiner ensemble!
Apprend à dessiner et à créer un manga grâce à la communauté du blog http://draw.eklablog.com qui te propose concours, tutoriaux et articles marrants ou sérieux. Attention, si t'es pas déjà inscrit: Un chou unijambiste risque de venir te voler ton goûter!
 
Apprendre à dessiner ensemble! Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Vie avec la Vie ::
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ChibiDevil
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 888
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Sam 29 Sep - 10:19 (2012)    Sujet du message: Vie avec la Vie Répondre en citant

Salut, salut  Sifflote



Kenpachi90 a écrit:
toquât : bah tu toque un porte quoi ^^' je sais pas moi...


Déjà, je ne suis pas sure que ça s'écrive comme ça *cherche* oui, ça s'écrit "toqua"
Ensuite, c'est vrai que cette formulation est bizarre ^^' je te conseille de mettre "frappa", à la place


Bon, venons à ton joli petit texte que tu viens de poster  Héhé




Chapitre 03 : Ensanglantement






La sonnerie de sept heure fit sursautter notre héros. Il se leva, tout raide, et se dirigea vers la salle de bain. En descandant de l'échelle, il remarqua que son ami dormait toujours. Il le secoua doucement avant d'aller chercher ses affaires de bains et dans changes (à ta place, je metterai : "des vêtements propres") dans leur armoire. Il ouvrit la porte de la douche tout en pensant encore à sa mère et aux révélations faites à son best (c'est pas plutôt "son test" que tu voulais mettre ?). Cette tragédie c'était déroulée trois jours plutôt. La psychologue assignée à l'établissement lui avait dit qu'il était en état de reprendre les cours. Ce n'est pas ça, qui * le dérangeait. Bien sur, ça reste quelques chose d'ennuyeux... mais ce qu'il redoutait le plus, c'était les regards, les questions, les discutions et surtout, les traitements de faveurs! Charly a horreur de ce genre de "racisme", qu'il soit positif, il s'en moquait, il ne pouvait juste pas supporter les traitements de faveurs, être différent. Il avait déjà vécu ça avec la mort de son père et il haïssait ce genre de méprise.
* tu as oublié un espace ^^



L'eau chaude qui ruisselait sur son corps le revigora un peu. Il se sècha et sortit pour laisser la place à Jack avec regret (je ne sais plus si y a un "s" à la fin ^^'). Il se dirigeat * ensuite vers son bureau pour vérifier que tout était en ordre pour sa reprise. Une fois Jack sortit, il se dirigèrent * vers le réfectoire. Ils avaient une quinzaine de minutes de retard. Ca, au moins, ne changeait pas de leur habitude. Ils engloutirent tous deux ce qu'ils avaient pris et se dirigèrent (encore ^^) vers leur chambre pour prendre leurs sacs et les charger des affaires restées dans leurs casiers devant le bureau de la CPE. La sonnerie avait déjà sonné depuis cinq bonnes minutes mais les (deux) compères ne se pressèrent pas pour autant. Ils parlèrent tout en marchant :
* ça fait répétition, il faudrait mettre un autre truc, du genre : "ils allèrent prendre leur petit déjeuner au réféctoire"



<<- Que penses-tu de la réaction du prof?
- Je suppose que ça sera du genre "Bonjour, Charly, veux-tu qu'on fasse une petite séance légère pour ton retour?"
- Sûrement, rigola intérieurement Jack.>>






Il savait très bien que son ami ne supportait pas les traitements de faveurs et allait sûrement envoyer bouler leur professeur.






<<- Si les camarades t'ennuient trop, on ira en parler à l'infirmière, ok?
- Non, je vais tous les envoyer paître. Ca me permettra de me défouler un peu, j'ai bien besoin de ça. Ca leur apprendra qu'il faut retenir la leçon dès la première administration!






En effet, à la mort de son père, ses camarades se sont tous vu administrer des clashs d'une violence inouïe et pour les plus insistant, quelques gifles. Bien sûr, le proviseur comprenait ces réactions et l'avait juste coller une heure pour ne pas attiser les foudres de l'élève courroucé.






