Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum
Apprendre à dessiner ensemble!
Apprend à dessiner et à créer un manga grâce à la communauté du blog http://draw.eklablog.com qui te propose concours, tutoriaux et articles marrants ou sérieux. Attention, si t'es pas déjà inscrit: Un chou unijambiste risque de venir te voler ton goûter!
 
Apprendre à dessiner ensemble! Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Nightmare of Sunshine ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
fairy_sennin
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 1 702
Spécialité: Dessin et scénario
Membre du Mois Gagnant Dessin du Forum

MessagePosté le: Dim 1 Avr - 19:53 (2012)    Sujet du message: Nightmare of Sunshine Répondre en citant

Donc, finalement j'ai de l'inspiration pour un Seinen, oui un Seinen et les âmes sensibles à s'abstenir!
Je vais juste mettre le synopsis pour l'instant, j'ai écrit le 1e chapitre mais je l'ai pas encore saisi sur pc, demain peut être.


Titre: Nightmare of Sunshine
Genre: Seinen, drame (un peu de policier)
Rating: +16 (oui c'est sévère)
Auteur: Fairy_sennin

Synopsis:
Dans ce monde où le taux de crimes de ne cesse d'augmenter, où les valeurs humaines sont presque inexistantes, ce n'est plus le trafique de drogue qui règne mais un commerce plus inhumain et surtout plus important en sommes: le trafique d'êtres humains.
De nombreuses filles sont trompées et enlevées pour être exploitées en tant qu'esclaves sexuels.
Nous allons suivre l'histoire de Sarah Yudvich, une lycéenne russe de 16 ans l'une des nombreuses filles qui ont connu ce cauchemar ....

Bon ça parle de viol mais je ne suis pas une perverse alors je ne vais pas mettre des scènes trop explicites bien sur >.>
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 1 Avr - 19:53 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jikkyo
Petite plume

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 195
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Dim 1 Avr - 20:32 (2012)    Sujet du message: Nightmare of Sunshine Répondre en citant

Ca promet d'être intéressant. 
C'est original, malheureusement je ne pense pas que ton indication -16 servent a grand chose, espérons ^^.
Ta juste un "de" à enlever après crimes au début.  
J'espère que tu réussira à créer sur ce sujet une bonne histoire et une intrigue, bonne chance.
_________________
J'étais du bon coté du flingue, mais du mauvais coté de la pelle.
Revenir en haut
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Lun 2 Avr - 13:31 (2012)    Sujet du message: Nightmare of Sunshine Répondre en citant

c'est vraiment intéressant, je ne pense pas avoir lu un manga dont l'idée générale est le trafic d'être humain => l'idée est original, bravo Yeah! .
je ne peut pas encore juger ton histoire vu que tu nous a présenté un mini-synopsis peu détaillé, j'aimerai savoir plus sur l'univers de ton histoire, le but du héros(Sarah) , qui sont ses ennemis,... je pense que cela sera mis en évidence par un prologue ou un 1er chapitre.

+1 pour avoir choisie la Russie comme lieu ^^

voila, pas grand chose à dire, étant un fan du seinen,  j'attends avec impatience les chapitres ;)

Citation:

Bon ça parle de viol mais je ne suis pas une perverse alors je ne vais pas mettre des scènes trop explicites bien sur >.>

ça me rassure Happy!! , la violence ne me gène pas mais la perversité je l'a hait( c'est personnel, pas la peine de debater sur ça).  
_________________
Revenir en haut
fairy_sennin
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 1 702
Spécialité: Dessin et scénario
Membre du Mois Gagnant Dessin du Forum

MessagePosté le: Lun 2 Avr - 20:00 (2012)    Sujet du message: Nightmare of Sunshine Répondre en citant

Eh bien ce n'est que lme synopsis et j'ai déjà deux critiques ça promet ^^
Bon bah voilà alors le 1e chapitre :)


Nightmare of Sunshine :
 

