Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum
Apprendre à dessiner ensemble!
Apprend à dessiner et à créer un manga grâce à la communauté du blog http://draw.eklablog.com qui te propose concours, tutoriaux et articles marrants ou sérieux. Attention, si t'es pas déjà inscrit: Un chou unijambiste risque de venir te voler ton goûter!
 
Apprendre à dessiner ensemble! Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Ven 23 Mar - 21:47 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

Salut ^^
ça fait un bail que je n'es pas poster la suite de cette histoire, mais voila je suis de retour et ça va saigner Héhé

Avant d'entamer ce nouveau arc , je présente pour ceux qui ont pas lu encore cette histoire le lien du premier arc, les 4 premier chapitre( bientôt les chapitres seront supprimé, faut en profiter avant que ça soit trop tard Huhu )

Lien de l'arc 01, hypnose: http://draw.clicforum.com/t621-Scenario-Ultimate-Brain.htm

voila, entamant maintenant ce nouveau arc que j'espère vous plaira, que l'histoire commence.

j'ai décidé de faire des chapitre de 5 page et de deviser chacun en 3 partie, je vous poste la 1ére partie du chapitre 01.





J'espère avoir votre avis, je compte sur vous Yeah!



_________________


Dernière édition par mokham le Jeu 6 Sep - 15:53 (2012); édité 4 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 23 Mar - 21:47 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ellia
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 332
Spécialité: Dessin
Membre du Mois

MessagePosté le: Ven 23 Mar - 22:12 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

Salut! Je passe en coup de vent, comme ça, pas vraiment le temps de faire une correction dans le détail au vu de l'heure tardive. Juste dire, donc, que j'ai lu et que j'ai relevé les mêmes erreurs que d'habitude, quoi qu'en bien moindre quantité, il faut le dire. Tu t'es vachement amélioré, c'est fou^^.
J'adore ce genre de début d'intrigue; le héros meurt. Comme dans les Tombeau des Lucioles, qui annonce la couleur du film. J'avais eu aussi cette idée, avec des enfants morts nés, mais ça n'a abouti à rien.
J'ai hâte de découvrir la suite, et d'en savoir plus sur Kaiser.
_________________
"J'étais du mauvais côté du flingue, mais du bon côté de la pelle"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
jeremie234
Plume grandissante

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2012
Messages: 205
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Ven 23 Mar - 22:20 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

Salut! Ton sauveur est là!
Bon premièrement!
On commence par le nom du pays!
Canada, Québec et non Québec, Canada.


Les dialogues. Si tu es au Québec va falloir que tu les fasse parler comme ici.
Je peu t'aider si tu le veux =)
ex: 
- On dit jamais bavarder... jamais XD
- Le mot Dîner est utiliser pour midi le repas du soir est appeler souper.
 
J'ai pas le temps de tout regarder.
Mais je t'aiderai si tu as des question envoie ici ou par MP =)
_________________
Jéré the hunter!
Revenir en haut
Jikkyo
Petite plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 195
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Sam 24 Mar - 08:16 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

L'ARC DEUUUUUUUUUUUX !!! :D
Je vais te faire une critique construite Mok Mok ! Mais pas maintenant ! Ce soir ou dimanche je verrais. 
J'ai déjà lu et j'aime ! ellinette a raison tu t'est bien améliorer !
Qu'une seule chose a dire : FAIS PETER TOUS LES CHAPITRES !!!!  Yess!
_________________
J'étais du bon coté du flingue, mais du mauvais coté de la pelle.
Revenir en haut
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Sam 24 Mar - 13:27 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

Merci pour vos réponse ^^

Citation:


Juste dire, donc, que j'ai lu et que j'ai relevé les mêmes erreurs que d'habitude


je vois, c'est surement des erreur dans le temps du récit, je n'arrive pas encore à résoudre ce problème. ce que vous lisez est mon écriture personnel sans aide de qui que ce soit, après je fait une 2éme version suivant vos critiques.

Citation:


quoi qu'en bien moindre quantité, il faut le dire. Tu t'es vachement amélioré, c'est fou^^.


Citation:


J'ai déjà lu et j'aime ! ellinette a raison tu t'est bien améliorer !



merci, ça me fais vraiment plaisir d'entendre ça et je tiens a vous remercier tous, c'est grâce a vous que j'ai pu améliorer mon écriture. 

Citation:


On commence par le nom du pays!
Canada, Québec et non Québec, Canada.


Les dialogues. Si tu es au Québec va falloir que tu les fasse parler comme ici.
Je peu t'aider si tu le veux =)
ex: 
- On dit jamais bavarder... jamais XD
- Le mot Dîner est utiliser pour midi le repas du soir est appeler souper.
 
J'ai pas le temps de tout regarder.
Mais je t'aiderai si tu as des question envoie ici ou par MP =)



merci jeremie, comme je suis un algérien, je ne connais pas trop la langue québécoise, si tu veux m'aider je serai amplement reconnaissant, tu peux relever les incohérence ici, merci d'avance ^^

Citation:


Je vais te faire une critique construite Mok Mok ! Mais pas maintenant ! Ce soir ou dimanche je verrais.



no problemo, je te remercie d'avance ^^
_________________
Revenir en haut
Jikkyo
Petite plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 195
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Sam 24 Mar - 22:39 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant


C'est parti !


« L'être humain se différencie des autres grâce à son cerveau.
==> ...des autres espèces (animal).
Les scientifiques ont prouvé que nous n'utilisons notre cerveau que dans une limite de 10%.
==> prouvé que nous n'utilisons que 10% des facultés de notre cerveau.
Je trouve ça mieux comme ça personnellement.
Ce qui signifie que les 90% restant ne sont pas mis à contribution, tel l'iceberg cachant ses incroyables capacités inutilisées.
Cette phrase est bizarre on dirait que l'iceberg aussi a d'incroyable capacité alors que c'est plutôt son apparence a lui qui est caché.
==> Ce qui signifie que les 90% restant ne sont pas mis à contribution, tel l'iceberg cachant sa véritable apparence, notre cerveau ne dévoile qu'un dixième de ses incroyables capacités.

