Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum
Apprendre à dessiner ensemble!
Apprend à dessiner et à créer un manga grâce à la communauté du blog http://draw.eklablog.com qui te propose concours, tutoriaux et articles marrants ou sérieux. Attention, si t'es pas déjà inscrit: Un chou unijambiste risque de venir te voler ton goûter!
 
Apprendre à dessiner ensemble! Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Fear street (edited) ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shippu-fan
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2011
Messages: 524
Spécialité: Dessin

MessagePosté le: Dim 13 Nov - 21:05 (2011)    Sujet du message: Fear street (edited) Répondre en citant

Prologue

Je couru. Sans m'arrêtter. Je courais dans tous les sens mais je ne pu me défaire de ses rats qui s'accrochaient sur moi. J'avais toute une armée dérrière moi. Je n'eu pas le choix, pour les semer il me fallait passer par la Fear Street. C'était une rue réputée pour ses ombreux meurtes  comis là bas. Personne ne voulait s'y aventeurer. Mais pas de chance, moi Christopher Stones ancien agent du M6 avait une trousse de rats derrière moi.  Je marchais dans la rue tranquillement. Il était minuit passé et j'avais besoin de prendre l'aire car je n'arrivais pas à dormir. Je marchais près du cimetière du coin rendre visite à mon oncle décédé depuis mainetent 6 ans. Qu dire sur lui ? C'était un homme secret. Il trvaillait entant que banquieur ici en Amérique. Ja l'admirais. Je vivais avec lui depuis le déces de mes parents. C'était aussi un homme parresseux mais pleins de ressources. Je contemplais sa photo à coté de son joli bouquet de fleurs soigneusement posé à coté. J caressais sa pierre comme si c'était ses cheuveux. ses cheveux rouxe bataille, qui s'allongait derrière ses épaules . Je retenais son sourrir de satisfaction et ses yeux pétillants. Tout se passait bien lorsque je vis Mickaëla. Ah ! Il n'y vait pas plus magnifique que cette femme sur cette terre. Son corps de crevette et ses cheveux bruns. Son visage lisse et radieux comme jamais. J'étais fou d'elle. On se connaissait depuis le collège mais un jour elle dut déménager. Il se trouve que j'habitais le même coin qu'elle. et souvent on se retrouvait ici et on discutait. Entre jeunes adultes de 24 ans.


Dsl je continuerais demain

Edit :  MOKHAM? J'AVAIS POURTANT DIT QUE JE CONTINUERAIS AUJOURD4HUI? DONC J'AVIAS PAS FINI !!!