Charly toqua (du coup, la aussi, je te conseille de mettre "frappa" ^^) à la porte et il l'ouvrit. Tous les regards se tournèrent vers lui et se détournèrent * presque aussitôt quand ils apperçurent les yeux du retardataire ainsi que sa main crispée sur la porte. Jack le clama en lui décrochant la mains de la poignée puis, s'excusa pour lui de leur retard. Ils prirent leurs places au fond de la classe. Le prof voulut demander à Charly s'il allait bien mais celui-ci répondit sèchement : <<Continuer votre cours, faites le boulot pour lequel vous êtes payé, s'il vous plait.>> Il prit un de ses crayons de couleurs en double et le brisa à une main. Le professeur se retourna vers le tableau et continua son cours sur la mondialisation des firmes de cosmétiques françaises.
* la aussi y a répétition ^^






Voilà, voilà ^^
Mais y a un truc qui me gène (y a toujours un truc qui me gène  Héhé )
Tu nous dit que Charly a subit un test au début, mais tu n'en parle plus pendant tout le texte
Après réflexion, je me suis dit que c'était un flash back, mais on ne le voit pas, si ça en est un, il faudrait modifié le début de ton texte ^^


Et puis tu ne t'es pas relu ! Il y a plein de fautes de syntaxe que tu n'aurais pas du faire ^^


Voilà, voilà ^^
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 29 Sep - 10:19 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kenpachi90
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2012
Messages: 415
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Sam 29 Sep - 11:36 (2012)    Sujet du message: Vie avec la Vie Répondre en citant

Mais j'ai juste précisé qu'après l'avis du directeur, la psy' l'avait appuyé, rien m'oblige de faire un flash-back ou quoi que se soit, ça sert juste à donner plus de consistance au texte.
Pour les fautes je n'ai pas eu le temps de me relire ^^' merci ^^ et bien vu pour les répétitions, je vais arranger ça :)
_________________
3 en 1 ^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ChibiDevil
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 888
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Sam 29 Sep - 12:59 (2012)    Sujet du message: Vie avec la Vie Répondre en citant

Non, mais c'est pas ça que je voulais dire, c'est que tu as parlé d'un test qu'ils ont fait à Charly, mais on ne sait rien de ce qui s'est passé pendant le test ^^' et tu n'en a pas reparler pendant tout le reste du chapitre ^^'
Je me suis un peu perdue, dans le 1er paragraphe  Stoin stoin
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
slashing death
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2012
Messages: 653
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Sam 29 Sep - 13:12 (2012)    Sujet du message: Vie avec la Vie Répondre en citant

moi,j'aime bien le début de ton histoire,vu que c'est le début,on cerne pas trop quel type d'histoire c'est,mais au mois, ya du "suspense",j'aime bien la narration,tu décris bien les action/sentiments des personnages,bon,je peu pas trop me permettre de t'aider pour l'orthographe(dsl^^)

ce qu'est bien,c'est que ton histoire peu déboucher sur pas mal de suite,contrairement a certaine histoire ou dès le dèbut on sait que çà va parler de "garsqu'ondessuperpouvoirsetquidéfoncetoutleuradversaire" bref,j'attend la suite!!!

bonne chance pour la suite!
Revenir en haut
Lua
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 401
Spécialité: Dessin

MessagePosté le: Sam 29 Sep - 13:58 (2012)    Sujet du message: Vie avec la Vie Répondre en citant

Ouah, génial l'histoire  Yeah! .
Slashing a raison, c'est pas une histoire ou tout le monde se tape dessus, c'est très original *mode super critiqueur 
"   Autrement j'aime l'histoire et j'espère que tu posteras bientôt la suite !  Yess!


Bonne chance !  Yeah!
_________________
Je suis un fan de pokémon et ceci ne peut pas changer.
Revenir en haut
Kenpachi90
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2012
Messages: 415
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Dim 30 Sep - 17:54 (2012)    Sujet du message: Vie avec la Vie Répondre en citant

Chapitre 04 : Révélation...


<<-Charly, ça va? Charly? Ehoh vieux reste avec nous.>>


Trop tard, une énorme gerbe de sang sortit de sa bouche pour se loger sous la table, puis il s'évanouit. Jack le ratrappa et hurla :


<<- Monsieur! Charly c'est évanoui!
- Quoi?! Que quelqu'un aide Jack à le transporter à l'infirmerie et qu'un autre se dirige à l'infirmerie pour alerté l'infirmière!
- Tout de suite! S'écrièrent deux élèves du premier rang.