Mon premier passage était à Moscou, c'est là-bas que j'avais réussi à créer ma toute première création
==> ...c'est là-bas que j'ai...
Je trouve ça mieux mais rien n'est moins sûr.
Je l'avais accueilli dans mon laboratoire, il m’avait confié son cerveau, je lui avais donné le pouvoir d'assouvir sa vengeance, le pouvoir de l’hypnose.
==> … il m'avait confié son cerveau et en retour je lui avais octroyé le moyen d'assouvir sa vengeance : le pouvoir de l'hypnose.
Comme ça on évite la petit répétition de pouvoir.
Poursuivie par une forte culpabilité
==> Assailli plutôt que Poursuivie ?
Je n'ai pas de temps à perdre, je vois déjà ma prochaine cible, je suis tout excité !
==>... ma prochaine cible et j'en suis tout excité !
Brain évolution teste deux !».
==> test

Avez-vous déjà pensé qu'en préparant votre lit pour dormir, c'est comme si vous prépariez votre cercueil, en commençant à fermer les yeux c'est comme si vous apprêtiez à mourir et quand vous vous réveillez le matin c'est comme si vous reveniez d'entre les morts !
Ok j'ai un puta** de problème avec ce passage je crois qu'il est trop lourd je t'envoie un autre version mais d'abord l'essentiel.
==> à fermer les yeux comme si vous vous apprêtiez.
Si on suit la logique la dernière partie ça serait pas :
==> et quand en vous réveillant le matin c'est comme si vous reveniez d'entre les morts ?


Remix : Avez vous déjà pensé qu'en préparant votre lit pour dormir, vous prépariez votre cercueil, qu'en commençant à fermer les yeux, vous vous apprêtiez a mourir et quand en vous réveillant le matin, vous reveniez d'entre les morts ?
Je te laisse voir.
Avez-vous pensé qu'un jour vous ne vous réveillerez pas et que vous perdriez à jamais la vie dans votre sommeil !
Alors là je pense que tu peux supprimer la deuxième partie de la phrase car ça fait un peu lourd et rajouter le déjà au début pour faire un rappel.
==> Avez-vous déjà pensé qu'un jour vous ne vous réveillerez pas ?
Lis à a la suite de la phrase d'avant sinon forcément tu va trouver ça bizarre.
Cela m'est arrivé, j'étais mort en m'endormant, mais je ne me suis pas réveillé, je ne me suis pas réincarné !
Bon c'est bizarre que tu dis que t'est mort en t'endormant même si on comprend que tu fait allusion a la métaphore que ta fait plus haut alors je te propose un autre truc.
==> Cela m'est arrivé, je me suis endormi, j'ai fermé les yeux mais je ne me suis jamais réveillé, je ne me suis pas réincarné !
Vous vous dites sûrement que je suis un fou, mais je vous comprends parfaitement, car vous n'avez pas vu ce que j'ai vécu durant tout ce temps où j'étais prisonnier dans un sommeil errant dans l'obscurité sans avoir de réponse.
==> Vous vous dites sûrement que je suis fou et je vous comprend car vous n'avez pas vu ce que j'ai vécu durant tout ce temps où j'étais prisonnier de ce sommeil, errant dans l'obscurité sans avoir de réponse.
Je me retrouvais dans une situation inexplicable : expérience, énigme, pouvoir, course contre-la-montre, alliée, ennemie, mission et j'en passe.
Honnêtement j’enlèverais toute l'énumération mais si c'est indispensable de vraiment savoir toutes ces épreuves laisse les, comme je sais pas ce qui se passe ensuite je dis peut-être une connerie.
mais j'ai vite perdu espoir en comprenant que tout ce qui m'est arrivé était bien réel.
==> mais cet espoir je l'ai vite perdu et j'ai compris que tout ce qui m'arrivais était bien réel.


Je vis dans un orphelinat. Mes parents sont morts lorsque j'avais deux ans selon le directeur de l'orphelinat Isaac.
==> Je vivais dans un orphelinat mes parents étant mort lorsque j'avais deux ans selon...
Je ne savais pas si cela est vrai vu que je n'avais aucun souvenir de mon enfance, j'avais perdu la mémoire.
Qu'es-ce que tu fous à l'imparfait ? X]
==> Je ne sais pas si cela est vrai vu que je n'ai aucun souvenir de mon enfance.
Un jour comme les autres, j'ai fini mes études et j’ai rentré chez moi à l'orphelinat.
==> … je suis rentré chez moi.
Heu.. un doute ta finis tes études ou justes les cours de la journée ?
J’ai pris une douche et j'ai mangé avec mes amis.
==> … je suis allé manger avec mes amis.
dans la joie et de la bonne humeur.
==> et la bonne humeur.
J'ai un gros doute sur le temps que t'utilise je relis tout ça et je te dis ça a la fin.


Il est un talentueux dessinateur, son rêve est de devenir un célèbre mangaka et d'aller au Japon.
==> C'est un...

Il est un intellectuel, personne ne peut le dépasser en matière de connaissance et de stratégie.
==> Lui, c'est un...
de stratégie ? Ça fait bizarre on dirait que tu monte une armée x] et même si ça sera la cas on veux pas le savoir maintenant alors tu peux dire :
==> Il n'a pas son égal pour trouver un moyen de s'enfuir de l'orphelinat.
Bon après c'est peut-être pas l'image que tu veux faire passer d'eux mais ça permet de savoir qu'il est intelligent sans le nommé grand stratège de l'empire ^^. Bon et je viens de me rendre compte que je viens sûrement d'écrire ça pour rien et que ça doit dérangé que moi...
« Tu l'as bien mérité, Genius ! C’est tas punition pour m’avoir battu aux jeux d’échecs»
==> ...ta punition.
Quand je l'entends jouer du piano, mon cœur se remplit de joie et la vie devient plus belle.
«Et la vie devient plus belle» :') Arrête de jouer du violon ! Non je rigole mais tu préfère pas:
=> et j'oublie tout mes problèmes.
?
on ne sait pas d'où il vient ni moins son nom, tout ce qu’on savait c’est qu’il est un étranger, on le surnomme : " Mysterious ".
==> A part le fait qu'il soit étranger, on ne sait rien de lui, d’où son surnom : « Mysterious »
« De rien mon enfant. Vos autres ! arrêtez de placoter et finissez vos plats sinon vous serez privé du dessert ! ».
==>...Vous autres !
«placoter»... sacré québécois !
On était tous des orphelins qui ont perdu leurs parents ou ils ont été abandonnés, mais cet homme-là est le directeur de l'orphelinat, Isaac alias " Father " .
Alors là c'est le grand bordel des temps x]
Si bien que je comprend plus quel temps t'utilise alors je relis tout et je te dis ça a la fin ^^.

