Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum
Apprendre à dessiner ensemble!
Apprend à dessiner et à créer un manga grâce à la communauté du blog http://draw.eklablog.com qui te propose concours, tutoriaux et articles marrants ou sérieux. Attention, si t'es pas déjà inscrit: Un chou unijambiste risque de venir te voler ton goûter!
 
Apprendre à dessiner ensemble! Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: ChapterDraw: Passager noir ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 10:22 (2012)    Sujet du message: ChapterDraw: Passager noir Répondre en citant

salut ^^
comme vous le savez j'écris en ce moment une histoire qui sera publier dans le 3éme Drawzine, le thème étant: "Le côté obscur de la force".
je me charge d'écrire un chapitre sombre présentant le coté obscure d'un héros.

je me suis surpassé et j'ai donné tout ce que je pouvais pour écrire un bonne chapitre. il va prendre 3 page , donc je le posterai sur 3 partie et je compte sur vous pour m'aider et me donner vos avis et vos critique, surtout pour ceux qui sont volontaire pour aider les scénaristes du drawzine comme Ellia et Aoi. je compte sur vous ^^

Sans tarder voici la 1ére partie de mon chapitre.





  
  

_________________


Dernière édition par mokham le Sam 26 Jan - 11:43 (2013); édité 5 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 28 Avr - 10:22 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ellia
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 332
Spécialité: Dessin
Membre du Mois

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 16:26 (2012)    Sujet du message: ChapterDraw: Passager noir Répondre en citant

Aha! Tu vas l'avoir ta critique. Je te mp quand elle est finie, je vais poster et éditer plusieurs fois (comme d'hab'), afin de tout sauvegarder.

Citation:
Je marche dans le couloir cherchant une échappatoire.

Une échappatoire, c'est se tirer d'embarras, fuir, en quelque sorte. Si ton personnage marche, je suppose qu'il n'a pas de soucis à se faire. Tu peux utiliser issue

Citation:
J’aperçois à travers, quelqu'un en train de boire, une tasse de café noir

Il voit dans le reflet du miroir, non? Pas au travers. Je pense que la virgule, après boire, n'est pas indispensable, même si elle n'est pas fausse. Un point virgule serait mieux, selon moi, ou alors rein du tout.

Citation:
Il est derrière fixant ses yeux sur moi pour bien me voir, il a un sourire sadique comme les méchants dans les histoires.

Je me permet de retoucher un peu toute cette partie (à ma sauce, tu prends donc ce qui te plait dans le tas)
    Il se tient dans mon dos (comme ça, on sait qu'il est derrière le personnage) fixant ses yeux sur moi pour bien me voir. Il affiche un sourire sadique comme les méchants dans les histoires.


Citation:
Cette personne a un regard plongé dans l'obscurité noire,

    Cette personne le un regard plongé dans l'obscurité noire,

On sait que l'obscurité et noire. Ça pourrait être une figure de style, mais je trouve que là ce n'est pas approprié.

Citation:
tu me reconnais ou tu fais semblant de perdre la mémoire.

Je ne sais pas tout a fait quel est le style de la personne en question, mais si elle est du genre sadique, à parler d'une voix suave et à imaginer les tortures les plus subtiles, alors voilà ce que ça doit donner.
    Me reconnais-tu ou fais-tu semblant d'avoir perdu la mémoire?

Les deux denières corrections (temps verbal et ponctuation) n'étant pas en option, même si le "tueur" ne fait pas preuve du sadisme raffiné des grands grands méchants.

Citation:
Ne tente pas quelque chose d'aléatoire

Tenter quelque chose d’insensé, dans ce cas là. Y'a d'autres mots aussi mais je ne les remet pas. Irréfléchi?

Citation:
tu pourras dire à ta misérable vie au revoir !

J'ai trouvé! Le tueur, c'est maitre Yoda!

Citation:
vous aurez mieux de vous s'asseoir et de lire avec moi ce chapitre plein d'accessoire.

    vous feriez mieux de vous s'asseoir et de lire avec moi ce chapitre plein de rebondissements (je suppose).