Chapitre 01 : Sun goes down

 
Désespoir, tristesse, détresse, malheur, un cauchemar. Voilà tout ce que représente ce lieu. Dans cet enfer qui sent le sang, le tabac, la sueur , l’alcool et la semence, environ une dizaine de jeunes filles sont violées chaque jour puis torturées et vendues comme esclaves sexuels
Deux yeux de couleur bleu océan ont perdu leur éclat dans cet endroit, cet entrepôt désinfecté qui leur sert de QG, c’est leur terrier, le terrier des renards ou plutôt celui des rats qui ont pris pour cibles de petites souris inoffensives.
La propriétaire de ce regard qui n’exprime plus que la fatigue et la peur est Sarah Yudvich, une jeune lycéenne Russe de 16 ans qui croyait pouvoir réaliser son rêve de devenir mannequin et comme dirait son meilleur ami Stanley, s’est faite avoir comme un bleu comme toutes les filles qui sont présentes en ce lieu.
Sarah est rousse, avec une peau très pâle ponctuée de nombreux hématomes, de griffures, de brulures au fer rouge et de longues plaies au niveau des bras et des jambes ainsi que des suçons au cou et aux abords de la poitrine, celle-ci étant à peine cachée par le morceau de tissu déchiré teinté de sang qui lui servait de seul vêtement, cachant uniquement le strict nécessaire et qui était avant deux jours, une belle et légère robe d’été mauve avec des pois blancs.
Ses longs cheveux à la couleur cuivre de nature ondulée et habituellement soyeux sont à présent entremêlés, sales et mouillés d’alcool et de sueur.
Son visage d’habitude si radieux et éclatant de joie et de douceur n’est à présent plus qu’un masque dénué de quelconque sentiment sur lequel on peut difficilement lire de la mélancolie. Deux jours seulement, deux jours ont suffi pour  transformer ce rayon de soleil en quelqu’un de désolant à regarder.
Des bruits de pas se font entendre, ils se rapprochent de plus en plus, dans cette obscurité et avec sa vision qui devient floue, Sarah peut difficilement distinguer un homme. Quand il est assez pré, elle le reconnait immédiatement, comment ne pourrait-elle pas ? C’était lui, cette crapule, ce batard, ce salop, ce chien qui l’a amené ici et qui lui a dérobé, non ; arraché la perle qu’elle gardait précieusement, celle qu’elle comptait offrir à l’homme qu’elle aurait aimé, à celui auquel elle aurait donné son premier baiser, avec qui elle aurait partagé sa vie mais a fallu que cette crapule la-lui vole ; sa virginité mais il ne s’en est pas contenté, il lui a aussi pris son premier baiser, elle lui a trs certainement mordu la langue jusqu’aux sang et sans l’intervention des autres crapules de son espèce, elle lui aurait arraché et par la même occasion tué d’hémorragie, elle en aurait été grandement satisfaite, même contente, c’aurait été la première lueur de joie qu’elle aurait éprouvée depuis qu’elle avait embarqué dans cette maudite fourgonnette mais non, il a fallu que ça aussi lui soit privé et par qui ? par deux autres chiens de son espèce pour lui faire subir encore plus, encore pire. Et puis quelle idiote a-t-elle été, emmener des mannequins dans une fourgonnette, il faudrait vraiment être naïf pour ne pas se douter de quelque chose, et naïve, oui ; elle l’est.
Oh oui, s’il y avait un visage dont elle se souviendra, c’est bien le sien, cet homme dans la trentaine que les autres de sa race appellent « Dan ». A part ce prénom et son apparence, ce visage qu’elle a auparavant admiré, qu’elle trouvait même beau, ne lui inspire à présent que dégout et ne fait naître en elle qu’un sentiment : la haine
Oui, la haine. Son père lui avait pourtant dit quand elle était enfant de ne jamais haïr quelqu’un mais s’il savait ce que cet homme lui a fait, il le tuerait très certainement, elle ne connaissait rien d’autre sur lui.
L’homme en question s’approche encore plus et commence à détacher ses poignets qui sont attachés à un poteau suspendu au mur par une grosse corde. Avant qu’il ne finisse, Sarah lui crache au visage ce qui lui fait valoir un œil au beur noir causé par le poing de Dan pris de plein fouet. Du sang commence à couler de son nez et son œil se referme à moitié.
« Hey, sois pas trop violent Dan, les clients se plaignent des bleus, ils disent qu’ils ne payent pas pour recevoir du bétail défiguré, dit un homme en se rapprochant, c’est lui ; l’autre crapule qui l’a aidé l’autre fois.
-Ouais mais cette chienne m’a craché dessus, faut bien leur apprendre la discipline sinon c’est avec les clients qu’elles le feront, répond le surnommé
-Ok mais évite le visage, continue l’autre en se mettant juste à côté de Dan, regarde-moi ça, c’est pas beau à voir, constate-t-il en tournant le visage de Sarah vers lui »
Celle-ci lui crache au visage. L’homme devant elle s’essuie longuement le visage avec la manche de sa veste en sky puis fixe la jeune fille, il fait un sourire narquois et Sarah se réceptionne son poing en plein ventre ce qui lui fait cracher du sang et tomber par terre à genoux, déjà qu’elle ne ne tenait sur ses jambes que grâce à la corde qui la soutenait, alors avec ce coup, elle ne peut plus se lever.
« Tu vois, c’est plus pratique et ça ne les défigure pas, dit l’assaillant de la jeune fille
-Ouais ; t’as raison Jack, acquiesce l’autre
-Aller, sale chienne, lève-toi si tu ne veux pas que je te tripote maintenant, un client t’attend, ordonne le prénommé Jack en tirant la fille par les cheveux. »
Celle-ci grimace de douleur et se lève péniblement, elle sait qu’au moins le client ne sera pas aussi violent que cette brute.
Quelle vie, quel enfer. Elle a bien voulu y mettre fin, oui elle a évidemment pensé au suicide mais si elle tentait quoique ce soit, ils n’hésiteraient pas à tuer les deux seules personnes qui lui restent : son père et Stanley 