L'un des deux élèves, se précipita à la porte et se dirigea vers les locaux de soins. L'autre accourut au secours de Jack et pris le bras libre de charly pour le passer par dessus son épaule. Il avait un visage de mort, il était pâle les yeux roulé vers le plafond, des gouttes de sang gouttaient de son menton. Ils se dirigèrent tous trois vers la sortie de classe.


Tous les élèves étaient sous le choc, personne n'avait vraiment comprient ce qu'il se passait. Après un silence digne du titre du "plus long et lourd silence au monde" le professeur s'éveilla de sa torpeur. Il demanda au élèves de rester clame, même si ce n'était pas la peine car tout le monde était trop abassourdit pour dire quoi que se soit.


*


Faible comme il ne l'avait jamais été, Charly repris ses esprits sur un lit pas très confortable, au milieu d'une multitude d'appareil. Il ouvrit les yeux et vit deux visages penché sur lui. Il voulut leur demander ou il était mais aucun de ses membres ne pouvait bouger et ses cordes vocales encore moins fournir de son. Il entendit l'homme de droite prononcé son nom mais les instructions qui suivirent fut incompréhensible dans son état.


Après de longue minute de concentration il réussit a entendre << Charly, si tu m'entends sert mon doigt qui est dans ta main droite.>> Il réussit à enchainer trois petites pressions sur le doigt de l'homme. Satisfait il demanda à la femme qui était à la gauche du blessé quelque chose. Il se redressa et appuya sur quelques boutons d'une machine qui était relié a une poche ou flottait un liquide incolore. Il aperçut alors que c'était une perfusion et qu'il était dans une ambulance. Il voulut se relever, mais l'homme le replaqua contre le matelat doucement mais fermement. En temps normal, il aurait put se dérober de son emprise et se lever, mais en ce moment, il était tellement faible que même lever le brad lui parraissait impossible.


<<- Reste coucher, repose toi, tu as perdu beaucoup de sang, tu as besoin de soin rapidement, de plus ton rythme cardiaque était anormalement rapide. Je me présante, Docteur Graw, et mon assistante, l'infirmière Coraline Mally.
- Salut, lui dit dit Coraline, je viens de passer mon concours de psychiatre. Je viendrais te voir régulièrement pour que l'on parle de toute sorte de chose. Tu peux tout me dire, tout sera garder secret, continua t elle en lui addressant un clin d'oeil.


L'infirmière Mally était jeune et très belle, Charly rougis lorsqu'il vit le joli clin d'oeil qui lui était adressé. Elle avait des yeux bleu très claire, encore bronzé de l'été elle avait la peau à peine bronzé et un visage à peine allongé. Ses cheveux attachés en chignons derrière la tête était de couleur chatain claire. Elle donnait l'impression d'avoir une vingtaine d'année, mais elle devait en avoir au moins cinq de plus pour finir ses études longues. Les cheveux grisonant sur les tempes, les yeux qui jouait sur le bleu et le gris, le Docteur Graw donnait beaucoup plus l'impression d'être un homme agée d'une bonne quarantaine d'année, malgré sa morphologie encore imposante et une carrure assez impressionnante, il avait une mine simpathique et rieuse.
<<Ca y est nous arrivons, annonca Graw.>>
_________________
3 en 1 ^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sebast20
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2011
Messages: 739
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Dim 30 Sep - 19:36 (2012)    Sujet du message: Vie avec la Vie Répondre en citant

Yo kenpa ^^


Alors l'histoire est assez interessante, à condition qu'on ne plonge pas dans une ambiance dramatique où chaque secondes nous donne envie de prendre un flingue et nous tirer dessus ;)


Par contre je me rends compte que tu parle de Charly qui souffre de la mort de sa mère. Mais il a une soeur non ? Donc elle aussi doit être touchée je suppose ;) Je pense qu'il serait bien de se mettre du point de vue de la soeur de temps à autre^^


Sinon autre détail qui m'intrigue :
Charly est emmené en salle d'urgence où il est dans une pièce ?
Car le "Nous arrivons" me fait poser cette question.


