Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum
Apprendre à dessiner ensemble!
Apprend à dessiner et à créer un manga grâce à la communauté du blog http://draw.eklablog.com qui te propose concours, tutoriaux et articles marrants ou sérieux. Attention, si t'es pas déjà inscrit: Un chou unijambiste risque de venir te voler ton goûter!
 
Apprendre à dessiner ensemble! Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Naissance d'un justicier ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jikkyo
Petite plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 195
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 18:13 (2012)    Sujet du message: Naissance d'un justicier Répondre en citant

 
Voila je poste un deuxième texte que je viens de terminer. Sans ce forum je pense que je me serais jamais mis à écrire mais lire les histoires des autres m'a donné envie ( en particulier celle de Mokham " Ultimate Brain " donc merci ^^ !


Voila fanfic sur l'univers de Batman mais pas sur Batman ^^ 

Je l'ai appeler Naissance d'un justicier... pas super original, je trouverais mieux promis ^^'. 

L'épilogue est un petit bonus, j'ai imaginer la scène en racontant l'histoire je n'ai donc pas pu m’empêcher de l'écrire ^^ 
Bonne lecture j'espère, merci d'avance pour vos critiques !
(ps : je galere avec la taille et la couleur des textes alors excuser moi...)


       La pluie tombait dans les bas quartiers de la ville de Gotham. La nuit commençait à déployer son long manteau noir et seule la pale lumière émit par de vieux réverbères m'avait permis de me diriger jusque là. J'étais arrivé devant l'entrepôt et je me rappelai la raison de ma présence ici. J'étudiais dans une école privée et je n'avais pas beaucoup d'amis. J'étais la cible des gros durs qui se moquaient toujours de moi et de mon ami Jack. Jack était un peu spécial mais c'était du à ses parents, je les soupçonnait d'ailleurs de le maltraiter. Il essayait toujours de garder le sourire en racontant des blagues ou en me faisant des tours de magie mais il n'était pas très doué. Mais j'en avais assez de traîner avec Jack, je voulait devenir populaire et avoir beaucoup d'amis comme tous le monde. Un jour, j'étais allez voir un groupe que je voulais intégrer. Ils s'étaient d'abord moqué de moi mais après s'être tous regarder d'un air complice ils m'avaient dit que si je voulais traîner avec il fallait que je passe une sorte d'épreuve. J'aurais fait n'importe quoi. N'importe quoi c'était bien le mot. Ils m'avaient demander de prouver mon courage en traversant le sinistre entrepôt de viande dans les vieux quartiers. Ça n'avait pas de sens, je ne voyait pas ce que le courage avait avoir la dedans et au fond de moi je savais que c'était juste pour eux l'occasion de me ridiculiser. Mais j'allais le faire comme même, il fallait que je le fasse. 
J'étais donc finalement devant cet entrepôt, trempé, frigorifié et seul. J'allais entrer quand soudain j'entendis un cri qui me fit sursauter venant d'une rue adjacente. Malgré ma peur, je décidais d'approcher discrètement. Arrivé à hauteur de la rue, je m'accroupis le long du mur et laissa dépasser ma tête de façon à observer la ruelle sans être vue. Le spectacle qui s'offrit à moi me figea de stupeur. Les battements de mon cœur s’accélérèrent et tout mon corps tout entier se mit a trembler. A quelques dizaines de mètre devant moi un homme se tenait en face d'une jeune femme recroquevillé sur elle même qui était en pleurs. Malgré la pénombre envahissante, j'aperçus entre les mains de l'homme une arme, un Taurus Raging Bull avec cinq chambre pour être précis, les armes à feu étais ma passion mais cette pièce de collection me semblait moins attrayante dans les mains de cet homme. La femme se redressa lentement toujours tremblante et laissa ses yeux traînés le long de la rue comme un rat pris au piège. Et inévitablement nos regards se croisèrent et je vis dans ses yeux des émotions qui me bouleversèrent. Il y avait de la peur bien sûr mais ce qui me surpris le plus c'était cette résignation. Comme si elle n'imaginait même pas pouvoir s'en sortir, comme si dans ce monde il n'y avait pas d'espoir pour un avenir meilleur. L'homme suivit son regard et me vit. Il se retourna vers sa victime et arbora un sourire dément. Il pressa sur la détente, encore et encore jusqu'à ce que le son creux du chargeur vide se fasse. Dans le silence de la nuit, cela avait paru comme le bruit du tonnerre. La femme s'était écrouler par terre et son sang colora le goudron d'un rouge terne. Je n'avais rien fait. je n'avais rien pu faire. Ce sentiment d'impuissance me donna un haut le cœur. Des larmes coulèrent sur mes joues, je respirais bruyamment, j'avais l'impression d'étouffer mais je ne bougeai pas. Je n'arrivais pas a bouger. Le tueur se tourna vers moi et avança tranquillement, réduisant la distance qui nous séparait. Il rechargea son arme avec des gestes tranquille et lent. Comme pour me montrer que je ne représentait aucune menace. Pour me montrer que je ne représentait rien. J'avais envie de fuir, de courir jusqu'à épuisement, de ne plus être là mais mon corps ne bougea pas. J'étais figé, je tremblait et je le voyait continuer à avancer. Puis, mon regard se posa sur le corps de la jeune femme, je me rappelais ses yeux et je compris que je voulais vivre. Vivre pour que jamais cet incident ne puisse se reproduire. Je réussi à bouger une jambe puis l'autre. Et quand l'homme n'était plus qu'à une dizaine de mètre, je me mis à courir. Plus vite que jamais je n'avais couru. Mes muscles se tendaient sous l'effort et mon cœur battait de plus en plus vite pour suivre la cadence. J'avais débouché sur la rue de l'entrepôt et j'entendais derrière moi les bruits de pas de l'homme. Il me suivait. J'étais devenue sa proie. Rien dans la rue ne pouvait m'offrir une protection contre les balles, je me mis alors à examiner les bâtiments qui m'entouraient. 