Alors... c'est la putai* d'apocalypse des temps !
Alors je re-corrige des phrases pour le temps mais franchement c'est très probable que ça soit pas correct alors je laisse quelqu'un d'autre s'occuper du temps.


Je suis Robin, j'ai 22 ans, je suis canadien et j'étudie l'informatique à l'université.
==> … et j'étudiais...
Étant donné que lorsqu'il nous parle il l'étudie plus et l'étudieras plus.
En faite je met plein tarif ^^.
Je vivais dans un orphelinat mes parents étant morts lorsque j'avais deux ans selon le directeur de l'orphelinat Isaac.
Je ne sais pas si cela est vrai vu que je n'ai aucun souvenir de mon enfance, j'avais perdu la mémoire. Ma vraie vie a commencé le jour où Isaac m'a trouvé allongé devant la porte de l'orphelinat, j'avais à l'époque 10 ans.
Un jour comme tout les autres, après mes cours, je suis rentré chez moi à l'orphelinat. J’ai pris une douche et je suis allé mangé avec mes amis. Ils sont comme mes frères, on formait tous une vraie famille, on vivait dans la joie et la bonne humeur.

Bon alors c'est ici que ça part vraiment en sucette ! Tu commence un dialogue alors que Robin nous raconte un événement ancien, le jour de sa «mort». Ce qui est tout a fait possible mais selon le plan que ta fait on dirait qu'il est en train de nous raconter l'histoire en direct genre là en ce moment il est à table alors que non il nous le raconte de son point de vue du futur. Alors soit tu change ta méthode pour raconter le dialogue et je te souhaite bien du courage car je vois pas comment soit tu enchaine ta précédente phrase en nous décrivant les amis de robin physique ou plutôt caractériellement ( ce mot n'existe pas ) comme tu l'a fait.
« Donne-moi la mayonnaise, Robin ! », celui-là s'appelle Stéphane, alias "Mangaka" . C'est un talentueux dessinateur, son rêve est de devenir un célèbre mangaka et d'aller au Japon [...]
« De rien mon enfant. Vos autres ! arrêtez de placoter et finissez vos plats sinon vous serez privé du dessert ! ».


Donc je reprend a partir de là je n'ai rien modifier avant.

On était tous des orphelins ayant perdu leurs parents ou ayant été abandonnés. Mais cet homme-là, le directeur de l'orphelinat, Isaac alias " Father " malgré sa stricte autorité, était respecté par nous tous, il affichait souvent un sourire apaisant et sa gentillesse est sans égal, il nous avait permis d'oublier nos souffrances.

Après le souper, je m'était dirigé vers ma chambre, j'avais fait mes devoirs et j'étais allé vite me coucher sans savoir que ma vie paisible s'arrêterait là...


Bon alors je suis vraiment pas sur d'avoir fait un bon truc.
J'ai pas reporter tout mes remarques d'en haut sur le texte ou j'ai corriger le temps, je te laisse le faire ( c'est vrai quoi, je ne voudrais pas t'ôter ce plaisir...:] )


Et si tu comprend rien a ma correction, c'est pas grave moi non plus !
Et je me relis pas pour la peine ! Nah !


Ah oui... LA SUIIIIITE !!! J'ai adorer MokMok !!!:D 



_________________
J'étais du bon coté du flingue, mais du mauvais coté de la pelle.
Revenir en haut
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Lun 26 Mar - 12:46 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

Merci infiniment Jikkyo pour cet critique ^^


j'ai un réel problème dans le temps du récit, je n'arrive pas à trouver une solution pour l'instant, j'ai choisie un temps de récit mais j'ai un problème sur le temps des événements postérieure et antérieure.
je vais prendre tes conseils et corriger les fautes.


Bon alors c'est ici que ça part vraiment en sucette ! Tu commence un dialogue alors que Robin nous raconte un événement ancien, le jour de sa «mort». Ce qui est tout a fait possible mais selon le plan que ta fait on dirait qu'il est en train de nous raconter l'histoire en direct genre là en ce moment il est à table alors que non il nous le raconte de son point de vue du futur. Alors soit tu change ta méthode pour raconter le dialogue et je te souhaite bien du courage car je vois pas comment soit tu enchaine ta précédente phrase en nous décrivant les amis de robin physique ou plutôt caractériellement ( ce mot n'existe pas ) comme tu l'a fait


je voudrai clarifier une chose, je voulais faire un chapitre qui mélange le récit( voix off d'un personnage) et le déroulement réel des actions et évènements ( il est utilisé dans le débuts des films et les série comme dexter).
est ce que je devais dire à chaque fois( voix off:"")avant les dialogues ?, je ne sais pas si cela peut régler le problème d'incohérence ou peut être dois-je décrire une action puis utilisé une voix off.
exemple:
Robin est entrain de manger avec ses amis.
« Donne-moi la mayonnaise, Robin ! »
Robin( Voix off):celui-là s'appelle Stéphane, alias "Mangaka" . Il est un talentueux dessinateur, son rêve est de devenir un célèbre mangaka et d'aller au Japon.

cela peut être plus compréhensible mais je trouve que ça casse le rythme de l'histoire.
( je ne sais plus quoi faire  Argh ).