A suivre
_________________
Revenir en haut
Josefine96
Plume ambitieuse

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2011
Messages: 462
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Lun 9 Avr - 15:37 (2012)    Sujet du message: Nightmare of Sunshine Répondre en citant

J'ai adoré ton histoire, j'ai hâte de lire la suite. Et dire que cela existe réellement, c'est vraiment horrible de se l'imaginer.. u_u A part que tu as doublé le "ne" dans la phrase: "déjà qu’elle ne ne tenait sur ses jambes que grâce à la corde qui la soutenait" vers la fin, je n'ai rien à dire. Question orthographe, grammaire et construction de phrase je n'ai pas de reproche à faire. En tout cas très bon début d'histoire. :) Une dernière chose à dire, vivement la suite!  Yess!
_________________
Je deviendrais le Dieu de ce nouveau monde!
Light Yagami! <3
Revenir en haut
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Lun 9 Avr - 15:51 (2012)    Sujet du message: Nightmare of Sunshine Répondre en citant

j'ai bien lu le chapitre mais je voulais attendre d'autres avis avant de poster le mien( cela confirme que certaine membres vont pas être d'accord avec moi xd)

premièrement, le chapitre est très court, en le lisant je n'ai pas trouvé grand chose, l'histoire ne démarre pas encore( j'aime bien les long chapitre surtout pour le seinen). ensuite, je le trouve très attendu et basique: il n'y a pas de rebondissement ou du suspens, il y a pas quelques chose d'original a part l'idée de départ:  une fille qui est mal traité et violé on le trouve souvent dans les films, certes tu as bien décrit la cruauté de ces hommes et la souffrance de la fille mais ça se limite malheureusement à ça ( j'attendais que cette idée sera dévelopé sous an angle original, dur a trouvé mais pas impossible).
le truque qui m'as déplu c'est la fin, elle manque du suspens et personnellement, la fin ne m'as pas motivé afin de lire la suite( peut être parce que c'est très court).
" exemple: a la fin, le client qui attend la fille Sarah n'est autre que son amis Stanley  Warrgh.. , ça rajoute un peu plus de cruauté et du suspens et pousse le lecteur de se poser des questions et ils sera obliger de lire la suite pour avoir de réponses( je sais je suis très sadique Huhu mais non Stanley est venu sauver Sarah et cela en le découvre dans le début du chapitre 02, je ne sais pas ce que tu as prévu par la suite, c'est juste une idée que j'ai eu pour donner du suspens à la fin de ton 1er chapitre)

autre chose, je ne sais pas si le narrateur de ton chapitre est un des personnage de l'histoire ou bien c'est l'auteur. si c'est l'auteur, je trouve que tu donne un peu trop de jugement sur le comportement de la fille et les hommes qui la mal traite, ça serai mieux si c'est elle qui raconte l'histoire( c'est seulement mon avis).

enfin, comme c'est un chapitre court je ne peux pas donner mon avis final sur l'histoire , j'espère bien que l'histoire va être plus intéressante par la suite.

désolé si j'étais un peu trop sévère, le 1ér chapitre est souvent le plus important des chapitres car il doit pouvoir plonger le lecteur dans l'univers et l'inciter a lire la suite. ça reste un simple avis et peut être que je me trompe, j'attends le chapitre 02 pour mieux juger.

bonne continuation Yeah!
_________________
Revenir en haut
fairy_sennin
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 1 702
Spécialité: Dessin et scénario
Membre du Mois Gagnant Dessin du Forum

MessagePosté le: Dim 29 Juil - 16:51 (2012)    Sujet du message: Nightmare of Sunshine Répondre en citant

Le narrateur c'est bien moi, j'ai pensé à mettre sarah comme narrateur mais tu vas comprendre pourquoi je ne l'ai pas fait en lisant la suite
Vous n'y croyiez pas que j'allais faire une suite hein? ben si j'ai juste tardé :)