Je me rendis soudain compte que je me trouvais au même endroit que plus tôt dans la soirée. J'étais devant le lieu du défi qui me paraissaient tout d'un coup tout à fait dérisoire mais je savais maintenant où me réfugier. Lorsque mon poursuivant atteignit la rue, j’emboutis la porte en bois de l'entrepôt. Un coup de feu retentit derrière moi en même temps que je m'écrasait contre le sol de pierre. Ma tête avait cogné par terre et la douleur fut instantané mais de courte durée. Je me relevais et observais la pièce devant moi. Des dizaines de corps de cochons et de vaches pendaient dans toute la pièce accrochés par de vieilles chaînes en fer rouillés. Les relents de chair et de sang me soulevèrent le cœur mais mon instinct de survie m’ordonnait de continuer. Je repris donc ma course, zigzaguant entre les corps. Je n'avais pu de force mais mes jambes continuèrent de me porter. J'aperçus de l'autre coté de la pièce, une porte et je m’efforçai de la rejoindre. J'étais sûr d'être sauvé, je pourrais bloquer la porte de l’autre coté et sortir par l'autre entrée de l'entrepôt. Je saisis la poignée et la tourna. Elle était verrouillé. J'étais bloqué. Pris au piège. La lumière qui filtrait a travers l'ouverture que j'avais fait dans la porte se masqua un court instant et je compris que l'homme venait d'entrer. Tout à coup mon téléphone retentit. Comment avais-je pu l'oublier ? Je le décrocha le plus vite possible et me glissa un peu plus loin dans l'obscurité. Ma position venait d'être révélé. Je porta l'appareil à mon oreille.
« - Qu'est ce que tu fout James ? Me dit pas que t'est toujours pas entré à l'intérieur, poule mouillé ? Dit une voix en rigolant. C'était Damian, celui qui m'avait proposer le pari.
- Pas le temps de t'expliquer Damian appelle la police et dit leur de rappliquer le plus vite possible à l'entrepôt. Y'a un mec qui a un flingue ! Chuchotais-je.
- Hein ? C'est une blague ? Tu te fous de moi ? S'exclama t-il.
- Fait ce que je t'ai dit et discute pas ! »
Je raccrochais et je tendis l'oreille, j'avais peur que l'appel ait trahit ma cachette. Mon visage était perlé de sueur et mon cœur battait à tout rompre. Je l'entendais il était à l'opposé de moi. Je détruisit mon appareil de peur que quelqu'un ne me rappelle. La police allait arrivé et je repris courage. J'avais un plan pour tenir jusqu'à leur arrivée. Je pris mon téléphone cassé et je le jeta sur un mur près de mon poursuivant. Il se fracassa dessus et l'homme surprit se retourna et tira. « Satané gamin ! Montre toi, finis de jouer ! ». Il était tendu, il n'avait pas prévu cette résistance venant de ma part et il voulait en finir au plus vite, ce qui le rendait plus dangereux et vulnérable à la fois. Deux. C'était le nombre de balles qui lui restait maintenant dans son chargeur. Si j'arrivais a reproduire un événement de la sorte pour qu'il épuise ses dernière munitions j'avais une chance de m'en sortir. Mais je n'avait pas le temps de réfléchir à comment m'y prendre, il s'approchait de l'endroit où je me cachais. Je savais qu'il me verrai si il continuait à avancer, je décida donc de prendre les devants. Je me cacha derrière le corps d'un cochon qui pendait devant moi et j'attendis qu'il s'approche. Dès qu'il fut a porté je pris le corps du cochon et lui balança dessus. En voyant cette grande masse sombre qui fonçait vers lui, le tueur crut que c'était moi qui lui sautait dessus, il fit alors feu. Deux fois. Je sortit alors de l'ombre, lui faisant face. Se rendant compte du subterfuge il pointa son arme sur moi et pressa sur la détente. Le même son creux que j'avais entendu après qu'il ait vidé son chargeur sur sa précédente victime se fit entendre. « C'est fini, lui dis-je ». A cette distance, je pouvais le distancer aisément. Il me regarda et comprit le but de ma manœuvre puis sourit à nouveau. Le même sourire qu'il affichait lorsqu'il avait tué. Je ne comprenais pas, son air surpris avait pris un ton triomphant. Et soudain je compris mon erreur et j'avais été trop confiant, trop naïf. L'homme mit sa main dans sa poche intérieur de manteau et en ressortit cinq munitions. Et alors qu'il s’apprêtait a les insérer dans son arme, de multiples lumières envahirent la pièce en même temps que des voix et des bruits de pas. Cette vive lumière soudaine m'aveugla temporairement. Quand je rouvris les yeux quatre policiers encerclaient mon agresseur. Il fut rapidement maîtrisé, et un policier vint s'occuper de moi. Je les regardais les yeux brillants et toute la pression de ces dernières minutes se relâcha et je fondis en larmes. Ce soir j'aurais du relever un stupide défi pour me faire accepter de mes camarades. A la place j'avais vécu une expérience terrifiante et horrible mais j'avais aussi trouver ma voie. Mes larmes s’arrêtèrent de couler, je regardais les policiers qui venaient de me sauver et je me promis que je deviendrais le justicier qui nettoierait la ville de Gotham de ces criminels.