Bon je reprends :   Ce jour là, Mickaëla était habillé en noir. Tout était en noir. Elle hochait la tête et ne prêtait aucune attention sur moi. Jusqu'à là , je ne me posait pas de questions. Ceci dit, je n'avais pas remarqué ces larmes coulaient sur ses joues qui avaient fini par rougir. Elle sanglotait. Elle pleurait comme un enfant. Je ne comprenais pas cette réaction. Mickaëla était au moins à deux pierres  éloigniée de moi. Je frissonais dans ce froid de canard. Même avec mes gants. Pour me réchauffer, j'avais commencé à me remuer un peu ,
 à bouger un peu sur place. Je joignaits mes mains pour ensuite les frotter pendant un bon bout de temps. Je n'avais pas remarqué que Mickaëla m'avait demandé. Elle avait tourné son regard vers moi. Je n'étais pas sûr d'avoir entendu les mots << Approche, j'ai à te parler ! >>. Par plein gré et non pour les mots de ma bien aimée, je m'étais avancé vers elle pour lui demander ce qui n'allait pas. Pourquoi est-ce que elle s'était vêtu de couleurs si déplaisantes et tristes, pourquoi elle ne s'était pas, comme à son habitude tourne vers moi pour entendre mes mots doux et mes paroles si flattantes à ses yeux, pourquoi , est-ce qu'il a fallu que ce jour là, qu'elle ait autant pleurée. Donc, je l'approchais. Mes jambes refroidis, je marchais sans m'en rendre compte, mon corps réagissait tout seul. Certes mon corps avançait par lui même,  mais mes pas étaient surs et pleins de volontée. Quant à elle, elle se contenta seulement d'essuyer son tsunami de larmes. Et ce tout en ne me quittant pas du regard. J'en arrivais à mon dernier pas . Je n'avais même pas fini mon trajet completement et elle se jetta sur moi, comme si elle ne m'aurait pas vue depuis des années. Je ne régit point. J'étais insensible à ce câlin. Pas comme à mon habitude. Ce câlin ne me réchauffait point, mais me laissait demeurait dans de la glace plus que glacée. Lorsque elle eut finit son geste, je la contemplait rien que des yeux. Et devant moi, je vis une femme morte. Sans vie. Un visage rongé par la tristesse et les larmes. Un corps écrasé en pitueuse état. J'eu de l'amertûme.  Ce n'était pas ma Mickaëla. En pointant son doigt vers la pierre qu'elle avait pleuré pendant tout ce temps , elle m'explique que c'était la tombe de son époux décédé depuis 4 ans. Elle m'expliquait que c'était un homme juste, qui la chérissait et qui lui offrait de l'amour à pleins temps. Cet homme s'appellait Harris Poporovitch. il était serbe et ne put jamais s'adapter au pays americain m'expliqua-t-elle. Elle ajouta que chaque soir qu'elle passait avec lui, les deux s'aventuraient dans cette rue devant ce cimetière. Seulement, un jour, il marchait dans les alentours. Harris et elle parlaient de leur futur et de ce qu'ils entreprendraient. Harris lui était dans le temps soldat et avait particié à de nombreuses guerres. Mickaëla , je savais déjà, elle voulait travailler comme assistante sociale.
Cependant, les deux avaient prit le même chemin que moi etv s'étaeint retrouvés devant le cimetière. Comme cette nuit. Le couple bavardait et marchait devant le tas  de corps qui sommaillaient à leurs pieds. Par malchance, Harris n'avait pas fait attention et aviait heurté la tombe d'un certain TOD KELLNER RATTE.
Les deux ignoraient qui était cette personne. Mais un problème survenut. Au moment ou Harris eut heurté le tombeau, il se fendit en deux. Les deux éétaient restés figé sur place et avaient pu observer la seine qui se déroulait sous leurs yeux :  Lorsque la pierre fut fondue en deux, une lumière éclatante sortit alors de la fente. Eblouis, il ne remarquèrent pas les maux de chaque humain pêcheur s'évapporer de la fente. Puis, ces mots si se rassemblaient en un : En un énorme skellette vêtu de robe noire avec un bâton sur lequel était fixé une lâme fine et tranchante. Le couple tombit par terre lorsqu'il virent cette chose devant eux. Ce n'était pas tout m'expliquait Mickaëla , le skellette prétendait s'appeller TOD ce qui signifie mort en allemand ou death en anglais. TOD leur avait adressé des mots de malédiction tel que :
<<Harris Poporovitch, ayant fondu ma tombe, sera rongé par la lèpre aujourd'hui même à cet instant. Il gôuttera aux dents des rats et succoimbera à l'armée que je designe , qui sera les rats eux mêmes.
De même , sa bien-aimé Mickaëla Bryan sera maudite : Chaque homme voulant se marier à cette femme connaitra le même sort que Harris !>> Après ces mots, la chose avait disparu avec la tombe du cimetère. Nul ne la revérrat ! Aussitôt, continuait Mickaëla, elle reconnu en Harris les grosses tâches et il était claire que TOD avit dit vrai, car la prophétie se réalisa du début à la fin. La tombe que Mickaëla pleurait était donc celle d'Harris. Et je compris. Je compris, que l'amour que j'offrait à Mickaêla, elle ne pourrait jamais me le rendre ! Ce n'était pas tout, après les mots de Mckaêla, je commençais à me gratter partout. Tout mon corps me grattais. J'avais détourné mon regard de ma bien-aimée. Je me grattais de partout. Je criais de souffrance ce sentiment était désagréable. Je ne pu me retenir. Je criasi sur Mickaëla et je lui demandait pourquoi est-ce qu'elle ne m'avait pas prévenue. Elle ne réagissait pas. Ni m^$eme à mes cris de souffrance. Elle ne fit que de me regarder. Pas plus. Elle ne pleurait même pas. Elle me regardait comme un allien. C'était elle. C'était elle la meurttrière pas Tod. C'est à cause d'elle que tant de gens moiurraient ici.
Je n'en croyais pas mes yeux. Je continuais à me gratter et peu après, je sentis plusieurs ouvertures dans mon corps. De plus que je sentis quelque chose me pincer la peau; me mordre . Je compris que c'était le tour des rats. Aussitôt, je pris mes jambes à mon cou. Je courrais comme un fou. Je traversait la route sans même regardait. Mon souffle ne se coupa point et je dévalais à toute allkure la colline qui menait à la Fear Street. Je ne vis rien. Rien opour m'éclérer. Je continuais tout de mêm à courrir ce qui fut une faute, car je n'avais pas remarqué, que j'avais atterrit dans un champ à hautes herbes. Je sentis comment l'herbe me grattais et je cru que c'était les rats. Alors , je me mis à accélerer. Derrière moi régnait une armé e de rats. Des milliers à mes trousses.Je me retrouvais de nouveau sur béton. Cependant, lorsque j'eu atteint le béton, j'étais passé à travers un barbelet. De grosses boules de sang dévalaient mon  corps comme sur une piste de ski. Je tombai por douleure. Je me roulais à terre comme un fou et criait : << A l'aide, A l'aide !!! >> 
Mais la trouppe de rats m'avais déjà atteint. Je sentis les griffes d'un rat me percer la peau jusqu'à la viande, comment les dents transpersaient chaque partie de mon corps plongé dans un lac de sang. Je continuais à crier, mais personne ne vint . Je roulais à terre, mais tout ce que j'eu trouvé était un stylo. Mes yeux se renfermaient, est-ce que c'était la fin de ma vie ?? OUi ? Tout s'étaint . Je plongeais dans le noir.