Chapter 02 : 
Newark, New Jersey « Gagné, dit une voix féminine sans aucun enthousiasme en posant ses cartes sur la table
-Encore, tu es chanceuse, Sarah, annonça une femme qui semblait être dans la vingtaine en faisant de même
-De la chance ? murmura Sarah le regard dans le vide et l’air dégouté »
Si elle été chanceuse, elle ne serait pas où elle était en ce moment
Cela faisait deux semaines qu’elles étaient aux USA, mais d’abord, voyons comment elles en sont arrivées là.
Deux semaines auparavant,
Kiev, Ukraine
« Stanley, tu te rends compte ! C’est le plus grand recruteur de mannequin du pays, c’est ma plus grande chance de le devenir et d’aller en Amérique, s’enthousiasma une jeune rousse de 16 ans en regardant une affiche
-Ecoute, Sarah, tu sais bien que ton père n’est pas d’accord, répondit un jeune adolescent du même âge
-Mon père est un peureux qui ne veux jamais rien essayer, c’est à cause de lui qu’on vit comme ça ! Il n’a pas besoin de le savoir, annonça Sarah
-Quoi, tu comptes le faire sans lui dire ? demanda Stanley étonné
-Hm, s’il te plait Stan’, ne lui dit rien, c’est pour son bien aussi que je le fais, c’est pour nous sortir de cette misère, dit Sarah sous un air triste
-Je sais pas si c’est… commença le jeune garçon avant d’être interrompu par son amie
-S’il te plait Stan’, c’est la dernière chose que je te demande, laisse-moi faire et ne dis rien à mon père, fais-le pour ta meilleure amie, supplia la jeune fille
-Bon, j’espre que tu sais ce que tu fais, je ne dirais rien, se résigna finalement Stanley en se grattant la tête
-Merci, je savais que tu étais un vrai ami, fit Sarah en lui sautant dessus
-H-hey, tu m’étouffes, se plaignit son ami »
Elle le lâcha et lui fit un grand sourire, ils partirent alors laissant découvrir la fameuse affiche
« Top Agence Review
Le grand modeliste Serguei Karpovich vous offre la chance de votre vie, à vous jeunes filles en quête de célébrité, la chance de son lot de mannequins internationaux : le Top Agence Review.
Les auront lieu le Dimanche 27 Octobre
14 :30-17 :30
Soyez nombreuses »
Dimanche 27 Octobre,
« Dis, dis, comment je suis ? demanda Sarah toute excitée
-Bah, t’en as trop mis, ces trucs sur ton visage… je te préfère sans, répondit Stanley
-« Ces trucs », c’est du maquillage et puis je vais passer une audition de mannequin, tu ne comprendras jamais ce qu’est la mode, annonça la rousse
-Probablement pas, dit le garçon en roulant les yeux
-Bon tu m’attends ici, je ne serai pas longue, d’accord ? fit Sarah en regardant le bâtiment où il y avait une plaque « Réservé aux auditions Top Agence Review »
-Hey, tu me traines jusqu’ici et tu m’obliges à t’attendre, protesta le garçon, dis-moi juste à quelle heure t’aura fini pour que je revienne
-A 17h30, allez, à plus tard, fit Sarah en s’apprêtant à entrer dans le bâtiment
-Eh, Sarah ! appela son ami
Elle se retourna avec un air interrogateur
Bonne chance, lui souhaite-t-il, en se retournant pour partir »
Elle fit un sourire puis entra. C’était une salle avec plusieurs rangées de chaises donnant sur une estrade. D’un coté, il y avait un bureau où se tenait une file de filles et de l’autre un studio photo
Elle s’avança vers la file où les filles se bousculaient
« Doucement les filles, vous passerez toutes, dit la femme qui était assise au bureau »
Elle portait des lunettes de soleil et avait une coupe afro, elle avait la voix rauque. C’était elle qui inscrivait les candidates
Une fois toutes les filles inscrites, elles prirent place sur les chaises
La femme monta sur l’estrade et pris le micro
« Tout d’abord, je suis Vanessa Taganova, je veille au bon déroulement de ces auditions. Maintenant que les inscriptions sont finies mesdemoiselles, veuillez accueillir celui qui vous permettra de devenir célèbres Mr. Karpovich, annonça-t-elle »
Les applaudissements retentirent dans la salle et le célèbre Karpovich fit son entrée, il prit le micro alors que les filles se chuchotaient des « Oh, c’est lui ! Regardez ! »
« Merci d’être venues mesdemoiselles, mais bien sur vu l’enjeu, comment ne pas venir, n’est-ce pas ? Moi Serguei Karpovich, je vous offre la chance de devenir mannequin international comme celles que vous voyez à la télé ou dans des magasines, ces mannequins peuvent être vous ! Faites de votre mieux et bonne chance à toutes, merci conclut-il alors que les filles se mirent à nouveau à applaudir et à crier d’enthousiasme
-Bien, les auditions peuvent commencer, je vais citer vos noms, celle qui entend son nom va au studio photo pour nous montrer son talent de top model »
Vanessa commença à appeler les noms de la liste quand vint enfin le tour de Sarah. Elle alla vers le studio photo et commença à faire plusieurs poses
« Oui, bien, c’est même très bien, annonça le photographe
-Qu’est-ce que tu dis de celle-là, elle est pal mal. Tu la veux ? demanda la femme à Karpovich
-Oui, ajoute-la, répondit-il en inspirant un grand coup sur sa cigarette et en regardant Sarah sournoisement »
Les auditions terminées, toutes les filles reprirent leurs places
« Bon, j’ai la liste de celles qui ont été reçues, celle qui entend son nom avance vers l’avant quant aux autres elles peuvent partir chez elles, annonça Vanessa »
Elle commença à citer les noms. A chaque fois qu’une fille entendait son nom elle sautait de joie quand on entendit enfin « Sarah Yudvich »
N’en croyant pas ses yeux elle mit sa main sur sa bouche en soufflant un « J’ai été reçue ! » elle sauta presque de sa chaise et alla vers l’avant
« Bien, les autres, vous pouvez rentrer chez vous, annonça Vanessa »
Une fois toutes celles dont le nom n’a pas été cité sortirent en boudant ou en murmurant des « Qu’est-ce que celles-là on de plus que moi ? »
Cette dernière repris la parole
« Votre départ se fera dans trois jours à 06h15, ramenez le strict minimum de bagages et bien évidemment, les pièces d’identité nécessaires :  passeport, carte nationale…  maintenant veuillez signer ici, expliqua-t-elle
-Est-ce que je peux vous demander quelque chose ? demanda Sarah en levant la main
-Oui ? répondit Vanessa
-Eh bien, vous voyez, je n’ai que 16 ans alors… commença l’adolescente
-Alors… ? demanda la superviseuse
-Je… je n’ai pas de passeport et… répondit Sarah
-Tu aurais dû nous le dire plus tôt, ça risque de poser problème, annonça Vanessa
-S-s’il vous plait, je veux vraiment aller en Amérique, je ferais ce qu’il faut, supplia la jeune fille
-Ca va couter cher en taxe d’immigration mais je vais voir ce que je peux faire, dit la femme
-C’est vrai ? Oh merci, merci infiniment, je vous promets que vous ne le regretterez pas, sauta carrément de joie Sarah
-Bon, vous pouvez rentrer chez vous les filles, annonça Vanessa »
Elle resta assise à son bureau en regardant les filles quitter puis fixa Sarah des yeux, elle ouvrit un tiroir où il y avait un paquet de cigarettes et un briquet et elle en sortit une, l’alluma et fuma un grand coup
« Le regretter ? Ne t’inquiète pas pour moi, c’est vous qui regretterez le jour où vous avez décidé de faire cette audition, se dit-elle avec une voix froide »
A SUIVRE       
_________________
Revenir en haut
shesteur
Apprenti

