Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum
Apprendre à dessiner ensemble!
Apprend à dessiner et à créer un manga grâce à la communauté du blog http://draw.eklablog.com qui te propose concours, tutoriaux et articles marrants ou sérieux. Attention, si t'es pas déjà inscrit: Un chou unijambiste risque de venir te voler ton goûter!
 
Apprendre à dessiner ensemble! Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Le monde d'Eleusia ::
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Comment trouvez-vous cette histoire ?
Parfait
40%
 40%  [ 9 ]
Bien
40%
 40%  [ 9 ]
Correct
13%
 13%  [ 3 ]
Peu mieux faire
0%
 0%  [ 0 ]
Laisse tomber ça vaux mieux =P
4%
 4%  [ 1 ]
Total des votes : 22

Auteur Message
Erane
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2010
Messages: 460
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Ven 24 Sep - 16:59 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

Le monde d’Eleusia      
                     
            Eleusia est la planète sur laquelle se déroule mon histoire. Celle-ci va se dérouler en trois cycles, je ne posterais ici que le premier, le plus avancé, ainsi que le dossier que j’ai créé pour rendre l’histoire cohérente et plus profonde.             

 
Eleusia :     


  -Planète et géographie :Description planète : (en cours)     
Map-monde : (en cours)   -Histoires et légendes du monde :
De la création aux premières guerres :
       
            Un jour furent les Dieux. Personne ne peut dire à quoi ils ressemblaient, ni d’où ils venaient, mais chacun possédait une personnalité et un pouvoir propre. Ensemble, ils créèrent le monde d’Eleusia, un monde d’une taille dépassant l’imagination. C’est du moins ce que raconte l’une des plus vieilles légendes de cette Terre.
            Mais cette légende ne s’arrête pas là, les Dieux se mirent alors à saupoudrer la planète de vie, les plantes apparurent, suivit par les animaux. Puis les Dieux modelèrent les Anciens, en ce temps appelés les Anges, être à apparence humaine, mais immortels et dotés d’un pouvoir proche de ceux d’un Dieu. Mais ces derniers furent rapidement déçus de leur création et les détruisirent, eux et leur magnifique citadelle. Commença alors l’épopée des Anciens survivants (cf : Origines des Anciens). Cet évènement fut appelé la Chute des Anges.
            Mais tout les Dieux n’étaient pas d’accord pour la destruction des Anges, des tensions apparurent dans leur royaume, certains ne voulaient plus voir la moindre créature intelligente sur cette terre, d’autre voulaient les faire revenir. Les humains furent alors créé par ces Dieux pour remplacer les Anciens, qui furent le brouillon de ces êtres mortels et aux pouvoirs limités. Ces derniers, beaucoup plus suggestibles, vouèrent alors à leurs créateurs un culte sans faille.
            La plupart des récalcitrants pour le retour d’une forme de vie intelligente furent jaloux de voir cette vénération de leur congénère par les humains, se mirent à leur tour à créer leurs propres peuples. Apparurent alors les elfes, les nains et d’autres créatures plus discrètes. Tous ces peuples vécurent en harmonie pendant des millénaires, et se développèrent, peuplant la moindre île de la planète. Ce fut l’âge d’or de la planète, avec des cités et villes luxuriantes sur toute la surface.
            Mais les autres récalcitrants ne changèrent pas d’avis, ils voulaient un retour à une planète brute, restée au stade animal. Mais incapable de s’en prendre aux créations des autres, ils créèrent alors des peuples belliqueux, les monstres envahirent alors la planète. Se déclenchèrent alors les deux plus deux grandes guerres de toute l’histoire d’Eleusia : « La Guerre des Dieux » et « La Fin de l’Innocence ».
            Dans le royaume divin, les créateurs des monstres furent vaincus, et sur terre, les autres Dieux associèrent leurs pouvoirs pour créer un Roi Dragon, plus puissant qu’un Dieu, et n’ayant qu’un seul credo : protéger ce monde en faisant respecter l’équilibre, le mal sera désormais toujours présent, mais il ne devra jamais tenter de faire disparaître le bien. A l’aide de ce dragon, les Dieux firent le ménage sur la planète, et exilèrent les monstres et leurs créateurs dans un monde parallèle. Puis ils confièrent la surveillance de ce monde au Grand Dragon et disparurent dans une autre dimension, pour éviter de refaire tomber Eleusia dans le chaos. Mais ce que les Dieux ne purent deviner, c’est que la force du Dragon dépendait principalement d’eux, après leur départ, il perdit une grande partie de sa puissance, et s’en alla dormir dans les entrailles de la planète, jusqu’au jour où l’équilibre des choses sera rompu.
            Tel est la légende de la création et des premiers temps du monde d’Eleusia.  Du moins c’est ce qu’il en reste, car beaucoup d’éléments se sont égarés à travers le temps. Les seuls résidus de cette époque sont des ruines de villes gigantesques, vestiges de l’âge d’or des différents peuples. Et seuls les elfes, les hommes et les nains continuèrent à vivre ensemble, de nombreux autres peuples avaient disparus lors de « La Fin de l’Innocence », soit anéantis, soit vivant désormais cachés, loin de tout trouble.