Le reste, je l'ai parcouru. Je peux dire que je suis impressionnée par la qualité de ton texte. Vraiment. Par rapport à ce que j'ai déjà lu de toi, il est vrai, en effet, que tu t'es surpassé. Donc, la suite, je vais la corriger un peu plus rapidement.

    Nous sommes (on c'est pas beau dans une narration) dans une maison située dans l'un des quartiers les plus pauvres d'Abidjan. La maison est dans un piteux état. Tout est dans le désordre, des bouteilles jonchent le sol, la poussière est sur tous les meubles, des araignées qui ne cesse pas de tisser leurs toiles sur les lézardes (?) du plafond. Le sol et les murs sont teintés d'une peinture rouge foncée, on dirait (là faut changer parce que on dirait n'est pas beau non plus) une scène de crime horrible. Les vitres sont couvertes d'un scotch blanc diminuant l'aération (super le détail!), une odeur donnant envie de vomir flotte dans l'air; un mélange d'alcool et de sang. Bref (autre chose), cette maison qui a l'air d'être abandonnée depuis des décennies est en faites le refuge d'un tueur en série !

    « Techeeeeee,techeeeeeee », le son désagréable des grains d'une veille télévision résonne. Soudain, l'image d'une chambre apparaît à la télévision, cela a l'air d'une cassette vidéo enregistrée par quelqu'un (d'un autre coté, on s'en doute qu'il a fallu qu'elle soit enregistrée. Si c'est pour nous dire que ce n'est pas un enregistrement studio, tu peux nous dire qu'elle a été enregistre par un particulier). Un homme d'une vingtaines (il n'y a qu'une vingtaine) d’années, blanc (pas de nouvelle phrase parce que la suite de la première se trouverait dans la deuxième) aux longs cheveux marron, musclé et ayant des yeux rouges bordeaux apparaît à travers l'écran. Il s'installe dans un vieux fauteuil et commence à parler.

    « Je m'appelle Didier, j'ai l'air jeune mais j’ai quand même cent dix ans, et je suis un tueur solitaire. J'agis dans l'ombre, planquée dans ma baraque. Personne ne connaît mon secret, personne n'a vu mon vrai visage. Je ne suis pas un simple humain, je suis immortel et en plus, je possède le pouvoir du déguisement. Je peux changer l'apparence de mon corps et de mon visage. Je suis connu dans le monde des humains sous ce surnom : le Tueur Fantôme. Aujourd'hui c'est le recommencement (ou renouvèlement) de mon cycle de vie, de mon quotidien. C'est l'heure de revivre le même cauchemar !

    Je l'ai encore fait. J'ai (nouvelle phrase pour entretenir le suspens, et parce que la suivante se suffit à elle même) tué une autre victime et je suis devant vous pour me confesser. Je vais vous raconter ce qui m'arrive à chaque fois que je tue quelqu'un. Je regarde le corps de ma victime par terre attachée (revoir cette formulation). Je m'approche d'elle et je dis : « je suis désolé, mais je dois te tuer. Pardonne-moi s'il te plaît ». (une ellipse, alors tu peux faire un nouveau paragraphe)
    Après avoir nettoyé la scène de crime et m'être débarrassé des traces de mon passage, je change l'apparence de mon visage et je prends la route en direction de ma baraque.
    En rentrant chez moi, je regarde mon visage dans le miroir, l'image de mon reflet m'est toujours familière ! Mon regard est celui d'un monstre. Je lave mes mains du sang de ma victime (il n'y en a qu'une à chaque fois, non? C'était au singulier, jusqu'à présent) pour la je ne sais combientième de fois. Ah oui ! je me souviens maintenant, ça doit être ma 100éme. Il n'y a pas de quoi être fier et je ne me réjouis pas de tuer des gens. Mais ai-je vraiment le choix ?