Quelques jours après cet événement, je du reprendre les cours. Mon histoire avait fait le tour de l'établissement et à présent ceux que j'avais autrefois idolâtrés venaient vers moi d'eux mêmes. Je ne ressentais plus cette envie de célébrité mais j'avais réussi à me faire une place parmi eux. En même temps que j'attirais les regards, Jack fuyait le mien. Pendant que mon cœur se teintait d'une lumière vive et chaude, le sien se laissait dévoré par l'obscurité. Mais j'étais jeune et je ne me rendais pas compte de ce que j'avais engendré, égoïstement je me préoccupais seulement de mon bonheur que je savais de courte durée car j'avais déjà décidé de mon avenir. J'avais décidé de le consacré à Gotham et à ses habitants. Moi, James Gordon, je deviendrais commissaire de police et je protégeraient cette ville de la démence.






Épilogue :


La lune éclairait faiblement les ruelles inquiétantes qui sillonnaient Gotham. Une silhouette
sortit des ombres et s'avança d'un pas léger et tranquille troublant le silence de la nuit. C'était un jeune homme qui portait des vêtements violets. Il entra dans un immeuble désaffecté et se dirigea vers les sous-sols. L'endroit était sombre mais il se déplaçait aisément sans craindre les obstacles comme si ce n'était pas à sa première visite des lieux. Il ouvrit une porte et alluma les lampes qu'il avait lui même installé. La lumière se fit d'abord hésitante puis éclaira vivement la pièce. Un large sourire se dessina sur le visage de Jack. Devant lui se tenait trois personnes qui pendaient du plafond semblables à des pantins désarticulés. A l'évidence elles étaient morte depuis longtemps. Elles étaient attachés par des fils en fer, fixés sur chacune de leur articulation, eux même attachés à un étrange mécanisme. Jack s'approcha de la machine qui activait le mécanisme et enclencha la mise en marche. Aussitôt les fils se mirent à monter et à descendre entraînant malgré eux les corps dans une danse grotesque. « Dansez, dansez mes petits » s'exclama Jack en éclatant d'un rire sinistre. Après quelques minutes, il arrêta son invention et sortit du bâtiment en continuant à rigoler. Puis il disparut se fondant dans l'obscurité de la nuit, laissant derrière lui une carte qu'il avait sciemment laissé tomber. Une carte qui annonçait un sombre futur pour Gotham. Un joker.







 Vous l'aurez vu c'est une fanfic sur le commissaire de police James Gordon dans Batman.
Tchou' !!