- Bravo Chris ! cria Alex.
- Ton histoire était super !
Tous se rassemblaient autour de moi. Ils me féicitaient pour mon texte inventé. Le club Fear Street était fondé par Alicia McKennedy qui acceuillait chaque élève de 2ième à première. Rudy était le sel de 3ième. Cela de dérangait personne. Après mon histoire palpitante, nous reprirent notre conversation :

- Alors on est d'accord hein ? Lundi on se retrouve à la Fear Street comme toujours pour notre réunion dans le maison de Amy.
- D'accord, mais c'est moi qui ramèreais les boisssons et les chips insistait Rudy.
- Très bien si tu y tiens tant que ça !
- Mais n'oubliez pas, le but de ce redv est de reproduire les storys que l'on a lu jusqu'à maintenant le mieux possible. Faut que ça fasse vrai sans pour autant être trop vrai. OK ? Alicia se  prenait un peu comme la leader du grouppe. Mais le vrai leader était Chris. C'était celui quk inventé les histoires les plus frissonantes. Tout le monde était d'accord : Rudy, Lachlan, Ellia,alex,Amy et Rachèlle. La belle Rachèlle.
Une fille aux lunettes carrés et au visage le plus beau au monde. Elle faisait chavirer chauque garçon du lycée de (c'est un nom inventé) Senninnenberg. D'ailleurs elle était en couple en ce moment avec Chris. Les deux était le couple parfait. Barbie et Kenn. Chris avec ses cheveux bruns toujours avec une couche de gel, qui formait une crète de coque et son piercing au sourcils. Son vissage était un peu serré, ce qui lui donnait un aire de boeuf. Par contre il portait des vêtments chiques. Conclusion : Il était beau, fort et musclé.
La cloche retentit dans toute les salles de classe, ce fut l'heure de dire aurevoir. Par contree, Rachèlle et Chris restèrent pendant un moment seuls dans le pièce. Chris la fixait des yeux et Rachèlle également. Ils se lancèrent des regards amoureux. Il faisait chaud dans la pièce. Très chaud.Chris psavait qu'elle ne pourrait pas résister plus longtemps. Rachèlle s'avança et saisit son mec au niveau de la nuque. Chris  lui, lui carraissait la joue tendrement. Rachèlle appuya sur la nuque de Chris de telle sorte  ce qu'il puissa avencer.
Elle le fit avancer , jusqu'à ce qu'elle puisse s'emparer de ses lèvres pour que les deux puissesnt avoir leur moment à eux. Leur baiser.