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2012
Messages: 52
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Jeu 9 Aoû - 00:43 (2012)    Sujet du message: Nightmare of Sunshine Répondre en citant

Moi j'aime bien. J'ai lue les 2 chapitres aujourd'hui et j'ai adorer, vraiment bravo pour cette belle histoire Tu sais.. . Alors pitié poste le prochain chapitre  Yess!
_________________
avertissement je ne suis n'y un gars , ni une fille
sa resteras secret j'ai juste choisis entre draweur et draweuse au hasard.
alors probabiliter de 50 % que je sois une fille

merci
Revenir en haut
sebast20
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2011
Messages: 739
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Jeu 9 Aoû - 12:01 (2012)    Sujet du message: Nightmare of Sunshine Répondre en citant

Yo Fairy ^^


J'ai lu les deux chapitres et je vais m'occuper du 2e.


D'abord tu as fait quelques erreurs sur les temps (j'ai appris depuis le temps XD)


--Encore, tu es chanceuse, Sarah, annonça une femme qui semblait être dans la vingtaine en faisant de même
Les virgules cassent la phrase je trouve. Le mieux serait comme ça : "Encore. Tu es chanceuse Sarah" Cela évite de trop haché ta phrase et la rendre plus souple à lire.


-Cela faisait deux semaines qu’elles étaient aux USA, mais d’abord, voyons comment elles en sont arrivées là.
Tu as utilisé de l'imparfait puis tu es retombé sur du passé composé, le mieux aurait été de mettre "elles en sont arrivées là" en "elles en étaient arrivées là". Respect des temps ^^


--Ecoute, Sarah, tu sais bien que ton père n’est pas d’accord, répondit un jeune adolescent du même âge
Même chose la virgule entre le "Ecoute" et "Sarah" casse le rhytme il faut l'enlever ^^


-Bon, j’espre que tu sais ce que tu fais, je ne dirais rien, se résigna finalement Stanley en se grattant la tête
Un point entre "j'espère que tu sais ce que tu fais" et "je ne dirais rien" serait mieux pour le rythme.