De la deuxième grande guerre au début de l'histoire :
Histoire du monde d’Eleusia avant le commencement :





             En l’an 1541 du 3ème ère, par un concours de circonstances magiques et par la volonté du plus puissant nécromancien, la frontière entre le monde réelle et celui du mal se déchira, laissant passer en masse démons et autres créatures maléfiques qui mirent en œuvre de tout détruire sur leur passage. Les hommes, les elfes, les nains et touts les autres peuples d’Eleusia, pour la plupart peu habitués à se battre, se firent balayés dans toutes leurs vaines tentatives de résistance.
            Contraint d’abandonner le combat, les nains retournèrent se terrer dans les montagnes, les elfes disparurent dans le Drasyllia, une forêt profonde et hostile à toutes autres créatures.
            Plus téméraire, ou peut-être par honneur et amour de leurs pays, la plus grande partie des humains refusèrent d’abandonner leurs terres et le combat. Quand à l’autre partie, elle alla s’exiler dans un petit pays coupé en deux par une mer centrale qu’ils nommèrent simplement les deux les Deux Terres. Ils l’isolèrent alors dans une illusion grâce à un des plus puissants sorts jamais lancé, et qui avait pour prix de consumer tout leur potentiel magique, à eux et à tous leurs descendants, pour pouvoir le maintenir actif.
            Les autres, restés pour se battre et défendre leurs terres, résistèrent du mieux qu’ils purent, et, au bord de la destruction, parvinrent à repousser l’ennemi dans une mythique bataille.
            Huit années plus tard, en l’an 1549, les monstres revinrent, plus forts et plus nombreux, et détruisirent les frêles défenses que les humains avaient commencés à construire en prévision d’un tel retour.
            Ces derniers n’en pouvaient plus, même pas encore remit de la première guerre, voilà qu’une nouvelle se déclare, pour eux, la fin était proche. Mais c’est alors qu’un gigantesque dragon blanc, évoqués dans d’anciennes légendes qui le disait symboliser l’équilibre, apparu, et libérant tout ses pouvoirs, il fit léviter le pays dans lequel les vaillants derniers humains combattaient encore. Le sort fut tellement puissant qu’il brisa le pays en millier d’îles, volant à plusieurs centaines de mètres, voir quelques kilomètres du sol. Le dragon utilisa ensuite ses dernières forces pour éliminer au maximum les monstres de ces terres, puis disparut comme il fut apparu. Que devinrent le nécromancien et les monstres survivants, personne ne réussit jamais à le savoir. Toujours est-il que le monde d’Eleusia retrouva le calme et la sérénité, avec tout de fois quelques changements géographique.

    Sur le continent volant, lors des premières années, les habitants des îles s’activèrent pour construire des ponts entre toutes les îles proches, pour que des échanges puissent renaquirent,  et une fois cela fait, la vie reprit un cours presque normal et nouveau calendrier fut créé avec pour an 0 l’apparition du Dragon.
    Des années, des décennies et des siècles passèrent, une religion apparut sur la vénération de ce « Dieu Dragon » et elle prit au fil du temps le pouvoir du pays, jusqu’à en prendre les pleins pouvoirs en 392.







    Mais bien avant cela, en l’an 134, un alchimiste découvrit le pouvoir d’une étrange pierre apparu dans tout le pays peu de temps après le déchainement de magie du Dragon, qui semblait être la cristallisation de son pouvoir.     Cette pierre fut classer en deux catégories : la forme pure, sous forme de magnifiques cristaux, aux pouvoirs inimaginables et fut bien vite confisquée par l’église. La deuxième forme, dite « forme impure », était aussi un cristal, mais bien moins beau, mais, qui après un traitement magique, possède le pouvoir de lévitation. La première forme de la pierre fut appelé la Magilite, la seconde : Aerialite.     Grâce à cette dernière, des vaisseaux naquirent, d’abord poussé par les courants aériens grâce à une grande voilure, puis le moteur à vapeur fut découvert quelques deux siècles après et permit le déplacement d’engin encore plus gros, à l’aide d’hélices. Grâce à ces découvertes, toutes les îles finirent par être relier par un réseau aérien, principalement à voile, et pour les plus riches : à vapeur. Grâce à cela, certaines personnes essayèrent de retourner vivre au sol, mais l’Eglise voulant rester dominante sur tout le peuple, commença à règlementer les vols, de manière de plus en plus stricte.     Pendant que ce pays tombant peu à peu sous les mains de l’Eglise, dans les Deux Terres, la nouvelle de la disparition de l’armée ennemies poussa une partie de la population a quitter le pays et  elle fonda un nouveau royaume en dehors de la barrière magique, acceptant ainsi de ne plus jamais pouvoir revenir, les autres craignant une feinte et un retour en force, décidèrent de rester.
    Les années passèrent dans les Deux Terres, et l’existence d’un monde extérieur finit par être oublié par la population, seul de rares légendes en parlaient encore, et il en fut de même à l’extérieur de l’illusion magique, où seules les plus anciennes familles connaissent encore les Deux Terres. Mais ils ne tentèrent aucun contact car sous la barrière magique, les peuples étant redevenus violents, violence qui n’aurait pu être tolérés dans le pays extérieur.










  -Les peuples et leurs légendes :
Les Anciens :
    -Légende :

La légende raconte que les Anciens furent les premiers humains qui peuplèrent Eleusia, ils s’appelaient alors les Anges, et les Dieux les dotèrent de pouvoirs dépassant l’imagination et les firent immortels (en vieillesse) à leur image. Mais rapidement les Dieux se rendirent compte que ces êtres immortels ne leur rendaient pas le culte qui devait leur être dû, mais surtout, leur savoir était tel qu’ils commencèrent eux même à créer la vie.
            Ils anéantirent alors la cité des Anges, détruisant leur plus belle création, le seul peuple intelligent en cette ère. Seule une poignée d’entre eux survécurent. Mais le choix de « La Chute des Anges » ne fut pas accepter par tous les Dieux, cela créa des tensions entre eux. Certains firent alors des Anges le brouillon pour les hommes, êtres mortels qui leurs vouèrent un culte aveugle. Puis ils furent imiter par d’autres, qui créèrent les elfes, les nains et bien d’autres espèces, mais cela est une autre histoire (cf : La Création).
            La communauté des Anges survivants se sépara par des tensions internes, certains voulaient user de leurs pouvoirs pour dominer les nouvelles races, devenant des dieux incarnés, et créèrent ainsi de nombreuses légendes, d’autres voulaient une vie en harmonie, ou même vie cachée. Une guerre intestine se déclara, les pacifiques voulant empêcher les autres de dominer, et très peu d’Anciens en échappèrent.
            Un de ceux là, devant la situation où les Dieux les avaient menés, tenta de leur déclarer la guerre, et échoua. Ces derniers les maudirent alors, désormais, leur descendance ne pourra plus qu’être humaine, certes dotés des mêmes pouvoirs, ou peu s’en faut, mais vieillissant et mourant comme un humain. Les survivants devinrent alors les derniers des Anges, et ne pouvaient plus faire revivre leur race. Certains maudirent alors tous les Dieux, mais aussi toutes leurs créations, comme ce fut le cas de Zarck. D’autres tentèrent de découvrir les secrets de ce monde, et d’aider les différents peuples, comme le firent… (coupé pour cause de spoil très grave ^^)[/hide]