_________________
J'étais du bon coté du flingue, mais du mauvais coté de la pelle.


Dernière édition par Jikkyo le Mer 18 Jan - 20:47 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 18 Jan - 18:13 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ellia
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 332
Spécialité: Dessin
Membre du Mois

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 18:31 (2012)    Sujet du message: Naissance d'un justicier Répondre en citant

Ouch. C'est long tout ça. Mais encore une fois, ton style est bon, agréable, et il n'y a pas de fautes. Par contre, si tu voulais bien aérer un petit peu^^ Après j'ai les yeux comme des soucoupes, et ta police et toute petite. En blanc sur noir, qui plus est...
Avec tout cela, t'as pas un commentaire constructif, mais toute ma sympathie, héhé.
Bon courage!
_________________
"J'étais du mauvais côté du flingue, mais du bon côté de la pelle"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jikkyo
Petite plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 195
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 20:52 (2012)    Sujet du message: Naissance d'un justicier Répondre en citant

Désolé c'est vrai que sa faisait vraiment mal aux yeux *_*. J'ai essayer d'arranger ça tant que j'ai pu.
Merci pour ton commentaire, ça me fait plaisir !
Je me contenterais de ta sympathie !! :)
D'autre avis/critiques ?


Tchou' !
_________________
J'étais du bon coté du flingue, mais du mauvais coté de la pelle.
Revenir en haut
Lilly
Apprenti

Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2011
Messages: 53
Spécialité: Dessin

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 21:23 (2012)    Sujet du message: Naissance d'un justicier Répondre en citant

Oh, j'aime beaucoup ! 
J'ai pas grand chose à dire, juste que j'aime beaucoup.
Et que j'ai comme l'impression de me répéter x)
Bref.
J'aime beaucoup =D
*sooooors*
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jikkyo
Petite plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 195
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 22:23 (2012)    Sujet du message: Naissance d'un justicier Répondre en citant

J'ai pas trop compris si t'aimais bien ou pas Lilly faut être plus précise ;P !Content que sa plaise pour l'instant. :)
Du coup je vais essayer de me lancer dans un truc un peu plus long surement  Eheheh!  !
_________________
J'étais du bon coté du flingue, mais du mauvais coté de la pelle.
Revenir en haut
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 18:01 (2012)    Sujet du message: Naissance d'un justicier Répondre en citant

je suis contentent que mon scénario a pu t'aidait,  de rien^^
j'ai lu ton histoire et malheureusement j'ai pas le temps pour te faire une bonne critique, la narration est bien faite, tu détail chaque événement et en ressent les sentiments de tes personnages facilement, tu as une bonne façon d'écriture, je te félicite Yeah!
il y a quelques fautes de frape et d'orthographe mais rien de grave.
je voudrais savoir si tu as prévu de faire la suite de ton histoire car on avais le droit a une poursuite et l'histoire essentielle ne s'est pas encore installé. je ne connais pas James Gordon dans Batman xd
je trouve que ton texte est pas trop long, il fallait qu'il soit ainsi pour mieux détailler les événements et les sentiments des personnages.
voila j'ai bien aimé ton histoire, bonne continuation Yeah!
_________________
Revenir en haut
Jikkyo
Petite plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 195
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 19:00 (2012)    Sujet du message: Naissance d'un justicier Répondre en citant

Alors en faite non je n'ai pas prévu de continuer l'histoire car justement la suite existe déjà : James gordon devient commissaire, il combat le crime dans Gotham et nettoie la police de ses agents corrompu, s'ensuit sa rencontre avec Batman patati patata...


Mon but était donc de faire une petite fanfic sur : pourquoi James Gordon avait voulu devenir policier ?
(Si ta vu le film batman, Gordon c'est le policier moustachu ^^)


J'ai pas trop compris la derniere phrase si tu voulait dire que c'était pas assez long et qu'il aurait fallu que ce soit plus long ou que se soit pas assez long et que c'était bien comme ça ^^. Je pense que c'est ma premiere supposition : Comme je ne fais pas de suite, j'ai juste voulu détailler la "poursuite" mais c'est vrai que j'aurais pu donner une meilleur description du physique des personnages.


Merci pour ton commentaire Mokham ! :)

_________________
J'étais du bon coté du flingue, mais du mauvais coté de la pelle.
Revenir en haut
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 19:39 (2012)    Sujet du message: Naissance d'un justicier Répondre en citant

De rien Jikkyo ^^
pour batman je l'aime pas donc je connais pas trop les personnages, je me suis arrêté a celui de : Batman et robin( xd, un film très vieux que j'ai regardé quand j'étais petit donc je me rappelle pas des personnages xd), donc j'ai suivi ton histoire sans connaitre le personnage et j'aime bien.