-Moi Serguei Karpovich, je vous offre la chance de devenir mannequin international comme celles que vous voyez à la télé ou dans des magasines, ces mannequins peuvent être vous !
Un point aussi entre "magasines" et "ces mannequins" pour couper la phrase et ne pas casser le rythme.


Des soucis au niveau de la ponctuation et quelques erreurs d'innattention sinon j'ai bien apprécier le deuxième chapitre. Je n'ai eu aucun mal à apprécier les personnages :)


Bon courage pour la suite Yeah!
Revenir en haut
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Jeu 9 Aoû - 13:49 (2012)    Sujet du message: Nightmare of Sunshine Répondre en citant

Salut ^^

j'ai lu le chapitre 02 il y a quelques temps, j'avais pas d’inspiration pour critiquer, mais maintenant que les autres ont posté,  je peux donner mon avis.
le chapitre est facile à lire, on suit bien les événements. le faite de commencer par un passage postérieur puis revenir à l'événement majeur est une bonne idée. les personnages sont attachants comme la dit sebast et la fin donne enfin un peu de suspens à ton histoire.

J'aurais aimé voir plus d'événements, plus de suspens, plus de rebondissement. Car en lisant ce chapitre, je le trouve à mon gout peu surprenant( c'est un avis personnelle de celui qui adore le suspens et les énigmes ^^).
Aussi, je te conseille d’aérer ton texte, de bien mettre en évidence les dialogues, de laisser les espaces et de mettre en gras et center les titres( localisation, heur,...).

Voila, je te souhaite bonne chance, accroche toi ;)
_________________
Revenir en haut
Princess-Mimiko Millanium
Plume grandissante

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 216
Spécialité: Scénario

MessagePosté le: Lun 13 Aoû - 17:47 (2012)    Sujet du message: Nightmare of Sunshine Répondre en citant

Allez hop ! J’entame mon parcours sur ce forum en lisant les différents textes qui peuvent se trouver dans ce topic. Évidemment j'ai commencé par toi Fairy. :3 Tout d'abord en lisant la fiche détaillée sur ton projet, j'ai trouvé pas mal le titre que tu lui avais donné. J'ai pu comprendre par la suite, sa signification grâce à ton synopsis et tes deux premier chapitres.
D'habitude je ne suis pas fringale de lecture Seinen, mais j'ai voulu tenter. Mhm... Pas très joyeuse ton histoire, hein ! xD Elle me donne envie de me révolter contre cette injustice ! Le viol est un crime vraiment répugnant et impardonnable.. Meme si ce sujet me bloque un peu, je peux te dire que j'ai vraiment aimé tes deux premiers chapitres, dans leur globalité. Je demande la suite ! Tu as également un style d'écriture vraiment très plaisant à lire et crois je suis exigeante la dessus. Je ne lis pas si facilement des œuvres !
Mais je vais faire un effort de lire celles qui sont posté ici et de les commenter. Mordus de lecture oblige !
Pour revenir à ton œuvre, on sent bien dès le commencement, dès les premiers mots, un terreur, une envie de liberté, de fuir une menace oppressante qui règne sur ce fameux bâtiment que tu as décris. Le reste à venir est tout aussi désastreux et pitoyable..
Cette jeune fille qui ne rêvait que d'une seule chose : percée dans le monde du mannequinat, est tombée entre de mauvaise main. J'ai beaucoup aimé le premier chapitre (comme je l'ai dit plus haut), ce qui m'a donné envie de deuxième, car tu as fait une bonne description de tout ce qu'il se passait dans cette scène en ajoutant une pointe d'action vers la fin. (Oh oui ! De l'action !) En lisant le deuxième chapitre, tu nous fais remonter dans le temps (Chouette un flash back ! xD). Bon je dois l'avouer, j'ai eu du mal à comprendre le début. Sarah et la jeune fille se trouvent dans le QG de Top Agence Review ? En USA ? En attente d'un client pour sortir de ce trou à rats ? Pour la suite, j'ai bien compris. Elle semblait si joyeuse avant... Ça me désole...
Personnellement pour ce qui est de tes tournures de phrases, elles sont correctes. Il y a de la cohérence. Les dialogues sont bien formés, tu utilise les bons procédés. Franchement je n'ai rien d'autre à ajouter mis à part de continuer dans cette voie. :D
Ah ! Si ! J'ai répérer des pitites fautes qui me titillent encore à chaque lecture. xD Tu as du mettre des mot en trop alors qu'il n'y en avais pas besoin, bon évidemment, les fameuse fautes d'orthographes pour pas changer, et j'ai repérer aussi une conjugaison de verbe bizarroïde. xD Je crois que c'était dans le deuxième chapitre. Relis-toi même si tu l'as déjà fait, une ou deux fois, à chaque petites modification de ton texte, il faut se relire tout le temps, d'accord, tu perd du temps, mais ce ne sera que mieux. Voila.