    Malgré ce regret, il n'y a pas une seule goutte de larme (une larme c'est déjà une goutte) qui coule sur mes joues. C'est normal, je n'ai plus de cœur. (la révélation! On change de phrase pour le suspens) Je suis une machine à tuer programmée que pour réaliser cette tâche. Mon âme entame (plus joli, plus lyrique) son discours que j'ai appris par cœur et que le voici.
    Mon instinct est de tuer, je suis obligé de faire ça. Je ne veux pas être un tueur, mais combien de fois croyez-vous que j'ai essayé d'échapper à ma destinée?...


Voilà! Ben franchement, je tire mon chapeau et très bas. Tu t'es énormément amélioré. C'est génial.
_________________
"J'étais du mauvais côté du flingue, mais du bon côté de la pelle"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nashiro
Petite plume

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2011
Messages: 188
Spécialité: Dessin et scénario

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 19:01 (2012)    Sujet du message: ChapterDraw: Passager noir Répondre en citant

Ellia à un moment t'a remplacé "accessoire" par "rebondissements" mais je pense qu'il se démenait depuis le début de sa phrase a faire des rimes ^^
Et puis j'ai pas tout lu je dois avouer mais je trouve ce style ... pas mal .
Peut-etre que tu devrais te mettre plus au point sur l'allure , le caractère que tu veux donner à ton personnage .
Enfin je sais pas si ces termes raisonnent pour toi mais voila j'espere que cette critique aura été jugée ... constructive xD (  Yeah! )
_________________
AYA YAYE !
Revenir en haut
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 19:19 (2012)    Sujet du message: ChapterDraw: Passager noir Répondre en citant

Merci infiniment Ellia, je suis très très content que le chapitre t'a plu( je dois avoué que les events de ce forum m'aide à développer mieux mes histoires et surtout votre aide vous les membres du forum m'est très précieux Yess! )
je vais corriger les fautes que tu as relevé, merci pour la critique ^^

Merci a toi aussi Nashiro, oui effectivement j'ai mis accessoire pour suivre les rimes, du même pour obscurité noir et échappatoire xd
pour le caractère du personnage ça va être mis en œuvre par la suite, cela n'est que la 1ére partie du chapitre.

n'hésitez pas à critiquer , cela augmentera la qualité du chapitre, merci d'avance ^^
_________________
Revenir en haut
sebast20
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2011
Messages: 739
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 19:20 (2012)    Sujet du message: ChapterDraw: Passager noir Répondre en citant

Bon mokham tu as commencé cette histoire en beauté ^^
Tout en faisant des rimes tu as donné un certain rythme à ton histoire qui donne la couleur et cela est vraiment bien^^

En tout cas du mokham reste du mokham et pour l'instant après un début intéressant on apprend pas grand chose sur le personnage mais ce n'est que le début Gwahahaha
Le personnage est intriguant en tout cas et donne envie de savoir la suite alors même si le début est un peu lent tu nous donne envie d'en savoir plus grace à ton personnage ;)

Felicitation ! Tu m'as donné envie d'améliorer mon écrit et c'est ce que je vais faire ^^
(Maintenant j'attendrais tes prochains textes avec la même qualité ;)
Revenir en haut
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 20:08 (2012)    Sujet du message: ChapterDraw: Passager noir Répondre en citant

Merci sesbat pour ton avis  Yeah! et oui mon style est toujours le même et puis c'est évident que ça soit comme ça vu le thème du drawzine Eheheh!
je commence souvent mon mes histoires avec des citations pour capter dés le départs les lecteurs( c'est mon astuce Huhu ).
pour le personnage, je l'ai fais exprès, je vous réserve une énorme surprise à la fin Gwahahaha
je posterais la 2éme partie bientôt, merci a tous ;)
_________________
Revenir en haut
ellia
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 332
Spécialité: Dessin
Membre du Mois

MessagePosté le: Dim 29 Avr - 14:05 (2012)    Sujet du message: ChapterDraw: Passager noir Répondre en citant