Sinon, j'ai hâte de voir la suite des évènements :D
Revenir en haut
Kenpachi90
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2012
Messages: 415
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Dim 30 Sep - 21:48 (2012)    Sujet du message: Vie avec la Vie Répondre en citant

J'ai enlever l'idée de la soeur pour le moment ça sera peut être une carte que j'abatrais plus tard ;)
Sinon il est dans une ambulance et comme tu le vois dans le Chapitre 04 il vont au bloc opératoire.
_________________
3 en 1 ^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lua
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 401
Spécialité: Dessin

MessagePosté le: Lun 1 Oct - 17:17 (2012)    Sujet du message: Vie avec la Vie Répondre en citant

Coucou Ken !
Ton texte est bien ! Je suis pressé de voir la suite !
La correction :




Chapitre 04 : Révélation...


<<-Charly, ça va? Charly? Eh oh vieux reste avec nous.>>


Trop tard, une énorme gerbe de sang sortit de sa bouche pour se loger sous la table, puis il s'évanouit. Jack le rattrapa et hurla :


<<- Monsieur! Charly c'est évanoui!
- Quoi?! Que quelqu'un aide Jack à le transporter à l'infirmerie et qu'un autre se dirige à l'infirmerie pour alerté l'infirmière!
- Tout de suite! S'écrièrent deux élèves du premier rang.


L'un des deux élèves, se précipita à la porte et se dirigea vers les locaux de soins. L'autre accourut au secours de Jack et pris le bras libre de Charly pour le passer par dessus son épaule. Il avait un visage de mort, il était pâle les yeux roulé vers le plafond, des gouttes de sang gouttaient de son menton. Ils se dirigèrent tous trois vers la sortie de classe. 


Tous les élèves étaient sous le choc, personne n'avait vraiment compris ce qu'il se passait. Après un silence digne du titre du "plus long et lourd silence au monde" le professeur s'éveilla de sa torpeur. Il demanda au élèves de rester clame, même si ce n'était pas la peine car tout le monde était trop abasourdit pour dire quoi que se soit.


*


Faible comme il ne l'avait jamais été, Charly repris ses esprits sur un lit pas très confortable, au milieu d'une multitude d'appareil. Il ouvrit les yeux et vit deux visages penché sur lui. Il voulut leur demander ou il était mais aucun de ses membres ne pouvait bouger et ses cordes vocales encore moins fournir de son. Il entendit l'homme de droite prononcé son nom mais les instructions qui suivirent fut incompréhensible dans son état. 


Après de longue minute de concentration il réussit a entendre << Charly, si tu m'entends sert mon doigt qui est dans ta main droite.>> Il réussit à enchaîner trois petites pressions sur le doigt de l'homme. Satisfait il demanda à la femme qui était à la gauche du blessé quelque chose. Il se redressa et appuya sur quelques boutons d'une machine qui était relié a une poche ou flottait un liquide incolore. Il aperçut alors que c'était une perfusion et qu'il était dans une ambulance. Il voulut se relever, mais l'homme le replaqua contre le matelas doucement mais fermement. En temps normal, il aurait put se dérober de son emprise et se lever, mais en ce moment, il était tellement faible que même lever le bras lui paraissait impossible.


<<- Reste coucher, repose toi, tu as perdu beaucoup de sang, tu as besoin de soin rapidement, de plus ton rythme cardiaque était anormalement rapide. Je me présente, Docteur Graw, et mon assistante, l'infirmière Coraline Mally.
- Salut, lui dit dit Coraline, je viens de passer mon concours de psychiatre. Je viendrais te voir régulièrement pour que l'on parle de toute sorte de chose. Tu peux tout me dire, tout sera garder secret, continua t elle en lui adressant un clin d'oeil.