- Je t'avais dit que tu ne pouvais pas y résister ! provoquait Chris comme un vrai dragueur.
Cela n'enchanta guèrre son amie.

-Orf ! toi...t.... tu sais ! Beguyait-elle.

- Vous venez ! Alex entra dans la pièce et brisa l'ambiance .
- Ouais j'arrives ! Fit Chris.
Les deux meilleurs amis quittèrent la pièce, laissant Rachèlle seule. Elle avait l'impression depuis plusieurs semaines, que son mec lui échappait? C'était du à son amitiée avec Alex. Les deux se connaissaient depuis la maternelle. Ele savait qu'il le faisait expres.
Rachèlle compris que Chris devait choisir entre lui ou elle.
C'était un choix terrible. Rachèlle savait qu'il fallait ejecter Alex de la course et elle était prête à tout pour le faire.


_________________
D.R.A.W


Dernière édition par Shippu-fan le Lun 14 Nov - 19:17 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Nov - 21:05 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Lun 14 Nov - 14:44 (2011)    Sujet du message: Fear street (edited) Répondre en citant

le prologue est trop court, j'attendrai la suite pour te donner une bonne critique. mais en se basant sur ce que tu as écrit, tout d'abord il n'y a pas mal de fautes d'orthographe et de frappe, relit ton texte pour les corriger. pour l'histoire ça n'a pas encore démarré, je n'ai pas accroché pour l'instant.

EDIT:
 beh, ouf ^^.  j'ai lu toute l'histoire, d'abord il y a trop de fautes d'orthographe et surtout de frappe . c'est très gênant. ensuite désolé de dire ça,  l'histoire ne me plait pas et il y a un passage étrange on dirai que tu as collé 2 histoires déférentes. la 1ér celle souligné et la 2éme a partir de : "- Bravo Chris ! cria Alex.
- Ton histoire était super !
Tous se rassemblaient autour de moi. Ils me féicitaient pour mon texte inventé."
je voix pas le rapport entre ces 2 histoire ! et même s'il y a, la 1ér est un peu enuiyante, j'ai décroché au millieu de cette partie.
il y a pas un d'intègre et c'est trop flou, pour êtres sincère je m'ennuyais et j'ai lut le tout car je t'es promis de lire la suite.
désolé d'être aussi directe mais j'aime donner exactement ce que je ressent en lisant un scénario.
améliore tes capacité et relit ton texte.
je te souhaite bonne chance Tu sais.. .




 
_________________


Dernière édition par mokham le Sam 19 Nov - 10:26 (2011); édité 3 fois
Revenir en haut
Shippu-fan
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2011
Messages: 524
Spécialité: Dessin

MessagePosté le: Lun 14 Nov - 19:18 (2011)    Sujet du message: Fear street (edited) Répondre en citant

Ca y est j'ain fait l'edit, tu peux lire maintenant.

J'avais pas fini en cas ou tu ne l'aurais pas compris et je l'ai dit POURTANT !

Pétarouchnoc' !!!
_________________
D.R.A.W
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:50 (2016)    Sujet du message: Fear street (edited)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com