_________________
Citation : "La nuit la plus sombre à toujours une fin lumineuse"



~ The elegant princess of your somber secrets ~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
fairy_sennin
L'Equipe

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 1 702
Spécialité: Dessin et scénario
Membre du Mois Gagnant Dessin du Forum

MessagePosté le: Lun 17 Sep - 18:19 (2012)    Sujet du message: Nightmare of Sunshine Répondre en citant

Merci beaucoup pour vos critiques
désolée pour cet immense retard mais c'est la terminale cette année et je n'ai vraiment pas le temps
Voici le chapitre 03, j'espère qu'il sera à la hauteur de votre attenteBonne lecture
Chapter 03 :  
En sortant de la salle, Sarah trouva Stanley en train de l’attendre, il n’avait pas l’air de très bonne humeur. « T’en as mis du temps ! s’écria-t-il mécontent
-J’ai été reçue, annonça Sarah »
Il resta un moment étonné puis sourit
« Je savais que tu pouvais le faire, dit-il enthousiaste en tapotant le dos de son amie
-Je vais partir demain matin… annonça Sarah une pointe de tristesse dans la voix »
L’expression de son ami changea d’enthousiasme en tristesse
« Si tôt ? dit-il en baissant la tête
-Hm, fit-elle tristement
-Bon bah, m’oublie pas au moins quand tu seras célèbre, reprit-il son enthousiasme ne voulant pas attrister sa meilleure amie
-Mais bien sur que non, tu sais très bien que tu comptes beaucoup pour moi Stan’. Tu es plus qu’un ami, tu es un frère et puis je t’écrirai, annonça-t-elle
-Oui. Bon, il se fait tard on devrait rentrer, proposa son ami
-Oui, acquiesça-t-elle »
Arrivés devant le bâtiment où vivait Sarah ; un immeuble délabré, ils restèrent là-bas un moment à ne rien dire
« Bon bah… au revoir… dit Stanley une pointe de tristesse dans la voix »
Sarah le prit dans ses bras comme si c’était la dernière fois en chuchotant un « Merci pour tout »
Elle le lâcha puis monta chez elle
Elle entrouvrit la porte puis pensa à enlever son maquillage avant d’entrer, elle se frotta le visage avec sa manche mais son père, qui était en train de cuisiner la vit sur le miroir qui donnait sur la porte. Elle entra
« Je t’ai vu, annonça-t-il en la pointant de la louche qu’il tenait renversant ainsi la sauce
-Tu en as mis partout, annonça-t-elle moqueuse
-Argh… bouda son père en remettant la louche dans la marmite
-La cuisine c’est pas ton fort papuchka, dit Sarah en essayant de changer de sujet
-Avec ces saletés sur le visage, comment veux-tu que je te fasse confiance ? dit-il en grognant
-Papuchka, pourquoi tu ne veux pas que je parte pour un an ? demanda la fille
-Arrête de dire n’importe quoi, tu es trop jeune et puis l’étranger c’est trop dangereux, répondit le père leur servant à manger
-Tu ne changeras donc jamais ! Tu n’es qu’un peureux qui ne prend aucune initiative. Je ne veux plus vivre dans cette misère moi ! S’écria-t-elle »
Misère, oui, ça l’était. Leur maison était ce qu’on pouvait qualifier de boite à sardines. I l y avait deux pièces aussi petites l’une que l’autre, de vieilles affaires trainaient partout, les meubles, il n’y en avait pas, juste des éléments rouillés, le tout à peine éclairé par une lampe
« Sarah, arrête, ne deviens pas comme ta mère, dit son père
-Ah oui ? Et bien si on était parti ailleurs, elle serait peut être encore en vie ! S’écria-t-elle puis claqua sa main contre sa bouche
-Va te coucher, ordonna son père
-Je suis désolée, s’excusa-t-elle en s’exécutant
Le lendemain, elle se leva très tôt et prépara ses affaires, elle laissa une lettre à son père et sortit le plus doucement possible
New York, Queens Airport,
Dans l’aéroport, les filles de bousculaient pour valider leur passeport, elles regardaient partout et se chuchotaient : » On est à New York ! »
Le tour de Sarah arriva, elle lui montra son VISA et annonça à l’agent qu’elle restait deux semaines en galérant à le dire en Anglais.
« Passez un bon séjour, dit-il aimablement »
Sorties de l’aéroport, elles arrivèrent devant une fourgonnette rouge où il y avait une jeune femme dans la vingtaine et un chauffeur
« Allez, montez, montez, s’empressa de dire Vanessa, donnez-moi vos passeport, je vais aller changer de l’argent pour vous »
Les filles montèrent dont Sarah qui s’assit à coté de la jeune femme qui était crispée
« Qu’est-ce que tu as, pourquoi tu fais cette tête ? T’es pas contente ? Pourtant on est à New York ! demanda Sarah enthousiaste »