Purée, j'avais vraiment pas vu qu'il y avait des rimes Oo Je vais me cherche des excuses, mais à trop me focaliser sur les phrases une à une, je ne vois même plus le texte dans son ensemble, c'est pas bien, ça.
Mais je maintient ce que j'ai dit à propose échappatoire, ce n'est pas approprié ici.
(Ah ben oui, y'a des oir partout)
Pareil pour accessoire, c'est pas le bon mot. Hum... se creuse la tête* Tu veux pas plutôt te lancer dans l'allitération^^? C'est plus facile et plus chantant, je trouve...
"Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? "
Je sais pas --"
_________________
"J'étais du mauvais côté du flingue, mais du bon côté de la pelle"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Mar 8 Mai - 19:01 (2012)    Sujet du message: ChapterDraw: Passager noir Répondre en citant

j'ai édité la 1ére partie avec la correction ^^
voici la 2éme partie de ce chapitre, je ne sais pas si elle est du même qualité, je l'espère bien ;)

EDIT:

j'ai édité la 2éme partie avec la correction.
voici la 3éme et dernière partie du chapitre 1 de cette histoire, n'hésitez pas à critiquer et à me donner votre avis( j'ai galéré avec les temps comme d'habitude >.<).




Malgré ce regret, il n'y a pas une seule larme qui coule sur mes joues. C'est normal, je n'ai plus de cœur. Je suis une machine à tuer, programmée seulement pour réaliser cette tâche. Mon âme entame son discours appris par cœur:
« Mon instinct m'oblige à tuer, je suis obligé de le suivre. Je ne veux pas être un tueur, mais combien de fois croyez-vous que j'ai essayé d'échapper à ma destinée ?
J'établis des plans. J'essaie de bien les mener, mais, hélas ils sont toujours toujours voués à l'échec. Je réponds sur mon carnet, à chaque fin de journée à cette fameuse question : as-tu tué aujourd’hui ? Oui, je tue et je regrette ! Je tue et je regrette ! Je tue et Je regrette ! Encore et toujours ! Je sais bien que cet instinct est mon ennemis, mais je suis très faible. Mes victoires s'étendent sur un moi, seulement, à la suite, je reprends mon quotidien et je commets de nouveau un meurtre.  Je me relève et je tombe ! J’en ai marre de tout ça ! Que quelqu'un me sauve ! »

Et voilà ce que ça donne, le discours de mon âme à chaque fois que je commets un crime. Elle pleure tout en essayant de trouver de secours, mais c'est perdu d'avance. Personne ne peut me sauver, je resterai un tueur pour le restant de ma vie.
Certains de vous diront que je dois me descendre, c'est-à-dire me suicider. Comme ça, je me débarrasserai de ma misérable vie de meurtrier et je sauverais mes prochaines victimes. Vous pensez que je suis un idiot ! Au début j'ai réfléchi; comme vous, je me suis dit que seule la mort me sauvera, mais là encore je n'ai pas de chance. Vous l'avez peut-être oublié, mon corps est immortel. Je suis condamné à vivre des siècles et siècles dans l'obscurité infinie. 
Ce qui me tue et ce qui m'énerve le plus c'est que je n'arrive pas à abandonner. Une force à l'intérieur de moi m'oblige à me relever après chaque défaite. Elle ne cesse pas de me dire : « N'abandonne pas ! Relève-toi ! Un jour, tu réussiras ».
Je dois y aller. Ça fait vraiment du bien de vous avoir pu vous parler, mais viendra-t-il un jour où quelqu'un visionnera cette cassette ? Je ne suis pas très optimiste.


« Techeeee, techeeee », L'image se coupe et le son désagréable des grains résonne à nouveau. Après un long instant, l'image revient.