L'infirmière Mally était jeune et très belle, Charly rougis lorsqu'il vit le joli clin d'oeil qui lui était adressé. Elle avait des yeux bleu très claire, encore bronzé de l'été elle avait la peau à peine bronzé et un visage à peine allongé. Ses cheveux attachés en chignons derrière la tête était de couleur châtain claire. Elle donnait l'impression d'avoir une vingtaine d'année, mais elle devait en avoir au moins cinq de plus pour finir ses études longues. Les cheveux grisonnant sur les tempes, les yeux qui jouait sur le bleu et le gris, le Docteur Graw donnait beaucoup plus l'impression d'être un homme agée d'une bonne quarantaine d'année, malgré sa morphologie encore imposante et une carrure assez impressionnante, il avait une mine sympathique et rieuse.
<<Ça y est nous arrivons, annonça Graw.>>


Voili Voilou !
_________________
Je suis un fan de pokémon et ceci ne peut pas changer.
Revenir en haut
Kenpachi90
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2012
Messages: 415
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Mer 3 Oct - 20:11 (2012)    Sujet du message: Vie avec la Vie Répondre en citant

Chapitre 05 : Libération...


Une fois arrivé à l'hopitale, Charly fut transporté dans une salle d'opération. Tout les médecins criaient des ordres que les infirmières s'empraissait d'éxécuter en courant. Et au milieu de cette grande fourmilière, le souffrant ne comprenais pas ce qui lui arrivait. Soudain le médecin Brawn se pencha sur lui et lui annonca qu'il allait l'endormir à l'aide du masque à gaz. Il ne se débatit pas et se laissa endormir même docilement.


Les médecins continuaient de s'agiter. Soudain le cardiographe annonca une augmentation inhabituel de l'activite cardiaque du patient. Les médecins s'engoufrèrent dans le couloir de gauche, il fallait absoluement atteindre le bloc opératoire avant que le garçon n'atteigne ses limites. L'infirmière de l'ambulance approta à un second médecin plusieurs calmants qu'il s'empressa d'injecter dans les perfusions. Soudain un électrode grilla littérallement, Graw s'empressa d'en demander d'autre de changer.


Le cardiogramme s'affola une fois de plus et le personnel de l'hopital avec. Ils arrivaient au bloc pour une opération très risquén même pour un médecin du gabari du docteur Graw, mais le coeur continuait à battre à un rythme trop rapide pour un être humain normal. Les médecins abassourdis par la résistance du garçon se dépechèrent dans les préparatif de l'opération.


*


Jack qui était resté à l'infirmerie, le temps que le grand père patérnel de Charly vienne le chercher pour l'emmener avec lui à l'hopital, était completement perdu, la psycologue scolaire essayait de l'aider mais le choc était tellement important que Jack n'arrivait plus à prononcer un mot. Il était completement fermé, ermétique à toutes questions. Soudain un homme de la soixantaine déboula dans l'infirmerie, salua la spécialiste, puis s'agenouia devant l'adolescant. Il lui chuchota quelque chose à l'oreil lui fit un clin d'oeil et un grand sourire remplit d'apaisement, puis le prit par la main. Bizarrement, Jack ne résista pas à l'homme, la femme était abassourdie par la puissance spyrituel de l'homme. Comment a t il put le faire bouger en quelques secondes alors que moi j'ai essayé pendant une bonne demi heure?! Se disait elle intérieurement. Elle se leva pour les saluer tous les deux puis se racit à son tours empli de question et d'incertitude.


Christian, était le nom du grand père de son meilleur ami. Quand il avait entendu ce que lui avait dit l'homme, Jack s'était levé sans comprendre pourquoi. Mais il savait que cet homme était emplie d'un charrisme incommensurable et d'un don, mais il ne savait pas vraiment en quelle matière. Ils entrairent dans une voiture de luxe. Un chauffeur les attendait, une fois leurs ceinture bouclé, la voiture démara et roula à vive vitesse jusqu'à l'hopitale. Les deux passagers arrières restèrent silancieux un bon moment, puis l'homme d'age mur, le questionna un peu :


<<- Es tu un ami proche de mon petit-fils?
- Oui, répondit simplement Charly, avare de mot.
- Quel âge a tu?
- J'ai 15ans monsieur.
- Qu'est il arrivé à mon petit-fils?>>


En entendant cette question, l'esprit du lycéen se referma instantanément comme une huitre qui a peur qu'on lui vole sa perle. Son voisin pas indiférent à ce changement de position, esseya de le consoler avec quelques mots apaisant, mais rien y fit. Il se redressa, se concentra sur sa paume et la pausa sur l'épaule du jeune homme. Instantannément celui ci se redraissa largement apaisé.
_________________
3 en 1 ^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lua
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 401
Spécialité: Dessin

MessagePosté le: Jeu 4 Oct - 12:10 (2012)    Sujet du message: Vie avec la Vie Répondre en citant

Coucou ken-ken !
Voilà ton texte recorrigé ! J'aime bien l'histoire continue comme ça !  Yeah!