Voici la suite comme prévu, la 2éme partie du chapitre 01( comme c'est la suite, je n'ai pas corrigé les temps car je vais le faire pour tout le chapitre à la fin, désolé pour les erreurs)





Voila, j'espère que ça vous a plu, rendez vous jeudi pour la 3éme et dernière partie du chapitre 01.
_________________


Dernière édition par mokham le Jeu 6 Sep - 15:55 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
ellia
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 332
Spécialité: Dessin
Membre du Mois

MessagePosté le: Mar 27 Mar - 07:21 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

Je poste avec un peu de retard ma correction du premier chapitre, sans avoir lu dans le détail celle de Jik, afin que tu ais mon avis uniquement. Si nos corrections se contredisent, je suppose que tu nous contacteras ou que tu décideras par toi même^^.

Citation:
en utilisant l'être humain comme cobaye dans mes expériences.

Il me semble que "pour mes expériences" est plus correct.

Citation:
J'agis dans l'ombre, cherchant une cible qui me mènera à mon but, la création d'un monde habité par les élus, ceux qui possèdent le cerveau ultime, c'est mon projet : Ultimate Brain !

Petits problèmes de ponctuation:
    J'agis dans l'ombre, cherchant une cible qui me mènera à mon but; la création d'un monde habité par les élus, ceux qui possèdent le cerveau ultime. C'est mon projet : Ultimate Brain !


Citation:
Mon premier passage était à Moscou, c'est là-bas que j'avais réussi à créer ma toute première création, Vladimir Pavlov un adolescent de 17 ans, le seul survivant d'un drame causé par le maire du village Ruza.

Je ne pense pas que le mot juste soit "passage". Je ne suis pas capable de t'en pondre un autre comme ça, mais je trouve qu'il ne sonne pas bien. Ensuite, on crée forcément une création. C'est une répétition, un pléonasme. Et puis, petit problèmes dans les temps: "C'est là bas que j'ai réussi". Et pour la ponctuation, on peut encore améliorer un peu:
    Mon premier passage était à Moscou. C'est là-bas que j'avais réussi à créer ma toute première création; Vladimir Pavlov un adolescent de 17 ans, le seul survivant d'un drame causé par le maire du village Ruza.


Citation:
Je l'avais accueilli dans mon laboratoire, il m’avait confié son cerveau, je lui avais donné le pouvoir d'assouvir sa vengeance, le pouvoir de l’hypnose.

Encore un petit problème dans la correspondance des temps:
    Je l'ai accueilli dans mon laboratoire, il m’a confié son cerveau, je lui ai donné le pouvoir d'assouvir sa vengeance; le pouvoir de l’Hypnose.

J'en ai profité pour modifier la ponctuation; je pense en plus que comme tu parles d'un pouvoir (c'est pas rien) hypnose peut prendre une maj.

Citation:
Il avait tué tous les habitants du village ! Poursuivie par une forte culpabilité, il voulait se suicider, mais il avait vite pris conscience que c'était inutile car il était immortel.

Encore les temps:
    Il a tué tous les habitants du village! Poursuivie par une forte culpabilité, il a ensuite voulu se suicider, mais a vite pris conscience que c'était inutile car il était immortel.

Et si tu veux rendre ta phrase plus forte:
    Il a massacré tous les habitants du village. (le . au lieu du ! suggère que le narrateur est froid, distant, que le sort des villageois lui importe peu. Ça renforce l'aspect sombre de ton histoire. J'aime bien les narrateurs neutres, ils laissent au lecteur le choix de son ressenti) Poursuivi par une écrasante culpabilité, il a ensuite voulu se suicider. Mais il avait vite pris conscience que c'était inutile car il était devenu immortel.(Des phrases courtes tiennent le lecteur en haleine)


Citation:
Départ au Québec,

    Départ pour le Québec


Citation:
Avez-vous déjà pensé qu'en préparant votre lit pour dormir, c'est comme si vous prépariez votre cercueil, en commençant à fermer les yeux c'est comme si vous apprêtiez à mourir et quand vous vous réveillez le matin c'est comme si vous reveniez d'entre les morts !

Très beau, la comparaison. Non, je n'y avais jamais pensé auparavant. Cela dit, quand on entend parer du nombre personne qui meurent sans raison dans leu sommeil...
    Avez-vous déjà pensé qu'en préparant votre lit pour dormir, c'est comme si vous prépariez votre cercueil? (Laisse nous le temps de méditer là dessus Qu'en commençant à fermer les yeux c'est comme si vous apprêtiez à mourir? Et que quand vous vous réveillez au petit matin c'est comme si vous reveniez d'entre les morts?


Citation:
Avez-vous pensé qu'un jour vous ne vous réveillerez pas et que vous perdriez à jamais la vie dans votre sommeil !

    Avez-vous pensé qu'un jour vous ne vous réveilleriez peut-être pas et que vous perdriez (On s'en doute, qu'on perd la vie à jamais) la vie dans votre sommeil?


Citation:
Cela m'est arrivé, j'étais mort en m'endormant, mais je ne me suis pas réveillé, je ne me suis pas réincarné !

Cette phrase est extrêmement complexe. Deux chose l'une. Soit u dis
    Cela m'est arrivé, je suis mort en m'endormant, mais je ne me suis pas réveillé, je ne me suis pas réincarné!
Auquel cas, c'est bon pour la correspondance des temps, y'a pas de problème, mais le lecteur se dit que tout de même, que quelqu'un soit définitivement mort, sans possibilité de réveil ou de réincarnation est dans l'ordre des choses, et que la seconde partie de ta phrase est inutile, soit tu garde:
    Cela m'est arrivé, j'étais mort en m'endormant, mais je ne me suis pas réveillé, je ne me suis pas réincarné!

Et il faut que tu rajoutes quelque chose pour justifier ce passage du plus-que-parfait au passé simple. Et cette action que doit faire la liaison, elle, doit être au passé (simple ou imparfait), ou alors au présent, pour expliquer ce qui est arrivé. Par exemple:
    Cela m'est arrivé, j'étais mort en m'endormant, et pourtant je suis toujours parmi vous. Mais je ne me suis pas réveillé, je ne me suis pas réincarné !


Citation:
Vous vous dites sûrement que je suis un fou, mais je vous comprends parfaitement, car vous n'avez pas vu ce que j'ai vécu durant tout ce temps où j'étais prisonnier dans un sommeil errant dans l'obscurité sans avoir de réponse.