« Salut, c'est toujours moi, je suis encore vivant et c'est tout à fait logique, je suis immortel. Même après plusieurs années, après avoir coupé l'enregistrement de cette vidéo. Je décide aujourd'hui de continuer cette discussion avec vous pour un but précis.
Le scénario précédent que vous avez pu voir s'est arrêté enfin par je ne sais plus quel miracle. Je suis désormais à ma 10éme année sans avoir tué quelqu'un. Ma dernière victime a été comme par hasard un ancien tueur en série, libéré il y a plusieurs années. Il m'a apporté chance pour une seule fois de ma longue vie. Avant de mourir il m'a dit : « Je te connais très bien ! Je peux lire en toi comme dans un livre ouvert. Je sais que tu ne veux pas être un tueur, mais ton passager noir prend à chaque fois le dessus. Je comprends parfaitement ta frustration, tu te rends compte que tu es un monstre sans âme, mais essaies de te trouver une couverture et essaies de créer des liens avec les humains. C'est le seul remède contre ta soif de tuer. Sors de ta solitude et trouve-toi un être cher avec qui tu pourras savourer la vie, trouve-toi quelqu'un qui scellera ton passager noir. C'est exactement ce que j'ai fait il y a 20 ans et cela a bien marché. J'ai fondé une famille et j'ai pu vivre en paix. Ma chère Nicole ! Pardonne-moi ! je vais partir à l'au-delà avant toi ! ».


Ces propos ont changé complètement ma vie, je vis sous une autre identité. Je m'appelle à présent Christopher. Je suis un simple humain et en plus père de famille. J'ai une sublime épouse et une adorable petite fille. Vous êtes surpris n'est-ce pas ! Je vous comprends parfaitement. Vous avez toujours vu le côté obscur de mon être, mais aujourd'hui l'ombre que j'étais autrefois est devenue une lumière pour ma famille, pour mes amis et les gens qui me ont chers. Ils m'ont tous accepté, l'être immortel que je suis.


Après la nuit vient le jour, après la défaite vient la victoire, après le désespoir vient l'espoir. C'est ce que j'ai appris de ma dernière victime. Je dois vous laisser, ma petite fille m’attend. Je dois l'accompagner à l'école, au revoir ».


       
 

_________________


Dernière édition par mokham le Jeu 10 Mai - 13:31 (2012); édité 3 fois
Revenir en haut
ellia
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 332
Spécialité: Dessin
Membre du Mois

MessagePosté le: Mer 9 Mai - 13:56 (2012)    Sujet du message: ChapterDraw: Passager noir Répondre en citant

Salut! Te fais ta critique, à l'habitude
Citation:
« C'est bizarre ! Sarah doit être au collège et Émilie n'a pas l'habitude de laisser la porte ouverte ! » Se demande, Christopher.

Pas très convainquant, comme réaction. Si j'arrive chez moi, et que la porte est ouverte, certes je me demande qui peut être là. Je fais le tour de la famille, en essayant de me souvenir des horaires de chacun. Et puis, je me dis soit qu'on rentre les courses, soit que mon père bricole la haie. Pas qu'on a pas l'habitude de laisser la porte ouverte, tu vois? Faudrait un truc comme ça. "Émilie est rentrée plus tôt pour laver à grande eau?"
En plus (à l'origine), il se demande rien du tout puisqu'il ne se pose pas de question. Il se fait juste une réflexion.
Citation:
Il décide alors de rentrer tout en restant vigilant.

Pas encore, la vigilance. C'est un peu tôt.
Citation:
Il marche à petits pas

Bien le coup des petits pas! C'est dans ce genre de détails qu'on voit combien tu t'es amélioré. Avant, tu ne décrivais presque aucune attitude.
Citation:
« Sarah ! Émilie ! Vous êtes là ! ».

    « Sarah ! Émilie ! Vous êtes là ? »

Citation:
Christopher perçoit des petites taches de sang par terre,

Mais malgré tout, les détails ne sont pas encore tous là. Je connais peu de monde qui arrive à reconnaitre du sang du premier coup. Quoi que. J'imaginais la scène dans un couloir sombre, ça doit pas aider non plus. En fait, ce qui serait le plus probable, c'est qu'il voit le sang par terre et s'attarde là dessus un instant afin d'être bien sur que c'en est.
Et ensuite, il ne perçoit pas, il aperçoit. Je pense, je n'en suis pas sure, que la différence entre ses deux verbes tient à ce qu'apercevoir marche pour la vue, et percevoir pour les autres sens. Percevoir un son, une odeur...
Citation:
il commence à accélérer le rythme de sa marche.