Chapitre 05 : Libération...


Une fois arrivé à l’hôpital, Charly fut transporté dans une salle d'opération. Tout les médecins criaient des ordres que les infirmières s'empraissait d’exécuter en courant. Et au milieu de cette grande fourmilière, le souffrant ne comprenais pas ce qui lui arrivait. Soudain le médecin Brawn se pencha sur lui et lui annonça qu'il allait l'endormir à l'aide du masque à gaz. Il ne se débattit pas et se laissa endormir même docilement. 


Les médecins continuaient de s'agiter. Soudain le cardiographe annonça une augmentation inhabituel de l'activité cardiaque du patient. Les médecins s’engouffrèrent dans le couloir de gauche, il fallait absolument atteindre le bloc opératoire avant que le garçon n'atteigne ses limites. L'infirmière de l'ambulance apporta à un second médecin plusieurs calmants qu'il s'empressa d'injecter dans les perfusions. Soudain un électrode grilla littéralement, Graw s'empressa d'en demander d'autre de changer. 


Le cardiogramme s'affola une fois de plus et le personnel de l’hôpital avec. Ils arrivaient au bloc pour une opération très risqué même pour un médecin du gabarit du docteur Graw, mais le coeur continuait à battre à un rythme trop rapide pour un être humain normal. Les médecins abasourdis par la résistance du garçon se dépêchèrent dans les préparatif de l'opération.


*


Jack qui était resté à l'infirmerie, le temps que le grand père paternel de Charly vienne le chercher pour l'emmener avec lui à l'hôpital, était complètement perdu, la psychologue scolaire essayait de l'aider mais le choc était tellement important que Jack n'arrivait plus à prononcer un mot. Il était complètement fermé, hermétique à toutes questions. Soudain un homme de la soixantaine déboula dans l'infirmerie, salua la spécialiste, puis s'agenouilla devant l'adolescent. Il lui chuchota quelque chose à l’oreil lui fit un clin d'oeil et un grand sourire remplit d'apaisement, puis le prit par la main. Bizarrement, Jack ne résista pas à l'homme, la femme était abasourdie par la puissance spirituel de l'homme. Comment a t il put le faire bouger en quelques secondes alors que moi j'ai essayé pendant une bonne demi heure?! Se disait elle intérieurement. Elle se leva pour les saluer tous les deux puis se rassit à son tours empli de question et d'incertitude.


Christian, était le nom du grand père de son meilleur ami. Quand il avait entendu ce que lui avait dit l'homme, Jack s'était levé sans comprendre pourquoi. Mais il savait que cet homme était emplie d'un charisme incommensurable et d'un don, mais il ne savait pas vraiment en quelle matière. Ils entrèrent dans une voiture de luxe. Un chauffeur les attendait, une fois leurs ceinture bouclé, la voiture démarra et roula à vive vitesse jusqu'à l'hôpital. Les deux passagers arrières restèrent silencieux un bon moment, puis l'homme d'age mur, le questionna un peu :


<<- Es tu un ami proche de mon petit-fils?
- Oui, répondit simplement Charly, avare de mot.
- Quel âge a tu?
- J'ai 15ans monsieur.
- Qu'est il arrivé à mon petit-fils?>>



En entendant cette question, l'esprit du lycéen se referma instantanément comme une huître qui a peur qu'on lui vole sa perle. Son voisin pas indifférent à ce changement de position, essaya de le consoler avec quelques mots apaisant, mais rien y fit. Il se redressa, se concentra sur sa paume et la pausa sur l'épaule du jeune homme. Instantanément celui ci se redressa largement apaisé.

_________________
Je suis un fan de pokémon et ceci ne peut pas changer.
Revenir en haut
Kenpachi90
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2012
Messages: 415
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Mer 5 Déc - 12:00 (2012)    Sujet du message: Vie avec la Vie Répondre en citant

Chapitre 06 : Visite...