Quelques petits remaniements et après j’arrête (ça va sonner)
    Vous vous dites sûrement que je suis (pas de "un") fou, mais je vous comprends parfaitement, car vous n'avez pas vu ce que j'ai vécu durant tout ce temps où j'étais prisonnier de mon sommeil, errant dans l'obscurité sans avoir de réponse ( à quelles questions?).


Citation:
Je me retrouvais dans une situation inexplicable : expérience, énigme, pouvoir, course contre-la-montre, alliée, ennemie, mission et j'en passe.

Je suppose qu'il y a plusieurs expériences et tout ça... Donc des "s" partout. De plus, je pense aussi que ce ne sont pas les courses contre la montre qui sont alliées, mais que tu continue ton énumération. Donc pas de "e" (pareil pour ennemis).
    Je me retrouvais dans une situation inexplicable : expériences, énigmes, pouvoirs, courses contre-la-montre, alliés, ennemis, missions et j'en passe.


Citation:
J'étais pris dans un piège et je devais combattre pour espérer sortir de cet horrible cauchemar.

Je ne sais pas si ce que je vais te dire est juste, mais voilà comment je vois les choses: on utilise combattre quand on sait ce qui va être combattu, quand on en a déjà parlé avant ou qu'on le précise juste après. Si on ne sait pas, on utilise "se battre". Mais voilà, je n'en suis pas sûre.

Citation:
J'ai toujours eu l'espoir qu'un jour je me réveillerai en me rendant compte que tout cela n'était qu’un rêve mais j'ai vite perdu espoir en comprenant que tout ce qui m'est arrivé était bien réel.

Si on ajoute la phrase du dessus, ça nous donne trois fois la racine de "espérer, espoir". C'est beaucoup trop, parce qu'on sent que dans ton texte, ça ne fait pas partie d'une énumération.

Citation:
Je vais vous raconter mon histoire du début jusqu'à la fin, attachez votre ceinture et que l'histoire commence !

    Je vais vous raconter mon histoire du début jusqu'à la fin. Attachez votre ceinture et que l'histoire commence !

Tu vas me dire que je me répète, avec mon "une information à la fois". Seulement voilà...


Citation:
Je suis Robin, j'ai 22 ans, je suis canadien et j'étudie l'informatique à l'université.

Je n'aime pas "Je suis un tel". Je préfère le verbe "s'appeler". Plus fluide, plus coulant. Ce n'est que mon avis. Il étudie où? Dans quelle ville? On manque d'info, encore une fois^^
Citation:
Je vis dans un orphelinat.

Il parait peu probable qu'étant étudiant, il vive encore dans un orphelinat. Chez nous (en France, c'est peut-être différent dans les autres pays francophones, faudra demander au spécialiste du Québec) on commence les études post bac' à 18 ans, c'est à dire à notre majorité. Je ne sais pas quand on devient majeur au Québec, mais ce qui est sur, c'est qu'un orphelin coute cher, très cher à l’État. Il en général, dès la mahjorité atteinte et les études supérieures engagés, les orphelins sont "mis à la porte" ou du moins fortement encouragés à voler de leurs propres ailes. Donc qu'il y vive encore me semble un peu... Improbable, comme je le disais tout à l'heure. Il pourrait avoir grandi dans cette orphelinat, mais de là à y être toujours à deumeure... A moins qu'il ne servent de surveillant de nuit. De "pion"...
Citation:
Mes parents sont morts lorsque j'avais deux ans selon le directeur de l'orphelinat Isaac.

Coupe ta phrase avec une virgule: " deux ans, selon"
Citation:
Je ne savais pas si cela est vrai vu que je n'avais aucun souvenir de mon enfance, j'avais perdu la mémoire.

Tu as commencé la description de l'état actuel de ton personnage au présent, alors tu me conserves ce présent:
    Je ne sais pas si cela est vrai vu que je n'ai aucun souvenir de mon enfance. J'ai perdu la mémoire.
Citation:
Ma vraie vie a commencé le jour où Isaac m'a trouvé allongé devant la porte de l'orphelinat, j'avais à l'époque 10 ans.

    Ma vraie vie a commencé le jour où Isaac m'a trouvé allongé devant la porte de l'orphelinat. J'avais à l'époque 10 ans.

Citation:
Un jour comme les autres, j'ai fini mes études et j’ai rentré chez moi à l'orphelinat. J’ai pris une douche et j'ai mangé avec mes amis. Ils sont tous aimables, ils sont comme mes frères, on formait tous une vraie famille, on vivait dans la joie et de la bonne humeur.

Ici, finie la description. Alors que tu passes une ligne ne serait pas de refus^^
Un jour comme les autres, il a fini les cours, pas ses études. Sinon, c'est pas exactement un jour comme les autres. Et puis, il ne faut pas dénigrer une journée comme ça! Quand on y pense, toutes les journées sont différents. Profite de cette introduction pour nous placer dans le contexte. Est-ce un jour de novembre? D'octobre?
Et dans la suite (de "Ils sont tous aimable à la fin") il faut que tu sépares encore les informations.


Je passe rapidement le dialogue, qui me semble correct, à part cette répétition de "celui-là" et "celle-là"

Et puis après... ah bah y'a plus rien... Juste cette phrase pour nous introduire la suite, qui ne m'a pas l'air trop mal, à part le fait qu'elle soit trop longue...

Voilà! Je fait le deux après m'être occupée d'Aoi.
_________________
"J'étais du mauvais côté du flingue, mais du bon côté de la pelle"


Dernière édition par ellia le Mer 28 Mar - 14:25 (2012); édité 8 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sebast20
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2011
Messages: 739
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Mar 27 Mar - 18:24 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

Salut mokham ^^

Comme le chapitre 1 est corrigé de fond en comble grâve à jikkyo et ellia, je vais juste dire que j'ai bien aimé^^

Maintenant chapitre 2
Après le souper, je m'étais dirigé vers ma chambre, j'avais fait mes devoirs et j'étais allé vite me coucher sans savoir que ma vie paisible s'arrêterait là.