            Premier cycle :

  -Les personnages :


  -Trucs utiles :
Carte des Deux Terres (légende inachevée) : 
 

L'échelle : un carré = 250 kilomètres

  -Le scénario :


 [hide=Cliquez pour lire]
 Résumé de la première partie, avec Erane, Séléna, Amélia, Aïven et Zarck, se passant dans les Deux Terres puis le royaume extérieur (mais ça, ce sera plus tard)
(Les Deux Terres sont 2 grands pays, un au sud, un au nord, séparés par une mer centrale et joints)

L’histoire commence en l’an 2198, soit 749 années après la fin de la deuxième Grande Guerre.


     Zarck, depuis son château en ruine caché dans les montagnes centrales du pays du sud, surveille un chantier qu’il a entreprit il y a de nombreuses années : il essaie d’excaver une antique porte magique d’un pan de montagne dans lequel elle a été enseveli. Grâce à cette porte, il aura le pouvoir d’accéder à d’autres mondes pour en faire venir une grande armée pour envahir les deux pays. Du moins, c’est ce qu’ont comprit ses ouvriers. Mais il manque de main d’œuvre, son projet n’avance pas assez vite à son goût, il décide donc d’attaquer une ville pour la piller et réduire ses habitants à l’esclavage. Mais au lieu de choisir une ville proche, il choisit la cité de Valoria, situé sur le pays opposé, en profitant du fait qu’il possède de nombreux navires, et que le fleuve qui passe dans les montagnes débouche très près de cette ville. Les bateaux partirent directement le lendemain. Quant-à Zarck, il s’arrangea pour que les vents soufflent dans la bonne direction, puis disparu.
     Note : Valoria est une cité portuaire d’environ 2500 habitants, coupée en deux par un fleuve.

     Quelques jours plus tard, sur une falaise proche de Valoria, 2 adolescents, des jumeaux, Erane et Séléna, se font la course en l’escaladant avec une agilité et une force sans pareil. Séléna arrive la première en haut. Le soleil commence à se coucher, ils décident alors de rentrer, et en regardant vers le large, les jumeaux ont l’impression de voir des voiles à l’horizon. Arrivés chez eux, ils se couchent avec un étrange sentiment.
     Les hommes de Zarck accostent à bonne distance de la cité, puis commence à l’encercler, puis l’ordre de l’attaque est donné.
     Erane et Séléna sont réveillés dans un boucan monstre, provoqué par les ennemis, cherchant à repousser les habitants vers le centre de la cité. Ils s’emparent de couteaux de cuisine et fonce dans la rue, ouvrant un chemin à leurs parents. Profitant de leur puissance exceptionnelle, ils tailladent les premiers ennemis, mais se retrouvent séparés de leurs parents, et sont obligés de se cacher dans les égouts de la cité, pour échapper à un groupe trop important d’ennemis. De là, ils fuient les incendies déclencher dans les bordures de la ville, et se dirige eux aussi vers le centre-ville. Là ils découvrent les bateaux où sont chargés les habitants comme du bétail, ainsi que le contenu des entrepôts de nourriture de la ville.
    Une fois plein, les bateaux quittent la cité, et les jumeaux en profitent pour quitter les égouts, ils doivent sortir de la ville le plus vite possible, car les incendies prennent de l’ampleur.
    Sur le chemin de leur fuite, ils croisent une personne mourante coincée sous des décombres. C’est leur mère. Dans son dernier souffle elle leur révèle qu’ils ont été adopté, qu’elle n’est pas leur vrai génitrice. Puis elle décède, transformant le désarroi des jumeaux en grande tristesse. Ils pleurent un moment sur son corps, puis sont obligés de continuer leur fuite sous peine de bruler avec la ville.
    Une fois sortis, ils sont recueillis par des habitants d’un village voisin, alertés par la fumée et la l’éclat orangé des nuages. Les jumeaux s’effondrent dans leurs bras, dans leur dernier moment de conscience, ils voient les bateaux de Zarck s’éloigner.

     Les jumeaux se réveillent 2 jours plus tard, dans la maison du chef d’un village voisin. De dernier vient prendre de leur nouvelles, sans toutefois parler de Valoria. Puis passe le médecin du village qui s’était occupé de leur diverses blessures et brulures, et qui après un examen rapide, déclare de ne jamais avoir vu quelqu’un guérir si vite, il n’en restait plus la moindre trace.
     Plus tard dans la journée, ils sont convoqués par le chef, qui leur demande en détail ce qui c’est passé. Il narre alors l’attaque de la cité. Le chef digère pendant un moment ces informations, puis leur déclare la mine désolée que mise à part les personnes enlevés, il n’y a pas d’autre survivants. Il leur apprend qu’il a aussi envoyé un message au roi et qu’ils doivent s’attendre à y être convoqués pour expliquer les faits sur place. En attendant la réponse, il leur donne des petits boulots à faire, soit disant pour le gîte, mais les jumeaux comprirent que c’était surtout pour occuper leur esprit, et les empêcher de retourner voir la ville, ce qu’ils firent cependant le lendemain.
     Ils découvrirent alors une ville calcinée, dont les rares bâtiments déchiquetés encore debout donnaient un aspect lugubre. Quelques maisons fumaient toujours, preuve que l’incendie était encore il y a peu.
     En repensant à toutes les personnes mortes ou enlevés, ils se jurèrent de retrouver ces dernières et de venger les autres, par tout moyens, et ce, dès qu’ils auront expliqués les faits au roi.