La jeune femme avait une très mauvaise mine, un regard plein de tristesse et de remords ou peut être était-ce du dégout ?
Celle-ci se pencha discrètement vers l’adolescente comme si elle ne voulait pas se faire remarquer
« Fui tant qu’il est temps, lui chuchota-t-elle
-Hein, mais t’es folle, toi ! répondit Sarah étonnée »
Elle se réinstalla convenablement dans son siège sans plus rien dire
Vanessa revint avec le devise et monta à son tour dans la fourgonnette
Cette dernière démarra laissant les filles s’émerveiller devant la ville Américaine
Cependant, plus ils avançaient et plus ils s’engouffraient dans une route désertique et aride. Le doute s’institua dans l’esprit de notre héroïne qui regarda sa voisine avec inquiétude. Celle-ci lui répondit avec un regard voulant dire « Je te l’avais dis »
Ils arrivèrent dans sorte de garage où les alentours n’étaient  rien qu’une terre désertique
Le chauffeur ouvrit la porte de la fourgonnette et en tira littéralement chacune des filles. Elles semblaient pourtant insouciantes à part deux d’entre elles que je me garderai de vous citer
Le groupe descendit un escalier menant vers un garage sombre. Les filles y arrivèrent bousculées, poussées et en pleurs
Elles étaient arrivées au garage des premiers périples
Karpovich fit son entrée et elles furent « placées » en ligne de façon à lui faire face
Il prit la parole en n’oubliant pas de bien analyser chacune des filles devant lesquelles il passait doucement :
« Vous vouliez venir en Amérique ? Nous vous y avons amenées mais pour ça nous avons dépensé de l’argent, beaucoup d’argent ; vos passeports, vos VISA, vos billets…
Vous allez devoir travailler pour rembourser tout ça –de sa main, il prit le visage de Sarah qui détourna le regard- rien de bien difficile. Je précise qu’il est bien évidemment inutile  de tenter de s’enfuir ou même de se suicider si vous en avez marre, nous savons tout sur vous, ou vous habitez, qui sont vos amis, vos parents, vos enfants-fit-il devant le visage de la jeune femme qui était dans la fourgonnette- si vous essayez quoi que ce soit, on personne chère pour vous paiera à votre place, dit-il d’un air autoritaire puis sournois »
Il empreint une porte en disant à l’un de ses hommes : »Dan, envoie-les-moi une par une » 
L’homme en question pris un sac et commença à lancer aux filles des petites tenues en pastels en leur criant : »Enfilez-ça, vite ! »
Les filles s’exécutèrent sans faire d’histoires en tremblotant et pleurnichant. Quand elles eurent fini, elles se remirent en ligne comme elles étaient
Dan pris la première fille et la traina à l’intérieur de la pièce où était Karpovich
Quand vint le tour de Sarah, elle fut bousculée violemment et tomba à genoux, ses cheveux couleur cuivre couvrant son visage. Elle les remit derrière ses oreilles et vit que la pièce était un immense bar. Elle aperçut Serguei Karpovich assit sur un banc juste en face d’elle, il était en train de boire un verre de bière
« Lève-toi, ordonna-t-il en prenant une gorgée »
Sarah s’exécuta pantelante
Il commença à l’analyser de haut en bas
« Déshabille-toi, quémanda-ti-l d’un ton froid »
Elle hésita longuement puis mis ses mains derrière son cou pour détacher les bretelles de son bustier qu’elle enleva très timidement découvrant ainsi sa petite poitrine. Elle resta figée et terriblement embarrassée
Karpovich la regarda sournoisement puis en eut assez d’attendre voyant qu’elle gardait toujours son boxer
« Enlève tout, ordonna-t-il impatient en lui faisant signe de son verre vers le seul vêtement qui lui restait »
De ses fines mains elle agrippa l’élastique du boxer pour le descendre puis baissa la tête encore plus et se figea complètement
Il posa son verre puis s’approcha d’elle
« Je vois, tu n’as jamais été avec un homme avant, dit-il »
Elle secoua doucement la tête en guise d’acquiescement
« Enlève, enlève, tu auras à faire à beaucoup d’hommes dès à présent, annonça-t-il d’une voix froide »
Sarah se pinça la lèvre et laissa glisser son dernier vêtement. Une larme coula sur sa joue quand le boxer tomba au sol alors que l’homme devant elle admira sa nudité sans retenue
C’était là le commencement du cauchemar de ce rayon de soleil.
 
A SUIVRE


Le prochain chapitre sera sur la jeune femme qui était avec Sarah :D
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:16 (2016)    Sujet du message: Nightmare of Sunshine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com