Après le souper, je m'étais dirigé vers ma chambre. (un point pour couper la phrase ne ferait pas de mal je pense.) J'avais fini mes devoirs et j'étais allé vite me coucher sans savoir que ma vie allait s'arrêter là.(je pense que ça passe mieux comme ça, mais ce n'est qu'une préférence.)

Après un bout de temps, je me réveillais, mes yeux étaient à moitié ouvertes, je me retrouvais dans ce qui ressemblait à un hôpital.
Je me réveillais après quelque temps, (je pense que comme ça ça passe mieux et évite de placer deux virgules^^) mes yeux étaient à moitié ouverts et j'aperçus que je me trouvais dans ce qui resseblait à un un hôpital. (pour plus de fluidité je pense que c'est pas mal de faire comme cela, et le verbe "retrouver" ne convient pas, je préfère le verbe "trouver" car il n'a jamais été dans un endroit comme celui là.)

je me disais: « Mais c’est Genuis, ne me dit pas que tout le monde est ici ! Que ce qui se passe au juste !  ».

Je me disais : "Mais c'est Génuis ! (point d'exclamation pou éviter la virgule et permet de marquer la surprise.) Ne me dis pas que tout le monde est ici ! Qu'est ce qui se passe au juste !"

Je voyais des gens habillés en blouson blanc, ils n'arrêtaient pas de discuter entre eux.

Je voyais des gens habillés en blouson blanc qui n'arrêtaient pas de discuter entre eux. (Là uaussi permet d'éviter de couper ta phrase et là rends donc plus fluide.)

Je n'arrivais pas à entende ce qu'ils disaient clairement, j'entendais parfois des mots comme teste, médicament, candidat et expérience. Un homme âgé s'approchait de moi en portant dans sa main droite une piqure.

Je n'arrivais pas à entendre ce qu'ils disaient clairement. (Un point est préférable je pense) J'entendais parfoisd es mots comme test, médicament, candidat et expérience. Un homme agé s'appracha de moi (là aussi le passé simple est mieux je trouve, mais c'est une queston de gout ^^) en portant une piqure dans sa main droite.

Mon cœur me faisait très mal, j'avais peur de cet homme, je le voyais à peine, je n'arrivais pas à le dévisager. Il dégageait une aura meurtrière.

Mon coeur me faisait très mal, j'avais peur de cet homme. (un point aussi ici, serait pas mal^^) Je le voyais à peine, je n'arrivais pas à le dévisager.

En arrivant devant moi il me disait : « ne t'en fais pas jeune homme, tout erra bien, fais de beaux rêves, numéro 21 ! »

En arrivant devant moi il me dit (passé simple est prérable je pense) : "Ne t'en fais pas jeune homme, tout ira bien. Fais de beaux rêves, numéro 21." (un point d'exclamation n'est pas cohérent, en général on n'hurle pas "fais de beaux rêves !")

J’étais complètement terrifié, je voulais parler, mais ma langue était paralysée.

J'étais complètement terrifié. (le point permet de couper et ainsi aérer ton texte en évitant le trop de virgules ;) ) Je voulais parler, mais ma langue était paralysée.

Soudaine quelque chose me piquait dans ma main gauche, mes yeux commençaient à se refermer et j'avais perdu vite connaissance.

Soudain quelque chose me piqua (passé simple est mieux pour l'action) dans ma main gauche, mes yeux commençaient à se refermer et je perdais vite connaissance.

J'apercevais des scènes étranges, ce sont des souvenirs qui ne m'appartenaient pas, c'est comme si je voyais la vie d'un être humain se défiler devant mes yeux depuis sa naissance jusqu'à ce qu'il devienne un adulte.

J'aperçus (passé simple est mieux je pense) des scènes étranges, c'étaient (garder le temps^^) des souvenirs qui ne m'appartenaient pas. (pour aérer la phrase) C'était (attention au temps) comme si je voyais la vie d'un autre être humain depuis sa naissance jusqu'à l'âge adulte. ( je pense que pour éviter d'alourdir la phrase on peut supprimer la partie "défiler").

Une certaine scène m'avait choqué, je voyais du sang, « qui est cet homme géant, un criminel ! Qui est cet homme devant lui, son complice ! Qui sont ces personnes qui pleurent noyais dans un bain de sang, pourquoi je vois ces choses horribles », c'est ce que je me demandais à cet instant.


Un certaine scène me choqua (tu veux le faire sur le moment ou après ? je pense que sur le moment rend mieux^^), je vis du sang et deux personnes. (tu ne peux pas faire apparaitre deux hommes de nulle part)
"Qui était cet homme géant ? Un criminel ? Qui était cet homme devant lui ? Son complice ? Qui sont ces personnes qui pleurent noyés dans un bain de sang ? Pourquoi je dois voir ces choses horribles ?"
C'était ce que je me demandais à cet instant. (s'il e pose des questions, les points d'interrogation sont mieux^^)

Soudain je me réveillais allongé dans un lit. Je me levais et en regardant devant moi j'apercevais des barreaux, j'étais dans une cellule de prison.

Soudain je me réveillais allongé dans un lit. Je me levais en regardant devant moi et j'aperçus des barreaux, j'étais dans une cellule. (pas besoin de mettre de prison^^ le "et" est mieux après pour éviter le trop de virgules).

J'étais surpris, mais la grande surprise était mon corps, mes mains étaient plus grandes, mes jambes l'étaient aussi, ma peau était devenue noire !

J'étais surpris. (un point permet de couper avec la phrase suivant qui est chargée^^) Mais la grande surprise était mon corps : mes mains étaient plus grandes, mes jambes l'étaient aussi et (dernière découverte donc le "et" est mieux) ma peau était devenue noire !

J'avais dit à voix haute : « C'est quoi cette histoire ! Que ce qui m'arrive ! »

J'avais dit à voix haute : "C'est quoi cette histoire ? Qu'est ce qui m'arrive ?" (point d'interrogation convient mieux pour marquer la surprise)

Suite à mon cri, mon compagnon de cellule se réveillait, il était un gabarit mesurant plus de deux mètres, ses muscles étaient solides et il portait une cicatrice énorme sur son visage.