    Une semaine après le drame, la réponse du roi arrive, et comme l’avais pensé le chef, il souhaite pouvoir s’entretenir avec les jumeaux, la personne ayant mené le message leur servira de guide. Deux chevaux leurs sont fournis, puis ils rejoignent le messager, qui s’avèrent être une fille de leur âge, gracieuse, et Erane la trouve même particulièrement jolie (  Une futur love story ? ^^ ). Les jumeaux remercient tous ceux qui ont pris soin d’eux pendant cette semaine puis partent sans plus attendre, environ 350 kilomètres les séparant de la capitale. Ils profitent de la première journée pour faire connaissance avec l’adolescente, qui dit se nommer Amélia et prétend travailler au château, mais elle ne semble pas des plus convaincante aux yeux d’Erane et Séléna. De plus, le nom Amélia leur semble vaguement familier.
     Le soir ils s’arrêtent en lisière d’une forêt dans une ruine, avec une porte de pierre qui leur donne une impression étrange, pour y passer la nuit. A la demande d’Amélia, Erane raconte alors l’attaque de Valoria en insistant bien sur les fois où il a fait preuve de sa bravoure contre les assaillants. Finalement Amélia, légèrement agacée de cette frime, va chercher deux bâtons bien solides, en lance un à Erane qui trouve à peine le temps de parer le coup fonçant sur lui. S’en suit alors un combat digne des plus grands duellistes, au milieu des éclats de bois. Et c’est la gente féminine qui le remporte, laissant un Erane désarçonné ne pouvant admettre d’avoir perdu contre une fille. Pour le réconforter, elle lui déclare quand même qu’il est l’adversaire le plus fort qu’elle a combattu depuis longtemps. Les jumeaux, voyant qu’une telle compétence au combat n’est pas la caractéristique d’une simple servante essaie d’en savoir un peu plus sur « qui est vraiment Amélia ? », mais cette dernière ne cesse de répéter qu’ils sauront en temps voulu.
     Et le voyage dure ainsi 4 jours, des heures de chevauchés entrecoupés de combat entre nos deux nouveaux amis. Avec une ou deux victoires d’Erane. Puis ils arrivent en vu de la capitale. Les jumeaux sont ébahis, ils n’ont jamais vu une ville aussi grande, et non plus autant de monde. Au centre de la ville se trouve le château, cerné de plusieurs remparts. La route principale de la capitale, grande avenue marchande, y mène directement. Les jumeaux pensent pouvoir passer par là pour se rendre au centre, mais Amélia leur fait faire un détour pour accéder au château par une entrée plus discrète, elle semble fuir le regard des gens. A peine entrée, Amélia les quitte en les laissant aux mains de deux valets, elle dit aux jumeaux que le devoir l’appelle, et qu’elle les reverra le lendemain pour l’audience. Encore une fois les jumeaux se posent des questions sur la vrai identité de leur amie, et ils ont beau poser des questions aux valets, ils ne reçoivent que des sourires en échange. Ils sont ensuite menés dans deux appartements accolés d’un luxe au quel ils ne sont pas habitués et ils passent le reste de la journée à discuter de ce qu’ils feront par la suite, comment ils s’y prendront pour retrouver les valoriens.

     Le lendemain matin, après avoir enfilé une tenue digne de bourgeois, les jumeaux se rendent à l’audience pour expliquer les faits. Le roi, avant de les convier à parler, fait chercher Amélia comme elle avait promis d’être là. Les jumeaux sont étonnés que le roi lui-même s’en occupe, puis elle entre dans la salle, et là c’est le choc. Amélia, princesse de la Terre du Nord, fille unique du roi Godwar ! Le roi leur apprend qu’elle est aussi la reine de l’école buissonnière, toujours entrain de fuir ses obligations. Puis après cette découverte, ils font le récit de l’attaque. Le roi les congédie une fois fait, mais leur propose toutefois de rester au château car n’ayant nulle part autre où aller. Puis il délibère alors avec son conseil.
     Dans l’après-midi, Amélia revient voir les jumeaux, et s’excuse de leur avoir menti. Puis elle leur apprend que les seules actions de son père pour cette crise vont être d’envoyer des espions en Terre du Sud, les relations diplomatiques étant très tendues depuis le dernier conflit entre les deux royaumes. Puis Erane et Séléna lui font part de leur projet de retrouver eux-mêmes les disparus et qu’ils partiront la nuit même en direction de la côte. Grossière erreur que de lui en faire part, car dès qu’ils réussissent à sortir du château, Amélia les attend avec matériel et vivres. Et malgré tout leurs efforts, les jumeaux ne peuvent l’empêcher de venir, et de plus, elle possède une carte très précise des Deux Terres, avec les différents endroits évoqués lors du conseil où les valoriens pourraient être retenus. Ils n’ont d’autre choix que de l’accepter. Mais leur vive discussion finit par attirer les gardes, ils se mettent alors à fuir dans la capitale dans une course folle et réussissent à en sortir. Plus que 150 kilomètres avant d’attendre le plus proche port, Raonir, pour espérer y trouver un bateau faisant gagner un temps précieux.