Citation:


J'ai pas trop compris la derniere phrase si tu voulait dire que c'était pas assez long et qu'il aurait fallu que ce soit plus long ou que se soit pas assez long et que c'était bien comme ça ^^


je voulais dire qu'il est bien comme ça mais s'il y a pas une suite, tu pourrais ajouté quelques détails.

Je te souhaite bonne chance et hâte de voir tes prochaines textes.
_________________
Revenir en haut
Jikkyo
Petite plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 195
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 19:52 (2012)    Sujet du message: Naissance d'un justicier Répondre en citant

Compris Mokham, je vais voir si je prend le temps de détailler maintenant ou si je me concentre sur un nouveau projet !
Et moi aussi je suis presser de voir la suite d'Ultimate Brain ^^ 
Bref, je commence à réfléchir à l'Event pour le futur dessin/scénario !
_________________
J'étais du bon coté du flingue, mais du mauvais coté de la pelle.
Revenir en haut
sebast20
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2011
Messages: 739
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Ven 20 Jan - 22:40 (2012)    Sujet du message: Naissance d'un justicier Répondre en citant

Salut salut^^

J'ai bien aimé cette fiction sur Batman et tu m'as donné envie de le regarder ^^
Bon comme je suis pas vraiment doué je ne peux te faire qu'une seule remarque déjà dit j'en suis sure mais soigne ta présentation aère ton texte fais en sorte que ça soit plaisant visuellement car là je me suis un peu forcé^^

Mis à part cela je trouve cela très bien, les actions sont fluides et c'est vraiment bien ficelé Yeah!

Voilà, c'était inutile mais j'avais envie de dire ce que j'en pensais^^

Bonne soirée Tu sais..
Revenir en haut
Jikkyo
Petite plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 195
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Sam 21 Jan - 13:03 (2012)    Sujet du message: Naissance d'un justicier Répondre en citant

C'est vrai que cette remarque m'est revenu plusieurs fois je ferais donc plus attention à l'avenir !
Content que ça t'est plus et que ça t'est donné envie de voir les films !  Yeehee
Tchou' !
_________________
J'étais du bon coté du flingue, mais du mauvais coté de la pelle.
Revenir en haut
Djodjo
Apprenti

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 53
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Mer 15 Fév - 14:25 (2012)    Sujet du message: Naissance d'un justicier Répondre en citant

Hey Jikkyo, tout d'abord une petite remarque qui ne t'a pas encore était faite je crois, aère ton texte ! Voilà c'est bien d'insister pour que tu retienne la leçon :p Gwahahaha

J'ai beaucoup aimé cette petite histoire, en soi c'est très classique mais c'est ton style, ta façon de raconter qui l'a rendue intéressante. Très bonne narration, tu décris bien les actions et on s'y croirai presque !  Après je trouve que ca aurai été pas mal de décrire un peu les personnages, surtout physiquement, histoire pour ceux qui connaissent pas trop l'univers de batman d'avoir une meilleure idée de leur apparence. Et même pour ceux qui connaissent c'est pas forcément évident de voir à quoi ils sont supposé ressembler; james gordon était-il déjà moustachu étant plus jeune ? lol

Je trouve même dommage que ce soit une fanfic finalement, parce que le début d'histoire est solide, il y a de la matière pour créer ton propre univers à partir de tout ca. Pourquoi ne pas t'approprier le truc ? Et tu pourrai ensuite lui donner une suite. Au lieu de Gotham tu créerais ta propre ville, qui peux très bien ressembler à Gotham. James peut devenir un héros à part entière et jack son pire ennemi et même le tueur psychopathe au Taurus raging bull peut être un perso intéressant à développer ! 

Voilà en tout cas bravo continu comme ca ! Yeah!
_________________
Revenir en haut
Jikkyo
Petite plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 195
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Mer 15 Fév - 14:47 (2012)    Sujet du message: Naissance d'un justicier Répondre en citant

Et bien au début Djo, ce n'était pas censé être une fanfic j'ai penser à cette petite histoire sans mettre de nom sur les personnages.
Puis étant fan et trouvant le décor similaire à l'univers de Gotham, je me suis dit " Pourquoi pas ? " ^^.
La description physique manque certes ^^. 


Je retiendrais la leçon promis juré ^^ !


Merci beaucoup ! :)
_________________
J'étais du bon coté du flingue, mais du mauvais coté de la pelle.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:19 (2016)    Sujet du message: Naissance d'un justicier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com