Suite à mon cri, mon compagnon de celluse se réveilla (passé simple est mieux encore une fois), il était un gabarit mesurant plus de deux mètres, ses muscles etaient solides et il portait une cicatrice.

Je ne comprenais rien à ce qu'il disait, je répondais avec une voix basse, car j'étais effrayé par ce type fou, en dirait un monstre prêt à me dévorer vif.

Je ne comprenais rien à ce qu'il disait. (point permet de séparer la prase qui est assez longue ^^') Je répondit (passé simple encore) à voix basse car j'étais effrayé par ce type fou, on dirait un monstre prêt à me dévorer vif.

Soudain il change d'air, il devenait sérieux et disait avec une voix menaçante :

Soudain il changea d'air (passé simple permet de rendre l'action plus rapidement), il devint sérieux et dit avec une voix menaçante.... (passé simple aussi^^)




Voilà ^^ En tout cas ne prends pas au premier degré tout ce que j'ai dit, car j'ai du faire des erreurs^^
Sinon j'ai bien aimé, du mokham comme j'ai l'habitude de voir^^ Fais juste attention a où tu places tes virgules ;)
En totu cas on est devant un total WHAT ? Suite à cette expérience bizarre et j'ai envie d'en savoir plus Eheheh!

Courage te bonne journée Yeah!


Dernière édition par sebast20 le Mer 28 Mar - 16:21 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Jikkyo
Petite plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 195
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Mar 27 Mar - 18:37 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

Grr, tu me voles la critique Seb' ! *o*
Bon dans ma grande mansuétude je te pardonne ! Mais je t'en prie utilise des couleurs différentes pour la partie de Mokham et la tienne, ça sera plus compréhensible !
_________________
J'étais du bon coté du flingue, mais du mauvais coté de la pelle.
Revenir en haut
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Ven 30 Mar - 16:36 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

Merci infiniment ellia et sebast pour votre critique  Yeah! , je vais corriger tout ce que vous avez mentionné, votre aide est vraiment précieuse, merci a vous tous  Eheheh!

Jikkyo, tu as une 3éme partie qui attends  une critique Gwahahaha

Voici la 3éme et dernière partie du chapitre 01( comme c'est la suite, je n'ai pas corrigé les temps car je vais le faire pour tout le chapitre à la fin, désolé pour les erreurs).


[/b]

_________________


Dernière édition par mokham le Jeu 6 Sep - 15:56 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Jikkyo
Petite plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 195
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Ven 30 Mar - 20:27 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

Voila pour toi Mok Mok !!



C'partie ! Bon je préviens je comprend plus rien au niveau du temps x]

J'étais paralysé incapable de dire quoi que ce soit

Une petite virgule après paralysé.

« Je ne suis pas un dealer, je suis Robin, un jeune adolescent qui… ».

Tu peux insisté sur le fait qui ne comprend pas ce qui se passe là.
==> «Je vous assure il doit y avoir erreur balbutiais-je, je ne sais pas ce que je fait là, je m'appelle Robine et... (et tu enchaîne ^^)

Je n’avais pas fini ma phrase et mon ennemi fonçait sur moi en sortant un couteau, je ne savais plus quoi faire, je me préparais à mourir.

==> Je n'avais même pas finis ma phrase que mon (ennemi ? C'est pas vraiment son ennemi ) son opposant improvisé (?) fonçait sur moi en sortant un couteau. (un point) Devant cette situation inattendu, je ne savais plus quoi faire. Je m’apprêtais a mourir. (car avec préparer ça fait un répétition après )

« Je t’ai prévenu, prépare-toi à mourir ! » disait le gabarit.
«Dit» plutôt que «disait» voir «s'écria» car on l'imagine crier en train de s'élancer. et gabarit ça fait répétition tu peux mettre «mon assaillant» ?.

Tout d'un coup mon corps commençait à bouger tout seul, j'arrivais à esquiver les coups de couteau que le gabarit me lançait en toute finesse et à une rapidité phénoménale.

«commença» au lieu de «commençait».
On change gabarit aussi, «qu'il» et plutôt que «lançait» ( ça fait bizarre «lancer des coups de couteau non »?) projetait ? Mais en faite c'est la même que lançait alors j'ai un doute. Alors je fait un remix que tu appliqueras ou pas selon ta préférence :
==> j'arrivais a esquiver les coups de couteau qui fusaient à une vitesse phénoménale.

Le prisonnier devenait beaucoup plus sérieux et disait : « Jolie performance ! Je vois que tu n'as pas perdu tes capacités mon vieil ami, passons maintenant aux choses sérieuses ! ».

==> En me voyant éviter aisément ses attaques, le prisonnier devint beaucoup plus sérieux et dit...

Il sortait un deuxième couteau et fonçait vers moi en voulant à tout prix m’assassiner, ses attaques devenaient beaucoup plus rapides et précises, j'arrivais à peine à les esquiver.

==> Il sortit un second(ça le fait mieux que deuxième je trouve) couteau et fonçât vers moi avec la ferme intention de me tuer. Ses attaques se firent (répétitions de beaucoup) plus rapides et précises, et je n'arrivais plus à les suivre du regard.

Une de ces attaques avait finalement fait mouche, il m'avait eu dans mon bras droit, mais je n’avais pas renoncé et j’avais riposté avec un coup de pied puissant en plein visage.

==> (répétition de «attaques») Inévitablement, il finit par faire mouche et me toucha au bras droit. (précise la blessure : estafilade, coupure ou si il ta carrément couper le poignet ^^ ( et un point !)
Mais je ne renonçais pas pour autant et riposta avec un coup de pied (latéral!) puissant au niveau son visage. (vise la jugulaire !)

J'avais enchaîné vite avec une succession de coups de poing jusqu'à ce que le gabarit fût tombé par terre.

Encore le gabarit !
==> J’enchaînais vite avec une succession de coups de poing jusqu'à ce qu'il tombe à terre.

J'avais pris son deuxième couteau qui se trouvait devant moi et je l'avais foncé dans son ventre.