     L’aube commence à se lever lorsqu’ils se décident enfin à faire une pause. Ils ont passé toute la nuit à marcher sur des sentiers peu empruntés car tout le château doit être à la recherche d’Amélia. Puis ils reprennent la route et sont dépassés par une charrette conduite par un jeune homme avec un chapeau (détail très important, mais vous ne saurez pas tout de suite pourquoi :P ). Ce dernier leur propose de prendre place dedans, lui aussi se rend à Raonir, pour refaire le plein de marchandises, et des humains tiennent mieux compagnie que des chevaux. Celui-ci dit se nommer Aïven. La journée se poursuit alors sans encombre, laissant le temps à nos trois compagnons de réfléchir sur la suite. Ils décident qu’ils commenceront leurs recherches dans les Dents Noires, des montagnes peu explorés car dangereuses, mais accessible par bateau en remontant le fleuve. De plus ce fleuve débouche très près de Valoria. Ils chercheront donc un bateau pour Lahonis, grande ville de la Terre du Sud, proche du lac Zyxh, un lac dit maudit qui marque l’entrée du fleuve dans les montagnes.
      Ils s’arrêtent alors pour la nuit, et Erane font leur combat au bâton rituel. A la fin, ils sont surpris d’entendre Aïven leur donner des conseils. Et encore plus surpris de se faire tout deux envoyés à terre par ce simple conducteur de charrette. Et impossible de lui faire dire où il a appris à combattre de cette façon. Soudain il provoque Séléna en duel, normalement pacifique, elle finit par accepter, et l’explosa littéralement, atterrant encore nos deux amateurs. Aïven murmura alors « C’est bien ce que je pensais, tu es la première moitié », sans donner d’explications sur cette phrase.

     Au troisième jour de voyage, à l’aube, et après de très nombreuses défaites d’Erane et Amélia, ils arrivent à Raonir. C’est là qu’ils se séparent. Une fois dans la ville, ils se mettent à chercher un navire pouvant les mener à Lahonis, et surtout avec un équipage qui ne pose pas de question. Heureusement Amélia est loin d’être fauchée et a emmené de quoi payer la traversé et le silence du capitaine quand au fait que des adolescents, riches de surcroit, veulent passer au Sud. Après une altercation avec un voleur qui tente de dérober la bourse de « son Altesse la princesse Amélia, fille unique du roi Godwar, souverain de la Terre du Nord » (petit conseil : si vous tenez à la vie, ne l’appeler jamais comme ça, elle aime pas du tout, risque de bras cassés en réponse ^^), ils embarquent sous les regards désormais méfiants et presque paniqués de l’équipage. Ce petit incident valu au moins un voyage sans le moindre souci, les esclaves étant monnaie courante en Terre du Sud.
    Ils ne s’attardent pas dans la ville, achètent quelques vivres puis en sortent rapidement, mais avec la désagréable intuition d’être suivis, et elle ne tarde pas à être confirmé. A mi-chemin entre Lahonis et le lac, en soirée, ils tombent dans une embuscade dans une ravine. L’ennemi étant trop nombreux, après un bref affrontement ils tentent de prendre la fuite, mais Amélia se fait lâchement attaquée dans le dos et s’évanouit. Ces gens là ont compris qui elle est réellement, et n’ont donc plus besoin des jumeaux, une partie de leur groupe partie avec leur proie, le reste reste pour Erane et Séléna, mal leur en prend. Les jumeaux sont enragés, et au bout d’un moment, ce ne fut plus des coups d’épées qui pleuvaient sur l’ennemi, mais des roches qui dégringolent des falaises alentours les frappent avec force, tandis que des racines semblent vouloir faire chuter tous les fuyards. De la magie est à l’œuvre, pour la première fois depuis des siècles, sans que les jumeaux s’en rendent vraiment compte. (cf : Histoire du monde d’Eleusia) Zarck depuis sa forteresse ressent cette magie, et sourit pour la première fois depuis longtemps, il les a enfin retrouvés, il ne reste plus les faire venir à lui, il leur envoie alors un petit acceuil.
     Après avoir écrasé les gêneurs, les jumeaux se lancent à la poursuite des ravisseurs, sans même parler de leur étrange combat, mais ses derniers semblent avoir disparus. Ils retrouvent leurs traces bien plus tard dans la nuit, l’ennemis s’est réfugiés dans un village, pour attendre leurs acolytes plus trop en état de marcher. Ils se rapprochent alors discrètement, et dans l’obscurité la plus totale, la lune cachée par d’épais nuages noirs.
     Pendant ce temps Amélia se débat avec ses liens lorsque le chef du ravisseur vient la voir et dit « vouloir s’amuser avec elle ». Folle de rage, Amélia ferme les yeux et hurle. Mais son cri est masqué par un coup de tonnerre retentissant. Lorsqu’elle rouvre les yeux, le chef est toujours là, mais sent désormais le porc grillé et expérimente une nouvelle coupe punk. Il s’effondre alors aux pieds d’Amélia. Les jumeaux arrivent à ce moment là, rentrent dans les gardes et arrivent à la libérer avant de prendre la fuite, cette fois pour de bon.
     Loin du village, dans un bosquet, ils prennent alors une bonne nuit de sommeil en remettant les discussions au lendemain. Une fois reposé, ils reprennent leur route en se demandant s’ils avaient réellement accomplis des actes de magie, où si c’était seulement le sort qui s’acharnait sur l’ennemi. Ils arrivent au lac en milieu de journée et pénètrent dans le massif montagneux en longeant le fleuve.
     Le soir du deuxième jour d’une marche délicate dans la forêt dense occupant toute la vallée, notre petite compagnie décide de faire escale dans une vieille cahute semblant abandonnée, en se demandant qui pouvant bien être assez fou pour venir vivre ici.
     Ils ne tardent pas à le savoir, en entrant ils découvrent que la maison est habitée, par un vieil homme qui leur propose l’hébergement sans s’offusquer de leur intrusion. Il dit qu’il les attendait, mais comme Aïven, se réserve de toute explication. Ils discutent ensuite de tout et de rien, le vieil homme semblant pas vouloir les aider dans leur quête, disant qu’ils vont être éclairé d’ici peu. Ils finissent par aborder la magie, mais notre petite compagnie refuse d’y croire, ce ne sont pour eux que des coïncidences, du moins ils cherchent à s’en convaincre. L’ermite alors d’un geste de la main se met à modeler le feu de la cheminée, il le fait grandir, danser, s’éteindre et s’allumer. Puis il leur dit pour se moquer que ce n’était qu’un courant d’air. Les 3 compagnons sont abasourdis, pour eux la magie était un mythe. Puis ils se couchent.
     Le lendemain, avant leur départ, l’ermite leur dit de repasser lors de leur retour, il leur apprendra ce qu’est vraiment la magie. Puis ils prennent la route, ou plutôt les sentiers forestiers tordus, mais pas pendant longtemps. Au bout de 15 minutes, ils entendent quelqu’un marcher, ils s’en rapprochent doucement, puis les jumeaux le reconnaissent, c’est Qwam, un de leurs amis de Valoria. Ereinté et couvert de blessure, il s’effondre dans leurs bras. Ils le ramènent alors à l’ermite pour le soigner. Il use de la magie pour soigner les blessures mineures mais se fit trop faible pour les plus sévères. Séléna pose alors la main sur Qwam qui se retrouve complètement guéri. Il se réveille mais reste encore faible, il leur raconte ensuite ce qui leur est arrivé. Les valoriens sont réduits à l’esclavage et forcés à creusé dans une montagne pour y trouver une « porte ». Elle commençait juste à apparaître quand il s’est enfui et semblait gigantesque. Il décrit aussi le bâtiment où ils sont enfermés de manière détaillée. Puis il s’endort d’un sommeil réparateur.
     Ils confient alors Qwam à l’ermite et reprennent leur route, d’après leur ami, il faut compter trois à quatre jours de marche pour atteindre la prison. Mais dès le deuxième jour, ils sont certains d’être suivis, Qwam à dû attiré du monde derrière lui. Et le soir, ils lancent l’attaque, mais ils se révèlent être nombreux, et nos trois compagnons, vraiment mal à l’aise en combat forestier, fuient. Séléna se retrouvent alors séparée des deux autres, et finis par semer ses poursuivants, contrairement à Erane et Amélia. Pour eux, la course poursuite va durer encore longtemps, entrecoupé de cours repos où l’un veille sur l’autre. Cette situation étrange va grandement les rapprochées.
 