<<- Hémoragie Interne! Dépeché vous!>> Crie Graw. Une infirmière régula certaines machines, un autre médecin compressait l'endroit abimmé. Graw avait déjà vu un cas comme lui, sa mère. Il craignait pour sa vie, au paravant, il avait été informé par le parcour de ce courageux enfant qui avait d'abord perdu son père pour ensuite perdre sa mère. Il avait bien un grand-père mais celui-ci était au service du gouvernement et risquait de ne pas pouvoir s'occuper beaucoup de lui.




Après un gros coup de stresse le docteur réussi à refermer la poitrine de l'enfant. Il avait réussi à placer un régulateur cadiaque, pour pouvoir observer son pou ou qu'il soit et aider son coeur ou au contraire le ralentire dans certains cas. Fier, de la réussite de son opération, il demanda à son assistante d'emmener son patient en salle de réveil. Elle attendit qu'on le transfère sur l'un des lits roulants, nettoie sa poitrine, pour l'emmener en salle de réveil.




*




<< - Ca y est nous sommes arrivés, déclara le chauffeur.
 - Bien, je vous remerci.
 - On va pouvoir voir Charly?
 - Cela m'éttonerais jeune homme.
 - Pourquoi ça?
 - Car il doit être soit encore au bloc opératoire ou en salle de réveil. Allons plutôt demander de ses nouvelles à l'acceuil.
 - D'accord.>>





Après un bref dialogue entre l'infirmière d'accueil et l'homme, il se dirigeat vers un couloir avec Jack qui le suivait de près. Ils prirent un ascenseur, qui les mena au 3ème étages. Une fois là haut, ils prirent encore quelque couloir et finir par déboucher devant une salle de réveil, une infirmière accourut, prévenu par la standardiste du rez-de-chaussé et se présenta :




<< - Bonjour, je suis Sarah, j'ai suivi le parcourt de votre petit-fils, cepandant j'aimerais que vous n'entriez pas dans cette salle mais plutôt que vous attendiez ici.
 - Qu'est il arrivé à Charly, demanda prestament Jack?
 - Nous n'avons pas encore put diagnostiquer son mal mais, ce qui est sur ce qu'il a survécu à l'opération.
 - J'aimerais vraiment voir Charly, demanda son grand-père.
 - Vous devez attendre son réveil pour pouvoir l'approché ainsi que l'avis d'un médecin!
 - Je n'en ai pas le temps, insista-t-il.>>





Il sortit une porte carte, et en colla une sous les nez de l'infirmière. Celle-ci recula et couru prévenir un médecin de la venu de deux visiteurs spéciaux. Jack se demandait qu'est ce qui pouvait bien être écrit sur cette carte pour que l'infirmière déglutissent aussi vite.


Quelques instants plus tard, un médecin de petite taille mais d'une carrure imposante s'approcha talloné par l'infirmière. Il s'arreta devant l'accompagnateur de Jack et lui demanda de lui montrer sa carte tout en le fixant dans les yeux avec ses yeux de petit lutin diabolique. Lorsqu'il vu la carte, il eut la même réaction que l'infirmière, d'abord surpris puis panniqué. Il les firent entrés tous les deux sans poser de question.
_________________
3 en 1 ^^
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ChibiDevil
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 888
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Mer 5 Déc - 17:54 (2012)    Sujet du message: Vie avec la Vie Répondre en citant

Warrgh.. Warrgh.. Warrgh.. Warrgh.. Warrgh..
ça vous arrive de vous relire de temps en temps ?  Naaaan!
c'est vraiment une catastrophe !  Warrgh..  enfin, ton texte est très bien écrit, et tout et tout (à part quelques petites tournures de phrases mal formulées =p)


mais la majorité des fautes aurait pu être évitées ! è_é
je sais que toi et l'orthographe n'a jamais été le grand amour (même pas du tout) mais y a des limites, quand même !  Stoin stoin
donc je le redis encore une fois : RELISEZ-VOUS, ET PAS QU'UNE FOOOOOOIIIIIIIS !!!!!!!!!!!!!! 

bref, voilà ta correc' 




Chapitre 06 : Visite...
 