Dit aussi qu'il s'inquiète, qu'il dépose vivement le paquet cadeau (tu l'as oublié, celui là, hein? Tu n'en reparles pas^^) Il appelle plus fort, il ouvre toute les portes, la cuisine d'abord, des fois qu'elle aurait laissé un mot sur le frigo (Me suis tranché la main avec le couteau à rôti, je pars aux urgences tout de suite, n'oublie pas d'aller chercher Sarah. Émilie. P.S.: Le rôti est dans le four, à 17h, faudra le mettre thermostat 7) Ce serait bien le diable qu'il aille directement dans sa chambre.
Citation:
En arrivant devant sa chambre, il découvre le corps de sa femme par terre trempé de sang. Il court vers le corps sans âme d'Émilie.

Ne dit pas tout de suite qu'elle est morte. On veut encore croire qu'elle n'est que blessée. C'est par la prise de conscience de Christophe que nous devons nous rendre compte qu'elle est morte, et il ne peut pas encore le croire. Il ne peut pas encore le savoir.
Citation:
« Émilie ouvre les yeux ! Ne me laisse pas tout seul ! Toi et Sarah vous êtes tout ce que j'ai dans ce monde. Pitié ! Ne meure pas ! » Christopher cria-t-il.

A moins qu'il n'y ait eu une ellipse, il faut un peu de temps avant qu'il se mette dans cet état là. Disons que pour peu qu'il ai quelques notions de secourisme, il commencera par essayer d'évaluer la scène est les dégâts, de faire réagir Émilie, en commençant par exemple, par "Émilie, tu m'entends? Qu'est-ce qui c'est passé? Bon sang réveille toi, Émilie!" Le fait qu'il déclare qu'avec sa fille, elle est tout ce qu'il a, signifie qu'il la sait morte. Il s'est donc rendu à l’évidence, il a abandonné la lutte. Et c'est trop tôt, encore une fois. Ne te précipite pas, tu as tout ton temps^^ (et elle aussi, si j'ose dire...)
Citation:
Soudaine la télévision s'allume toute seule.

Soudaine
Citation:
Christopher tourne son regard vers cette dernière

C'est un peu lourd, comme formulation. J'ai regardé dans la suite de ton texte, et il n'y a pas le mot écran.
    Christopher tourne son regard vers l'écran


La suite, je corrige vite...

«Bienvenue sur ma scène de crime cher imposteur ! Je suis désolé pour ce que j'ai fait à/qui s'est passé avec ta femme mais il fallait agir avant que l'homme que je connais disparaisse à jamais. Tu sais à qui je fais allusion; Didier le tueur fantôme !
Le chemin de rédemption que tu as choisi n'est pas la bonne solution. Au lieu de se mentir à soi même et de vivre dans une utopie, il faut accepter ce que l'on est et d'aller de l'avant.

Tes péchés ne s'effaceront jamais, quoi que tu fasses. Les centaines de vies que tu as prises ne reviendront pas, les familles (sinon ce sont les familles des vies, et ça ne se dit pas) pleurent et réclament vengeance comme tu le fais maintenant. Tu ressens de la haine envers moi n'est ce pas? Je suis celui qui a tué ta femme et cela dans un but précis.

Tu te demandes surement qui suis-je et pourquoi j'ai tué ta femme. Je suis Didier, c'est une sacrée coïncidence, tu ne le trouves pas? Je suis un tueur tel que tu l'étais autrefois, ou plutôt je suis (devenu) un tueur grâce à toi. Je n'oublierais jamais ce qui s'est passé ce jour-là. J'étais en colère, désespéré et je voulais me suicider. J'avais assez (il est trop distingué pour "marre") de ma vie d'immortel. Je marchais dans les rues sans savoir où aller. Je me retrouvais dans une maison vieille complètement pourrie (un peu vulgaire aussi pour le style du personnage), je parle évidemment de ton ancienne baraque. C'était surement un coup de destin. J'étais fatigué et j'ai décidé de me reposer sur un fauteuil pendant un bout de temps.