_________________
http://eleusia.e-monsite.com/


Dernière édition par Erane le Jeu 22 Déc - 14:40 (2011); édité 29 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 24 Sep - 16:59 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yakira
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 537
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Ven 24 Sep - 23:12 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

Moi il y a rien qui ne me plait pas! Ton histoire est bien mieux que la mienne!
La mienne est telement insignifiante comparée à la tienne! Comment tu fait? Yess!
_________________
Revenir en haut
Erane
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2010
Messages: 460
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 06:13 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

La  première chose que j'ai fait, c'est de bosser déjà 2 voir trois ans sur le scénario (et je l'ai toujours pas fini, j'en suisà la moitié ...). Mais l'histoire du monde avant le début de l'aventure, je l'ai écrite il y a quelque jours et tu devrais faire pareil car ça te donne les règles à respecté pour que ton histoire soit cohérente.




------------------






Et voila des infos supplémentaires pour préparer le terrain au résumé :

Héros des Deux Terres

Erane (frère jumeau de Séléna)
Race : Humain
Age : 17
Physique : Très athlétique, assez carré, membres plutôt fins mais bien musclés. Plus fort, rapide et agile qu’un humain normal. Plus intelligent : ça dépend des jours ^^
Tête :
- Cheveux : 6, 8cm toujours en bataille, raide malgré tout, brun.
- Yeux : bleu en amande(peu haut mais large)
Caractère : très courageux, voir un peu trop… Sait pas du tout s’y prendre avec les filles à part avec sa sœur, mais il apprendra (très) vite.
Son passé en bref : Abandonné peu après sa naissance dans la ville Valoria, ne connaît pas ses parents, (rencontrera plus tard son père). Il y grandira, jusqu’au jour de la destruction de la cité.
Affinité magique : Les éléments de la Terre, le Feu et l’Eau.

Séléna (sœur jumelle d’Erane)
Race : Humaine
Age : 17
Physique : Apparence plutôt fragile, mais presque aussi forte et agile qu’Erane.
Tête :
- Cheveux : Brun, très raide, très long (+ de 40cm)
- Yeux : bleu en amande
Caractère : très renfermé, elle ne s’ouvre qu’à son frère
Son passé en bref : Comme Erane
Affinité magique : Nature en apparence (capable de soigner et de contrôler les plantes et animaux) mais cachant un pouvoir plus profond et beaucoup plus puissant
Note : recevra plus tard un pendentif en forme de croissant de lune.