<<- Hémorragie interne! Dépêchez-vous!>> Crie Graw. Une infirmière régula certaines machines pendant qu’un autre médecin compressait l'endroit abîmé. Graw avait déjà vu un cas comme lui, sa mère. Il craignait pour sa vie. Auparavant, il avait été informé par le parcours de ce courageux enfant qui avait d'abord perdu son père pour ensuite perdre sa mère. Il avait bien un grand-père mais celui-ci était au service du gouvernement et risquait de ne pas pouvoir s'occuper beaucoup de lui.
 
Après un gros coup de stresse, le docteur réussi à refermer la poitrine de l'enfant. Il avait réussi à placer un régulateur cardiaque, pour pouvoir observer son pouls ou qu'il soit et aider son cœur ou, au contraire, le ralentire dans certains cas. Fier, de la réussite de son opération, il demanda à son assistante d'emmener son patient en salle de réveil. Elle attendit qu'on le transfert sur l'un des lits roulants et nettoya sa poitrine, pour l'emmener en salle de réveil.
(il y a répétition, là, essaie de trouver un synonyme comme : parvenir)
*
<< - Ça y est, nous sommes arrivés, déclara le chauffeur.
 - Bien, je vous remercie.
 - On va pouvoir voir Charly?
 - Cela m'étonnerait, jeune homme.
 - Pourquoi ça?
 - Car il doit être soit encore au bloc opératoire, soit en salle de réveil. Allons plutôt demander de ses nouvelles à l'accueil.
 - D'accord. >>
 
Après un bref dialogue avec l'infirmière d'accueil et l'homme, l’homme se dirigea vers un couloir avec Jack qui le suivait de près. Ils prirent un ascenseur, qui les mena au 3ème étages. Une fois là-haut, ils prirent (je n’emploierai pas ce verbe, à ta place ^^ prend plutôt « traverser ») encore quelques couloirs et finirent par déboucher devant une salle de réveil. Une infirmière accourut, prévenue par la standardiste du rez-de-chaussée et se présenta :
 
<< - Bonjour, je suis Sarah. J'ai suivi le parcourt de votre petit-fils. Cependant, j'aimerais que vous n'entriez pas dans cette salle mais plutôt que vous attendiez ici.
 - Qu'est-il arrivé à Charly ? demanda prestement Jack ?
 - Nous n'avons pas encore put diagnostiquer son mal mais, ce qui est sûr, c’est qu'il a survécu à l'opération.
 - J'aimerais vraiment voir Charly, demanda son grand-père.
 - Vous devez attendre son réveil pour pouvoir l'approcher ainsi que l'avis d'un médecin ! (elle explique quelque chose, là ^^’ avec le point d’exclamation, on dirait qu’elle le dit fort, presque qu’elle le crie, met plutôt un point)
 - Je n'en ai pas le temps, insista-t-il. >>
 
Il sortit une porte-carte, et en colla une sous les nez de l'infirmière. Celle-ci recula et courut prévenir un médecin de la venue de deux visiteurs spéciaux. Jack se demandait qu'est ce qui pouvait bien être écrit sur cette carte pour que l'infirmière déglutissent (c’est pas plutôt « déguerpisse », que tu voulais mettre ? enfin, je t’ai quand même corrigé le verbe)  aussi vite.
 
Quelques instants plus tard, un médecin de petite taille mais d'une carrure imposante s'approcha, talonné par l'infirmière. Il s'arrêta devant l'accompagnateur de Jack et lui demanda de lui montrer sa carte tout en le fixant dans les yeux avec ses yeux de petit lutin diabolique. Lorsqu'il vu vit la carte, il eut la même réaction que l'infirmière, d'abord surpris, puis paniqué. Il les firent (<- euuuh… là, ça dépend qui les fait entrer : le docteur et l’infirmière -> « Ils les firent » ou juste le docteur -> « Il les fit ») entrer tous les deux sans poser de question.
(là aussi, y a répétition, mais je ne vois pas trop comment tu pourrais reformuler ^^')





sinon, y a des virgules en trop (que j'ai barré comme ça " , ") et des virgules oubliées (que j'ai rajouté en les soulignant comme ça " , ")


voili, voilou  Sifflote  bonne continuation pour la suite (et relis-toi la prochaine fois ! 
)

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:00 (2016)    Sujet du message: Vie avec la Vie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com