==> Je brandis un des couteaux qui se trouvaient devant moi et l'enfonça dans son abdomen. ( ça fait mieux que ventre )

En voyant mes mains couvertes de sang, j'avais paniqué, je me demandais comment j'avais pu faire tout ça, depuis quand j’étais devenu aussi fort en combat !
==> … je paniqua. Comment avais-je pu faire tout cela ? Depuis quand étais-je devenue aussi fort ? Je n'avais aucune réponse à fournir à mes questions.

Le sang ne cessait pas de couler par terre, ma victime commençait à perde connaissance.

Enlève le «pas» et un «et» après la virgule ou a la place de la virgule.

J'avais décidé de prendre vite la fuite, mais le gardien de la cellule arrivait juste à temps en voyant une silhouette couverte de sang par terre. Le gardien ouvrait la porte et s'approchait du corps tant dit que moi j'étais caché à l'intérieur d’un gros casier. Le gardien s'était concentré sur l'homme blessé, je sortais en cachette et je l'attaquais par-derrière avec une boîte en métal que j'avais trouvée dans le casier.
Le gardien tombait évanoui, j'avais pris ses clés ainsi que son arme et j'avais pris la fuite, mais mon évasion était de courte durée. Des dizaines de policiers m'avaient tendu une embuscade, le gardien avait probablement appelé les secours quand il avait découvert le corps sanglant du prisonnier.
==> Je décidais de prendre la fuite mais un bruit de pas m'indiqua l'arrivé du gardien. Il vit la silhouette pleine de sang de mon agresseur et pénétra dans la cellule laissant la porte grande ouverte. Caché dans l'ombre, je l'observais et quand il fut parfaitement dos à moi, je bondis et l’assomma avec une boite en métal récupéré au préalable. Le gardien tomba, évanouit. Je pris ses clés, son arme, sortit de la cellule en courant et me retrouva entouré par des dizaines de policiers, armes à la main. Le gardien avait du les appelés dès qu'il avait trouvé le corps sanglant.

J'avais vite abandonné l'idée de m'échapper et je me suis rendu tranquillement. Le gabarit était emmené aux urgences et moi vers une cellule isolée.

==> ...je me rendis (tranquillement ? Il doit être flippé par tout ce qui lui arrive non ?) tremblotant. Mon ennemi d'un instant fut transporté aux urgences et moi vers une cellule isolée.

Quelques heures plus tard, les gardiens entraient et m'emmenaient vers une salle. Ils m'attachaient sur une chaise électrique, j'étais très terrifié au point que je pouvais plus dire un mot.

Une «autre» salle. «m'attachèrent» un point après.
==> J'étais tellement terrifié que je ne pouvais plus prononcer un mot.

Je voyais devant moi des gens assis dans une autre salle, un mur de vers séparait les deux endroits. Je voyais une femme habillée en noir qui ne cessait pas de pleurer serrant dans ses bras une petite fille.

Un mur de vers ? X'D un mur de grosse larve blanche tant que t'y est ^^ Je pense que tu voulais mettre «verre» ^^. répétition de «voyais» tu peux utiliser le verbe apercevoir ou entrevoir.

« Mais je les reconnais! Ce sont ceux que j’ai vus pleuré dans mon rêve ! Pourquoi ils sont là ? ». C’est ce que je me disais à ce moment.

PleuréS. La dernière phrase va pas, ça fait très bizarre.
==> Qu'est-ce qu'ils font là ? Pensais-je. »



Voilou
_________________
J'étais du bon coté du flingue, mais du mauvais coté de la pelle.
Revenir en haut
ellia
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 332
Spécialité: Dessin
Membre du Mois

MessagePosté le: Sam 31 Mar - 06:32 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

Salut, mok. J'ai un peu survolé les autres critiques, et ce qui se dégage, c'est vraiment que tu as du mal avec les temps, en fait^^
Je vais essayer de t'aider un peu, avant d'entamer ma prochaine critique.
Dans un récit, en général, on utilise le passé, ou le présent. Rarement le futur comme temps de narration.

Le temps de narration le plus couramment employé au passé, c'est l'imparfait. On l'utilise donc pour les passages un peu descriptifs, par exemple;
    J'étais grand

C'est quelque chose qui ne bouge pas, on est bien d'accord.
Toujours dans ce temps là, on peut utiliser le passé simple, pour décrire une action brève ou inhabituelle.
    J'étais grand mais il sauta plus haut que moi

Ces deux temps verbaux sont donc les temps que le narrateur utilise pour parler d'une période donnée, qui est la même.
Après, vient le plus-que-parfait. Ce temps là, tu l'utilise pour décrire le passé du passé. Autrement dit, ton narrateur de raconte depuis le début son histoire dans l'ordre chronologique, au passé simple et à l'imparfait, et tout d'un coup, il évoque une époque encore antérieure. Il utilise alors le plus-que-parfait.
    J'avais toujours été grand, mais il sauta plus haut que moi. Je n'avais jamais été battu par un minus dans son genre.

En cours.
_________________
"J'étais du mauvais côté du flingue, mais du bon côté de la pelle"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Dim 1 Avr - 13:16 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

Merci pour ta critique Jikkyo ^^ , oui j'ai un sérieux problème avec les temps, je vais corriger tout ça en prenant en compte vos critiques.

merci a toi aussi Ellia, ton aide est précieuse. j'avoue que je voulais avoir votre avis sur la façon de résoudre le problème des temps mais je me suis dit que ça sera trop demandé.

le 2éme chapitre va un peu tardé( je vais essayer d'améliorer mon écriture), je donne le temps aux autres de lire le chapitre 01 dans son intégralité.
Faite exploser ce topic avec vos critique Gwahahaha
_________________
Revenir en haut
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Sam 7 Juil - 18:48 (2012)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME Répondre en citant

Salut ^^
après 3 mois d'absence, voici la suite de cette arc. le chapitre 02 étant de 5 page et demi, je le poste en deux partie. voici la 1ére, bonne lecture ^^




_________________


Dernière édition par mokham le Jeu 6 Sep - 15:57 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:16 (2016)    Sujet du message: ULTIMATE BRAIN, ARC 2: TRANSFERT D'AME

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com