Amélia
Race : Humaine
Age : 16
Physique : Très athlétique, d'une force supérieure à un humain normal, mais moins que les jumeaux.
Tête :
- Cheveux : Noir, d’une 30aine de cm, très légèrement bouclés
- Yeux : Assez plat, montrant son côté farouche, de couleur verte
Caractère : Très déterminée, a décidé de ne plus jamais perdre contre un homme au combat après s’être prit une ’’raclée’’ 2 ans plus tôt. Aime bien frapper (amicalement) Erane.
Son passé en bref : Fille unique du roi (rien que ça ), sa mère est morte peu après sa naissance, suite à des complications. Est toujours en vadrouille, ce qui causera de nombreux soucis à son père.
Affinité magique : Electricité et Magnétisme (peut modeler ou faire léviter du métal)

Aïven
Race : Elf
Age : 67 (en apparence 17-18, eh oui les elfes vivent longtemps)
Physique : Très svelte, ne parait pas avoir une grande force même si c’est tout le contraire
Tête :
- Cheveux : une coupe d’elfe logiquement (long, tressé, blond), mais pas définitive
- Yeux : Vert
Caractère : Très ouvert, fait copain-copain avec tout le monde (sauf avec les nains, mais ce problème viendra plus tard)
Son passé en bref : Chargé par la communauté elf de surveiller et de rapporter ce qui ce passe sur les deux Terres. C’est aussi lui qui fit l’erreur d’énerver Amélia en combat.
Affinité magique : Nature

Le grand méchant des Deux Terres, qui sera d'ailleurs bien plus qu'un méchant

Zarck
Race : Ancien (des humains qui sont dit descendre directement des dieux tant leurs pouvoirs sont grands)
Age : Inconnu
Physique : Une personne assez trapu pour un magicien, porte un grand manteau noir
Tête en général : Tête du grand méchant, plissé
- Cheveux : Courts, noirs
- Yeux : Noir (ce n’est pas beau mais c’est comme ça), paupières très marquées, sourcils épais
Caractère : Colérique envers ses sujets, très mystérieux et d’une très grande intelligence
Son passé en bref : Il a un lien avec les jumeaux (aller savoir lequel ^^) et il cherche à dominer le monde.
Affinité magique : Tout

Les héros du continent volant ne sont pas encore définis, je ne leur est même pas trouver de nom, donc je ne les mets pas dans ce poste
_________________
http://eleusia.e-monsite.com/


Dernière édition par Erane le Sam 25 Sep - 14:05 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Yakira
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 537
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 15:05 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

Dis moi pourquoi les méchants
doivent toujours être laids???
Parce que si je serais dans ton histoire
je serais méchante mais je ne chercherais
pas à contrôler le monde...mais plutôt
je prendrais les gentils pour les méchants
et les méchants pour les gentils...tu me
suis? Puis je finirais gentille. MAIS LES MÉCHANTS
SONT TOUJOURS LAIDS ET C'EST FRUSTRANT
PARCE QUE J'AIME LES MÉCHANTS!!! Yess!
_________________
Revenir en haut
Erane
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2010
Messages: 460
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 15:09 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

Tu sais, quand t'as plus de 500 ans, tu ressemble plus à grand chose, donc, même si ce méchant est gentil, il restera quand même laid.

Si quelqu'un d'autre a des critiques un peu plus utiles XD, qu'il les poste, merci ^^
_________________
http://eleusia.e-monsite.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Yakira
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 537
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 15:17 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

T.T bon j'ai dit n'importe quoi, en fait ton histoire est super

et je parle pas de tes persos, la, j'ai rien a dire ils

sont parfaits. Yeah!

Mais il me semble que mon méchant serais immortel (façon de parler) et qu'il resterait jeune!!!

Vivie les méchants!!!!!!!!!!!!!!!!!
_________________


Dernière édition par Yakira le Dim 26 Sep - 20:59 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Kami-Sama
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2010
Messages: 409
Spécialité: Dessin

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 20:53 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

Sa va, sa a l'air assez intéressant...
mais il y a quelques détails qui me chiffonnent..

Pourquoi tous tes "héros" sont incroyablement fort???

Ton "héros" principal, d'accord..
mais sa sœur....

Erane a écrit:



Physique : Apparence plutôt fragile, mais presque aussi forte et agile qu’Erane.




Elle a l'air fragile mais est très forte... (incohérence?)

------

Sa me rappelle un peu un scénario que j'avais écrit avec mon "scénariste attitré" XP, en fait, c'est plus lui qui l'avait écrit mais bon Sifflote .

Il y doit y avoir deux trois détails qui se ressemblent, notamment le délire de magie.. 
_________________
--"


Dernière édition par Kami-Sama le Sam 25 Sep - 22:05 (2010); édité 2 fois
Revenir en haut
Erane
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2010
Messages: 460
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 21:34 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

En réponse à ta question sur mes personnages, je dévoile un petit détail (mais pas tout ^^), les jumeaux sont descendants directes et pur souche des Anciens, ils ont apparence humaine mais sont supérieurs en tout points des autres humains. Pour Amélia, seul sa mère en descend.
Et sache que tout les persos énoncé, je les considère comme des personnages principaux, et même que Séléna a un rôle plus important qu'Erane.
_________________
http://eleusia.e-monsite.com/


Dernière édition par Erane le Dim 26 Sep - 11:58 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hyokami
Apprenti

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2010
Messages: 76

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 23:13 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

Je pense que des personnages tous aussi fort les uns que les autres est assez bénéfique car dans certains mangas d'actions, certain personnages principaux sont si forts que tous les autres sont des boulets à coté et se font battre à chaque coup (Genre la différence de puissance entre Ichigo et Renji (qui est censé avoir le niveau d'un capitaine)) ce qui déçois les fans de ces perso.

Un bon manga je pense doit avoir plein de perso (pour tous les goûts!)
Néanmoins, il manque un protagoniste nain :D
Non, rien à voir avec moi, c'est juste que les disputes entre nain et elfe pourrait donner un effet bien comique a l'histoire (ce qui me rappelle vaguement le Donjon de Naheulbeuk )

PS: Je sais pas si c'est moi mais j'ai rien compris aux 4 dernières lignes de l'histoire...

 
Revenir en haut
Erane
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2010
Messages: 460
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 23:17 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

Ne t'en fais pas il y aura un nain, là j'ai que mis la moitié des personnages.

Alors les 4 dernières ligne veulent dire que les habitants des 2 Terres ont oubliés qu'ils venaient d'ailleurs et ceux qui ont fait demi-tour ont oubliés l'existence des 2 Terres


Bin quoi, c'est tellement nul que personne n'a rien à critiquer ?...

C'est pas grave, un résumé ne devrait pas tarder, j'espère qu'il vous rendra un plus bavard ^^
_________________
http://eleusia.e-monsite.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Erane
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2010
Messages: 460
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Sam 30 Oct - 16:44 (2010)    Sujet du message: Résumé Répondre en citant

Et voila le résumé (par encore complet, je rajouterais des bouts au fur et à mesure que ça avance).


Résumé de la première partie, avec Erane, Séléna, Amélia, Aïven et Zarck, se passant dans les Deux Terres
(Les Deux Terres sont 2 grands pays, un au sud, un au nord, séparés par une mer centrale et joins)
 
 
L’histoire commence en l’an 1836, soit 387 années après la fin de la Grande Guerre.
 
Zarck, depuis son château en ruine caché dans les montagnes centrales du pays du sud, surveille un chantier qu’il a entreprit il y a de nombreuses années : il essaie d’excaver une antique porte magique d’un pan de montagne dans lequel elle a été enseveli. Grâce à cette porte, il aura le pouvoir d’accéder à d’autres mondes pour en faire venir une grande armée pour envahir les deux pays. Du moins, c’est ce qu’ont comprit ses ouvriers. Mais il manque de main d’œuvre, son projet n’avance pas assez vite à son goût, il décide donc d’attaquer une ville pour la piller et réduire ses habitants à l’esclavage. Mais au lieu de choisir une ville proche, il choisit la cité de Valoria, situé sur le pays opposé, en profitant du fait qu’il possède de nombreux navires, et que le fleuve qui passe dans les montagnes débouche très près de cette ville. Les bateaux partirent directement le lendemain.
           
Note : Valoria est une cité portuaire d’environ 2500 habitants, coupée en deux par un fleuve.
 
            2 jours plus tard, sur une falaise proche de Valoria, 2 adolescents : les jumeaux Erane et Séléna, se font la course en l’escaladant avec une agilité et une force sans pareil, Séléna est la première en haut. Le soleil commence à se coucher, ils décident alors de rentrer, et en regardant vers le large, les jumeaux ont l’impression de voir des voiles à l’horizon. Arrivés chez eux, ils se couchent avec un étrange sentiment.
            Les hommes de Zarck accostent à bonne distance de la cité, puis commence à l’encercler, puis l’ordre de l’attaque est donné.
            Erane et Séléna sont réveillés dans un boucan monstre, provoqué par les ennemis, cherchant à repousser les habitants vers le centre de la cité. Ils s’emparent de couteaux de cuisine et fonce dans la rue, ouvrant un chemin à leurs parents. Profitant de leur puissance exceptionnelle, ils tailladent les premiers ennemis, mais se retrouvent séparés de leurs parents, et sont obligés de se cacher dans les égouts de la cité, pour échapper à un groupe trop important d’ennemis. De là, ils fuient les incendies déclencher dans les bordures de la ville, et se dirige eux aussi vers le centre-ville. Là ils découvrent les bateaux où sont chargés les habitants comme du bétail, ainsi que le contenu des entrepôts de nourriture de la ville.
Une fois plein, les bateaux quittent la cité, et les jumeaux en profitent pour quitter les égouts, ils doivent sortir de la ville le plus vite possible, car les incendies prennent de l’ampleur.  
_________________
http://eleusia.e-monsite.com/


Dernière édition par Erane le Ven 5 Nov - 20:47 (2010); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
DascaLaKiS
Plume grandissante

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2010
Messages: 247
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Sam 30 Oct - 22:31 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

Début de scénario très épique, et pourquoi pas. Le tout semble assez cohérent, bien que je ne comprenne pas pourquoi Zarck va attaquer une ville située dans le pays opposé ? Je ne pense pas que ça soit les villes qui manquent aux alentours de son chantier ? Suffit d'éclairer ce point et le lecteur (un peu pointilleux certes) peut suivre le court du récit plus détendu x]
_________________
Seuls les faibles se déplacent en groupe.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Erane
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2010
Messages: 460
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Sam 30 Oct - 22:36 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

Non, je veux laisser un suspense sur cette question , mais pour t'éclairer, Valoria est un très mauvais souvenir dans l'esprit de Zarck, pour une certaine raison que je terrais pour le moment ^^.
_________________
http://eleusia.e-monsite.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
DascaLaKiS
Plume grandissante

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2010
Messages: 247
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Dim 31 Oct - 09:55 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

Aaaah d'accord ! Très bien, ainsi soit il ! : )
_________________
Seuls les faibles se déplacent en groupe.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elyon
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2010
Messages: 1 401
Spécialité: Dessin

MessagePosté le: Dim 31 Oct - 19:51 (2010)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia Répondre en citant

Wouw j'aime bien. Je veux la suite.


[Ceci étant un monoligne, voici un mini-pavé argumenté:]


Je trouve que ton histoire rendrait bien en BD ou en manga. Il y a pas mal d'action, en peu de temps, sans nous noyer. Zarck a l'air d'être une sorte de vieux sadique de la montagne. J'aimerai bien savoir quelle est sa version de l'utilité du chantier. Et aussi pourquoi Valoria. Un autre bon point: Il n'y a pas trop de noms, donc on retient bien (souvent je retiens pas les noms, je les reconnais).


Bref pour en revenir à ce que je disais au début, on a envie de savoir la suite, pourtant on est pas encore attachés aux perso, et ça fait quand même très "épique" pour reprendre un certain Dasca.
_________________
Bad Sheep, Maître suprême du forum.

Gwahahaha! ~~
Le Blog du forum: http://draw.eklablog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:47 (2016)    Sujet du message: Le monde d'Eleusia

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com