En me réveillant, j'ai remarqué la cassette vidéo que tu avais peut-être oubliée de ranger. Je l'ai regardé jusqu'à la fin, j'ai été vraiment touché par tes souffrances, car je suis un immortel comme toi. J'ai pris la décision d'être ton élève et de devenir un tueur.
Je t'ai attendu plusieurs jours, mais hélas personne n'est arrivé à cette baraque. J'ai eu envie de revoir une nouvelle fois la vidéo.

Après l'avoir terminée je n'ai pas appuyé sur le bouton stop comme je l'avais fait la première fois et c'est là que j'ai vu la 2éme partie de ton message. J'ai pris conscience que ça faisait un an que tu avais décidé de t'allier avec ces humaines (volontaire, le féminin?)qui nous ont rendus immortels et qui sont la cause de nos souffrances, cela a été un choc pour moi. Depuis cet instant, j'ai décidé de prendre le relais. Ça m'as pris un an pour pouvoir te trouver et commencer ainsi mon plan.

Je vais anéantir ce foutu gouvernement qui nous avoir rendu immortel. Je vais exterminer tous ces misérables insectes d'humaines (encore, le féminin?) qui ont soutenu le gouvernement.
Avant de mettre mon plan à exécution, je vais commencer par toi qui m'as brisé le cœur. Ta femme n'est que le début. Je te prendrais tous ceux que tu chéries, mais avant cela je veux avoir ta réponse. Vaudras-tu laisser ton passager noir prendre le contrôle de ton corps et redevenir le Didier que j'ai connu à travers la cassette vidéo ou préfères-tu que je continue à tuer les gens que tu aime un par un? Ta petite fille est la prochaine sur ma liste...(suspens)

Ne t'en fais pas, ta fille est en sécurité pour le moment. Elle est avec moi dans ton ancienne baraque. Rejoins-moi vite ! Si tu n'arrives pas avant 18 heures, je tue ta fille, Ciao ».

La vidéo s'arrête et la télévision s'éteint.

Les yeux de Christopher deviennent toutes rouges, une énorme (aime pas énorme) aura maléfique se dégage de tout son corps. Le passager noir de Christopher refait surface, le tueur fantôme est de retour. (je suis un fervente partisane de la neutralité chez le narrateur)

Christopher : « ça fait une éternité que je n'ai pas ressentie le besoin de tuer. Je suis tout excité ! Je vais te faire la peau, Didier ! ».

_________________
"J'étais du mauvais côté du flingue, mais du bon côté de la pelle"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mokham
Plume virevoltante

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 709
Spécialité: Scénario
Membre du Mois

MessagePosté le: Jeu 10 Mai - 11:18 (2012)    Sujet du message: ChapterDraw: Passager noir Répondre en citant

Merci pour ta critique Ellia ;)
cette partie est moins bien faite car je reviens à la maison ces jours-ci fatigué après une dure journée de travail I'm dead!

pour les détails, je suis conscient, la raison c'est que si je détail tout les scènes je dépasserais les 3 pages pour le drawzine( 4 pages sera très long) et si je coupe je n'arriverais pas à la dernière scène de la 3éme partie ou il y a du suspens >.<( je vais enrichir ce chapitre de détails après le drawzine et je posterais la suite^^)

EDIT:
j'ai corrigé la 3éme partie. Merci à tous pour votre aide. je vous donne rendez-vous prochainement pour la suite de cette courte histoire de 3 chapitre. il reste que deux et c'est la fin. une grande surprise vous attend à la fin Gwahahaha



Un jour comme les autres, Christopher rentre chez lui après une dure journée de travail. Il marche dans la rue, le sourire aux lèvres portant un cadeau pour sa fille qui fête aujourd’hui son 10éme anniversaire.
En arrivant devant sa maison, il trouve la porte ouverte.
 « C'est bizarre ! Émilie est déjà rentrée ! Elle avait normalement un rendez-vous avec son médecin »


Il décide alors de rentrer. Il marche à petits pas tout en appelant : « Sarah ! Émilie ! Vous êtes là ?».
Christopher marche dans le couloir. il s'arrête tout d'un coup. il aperçoit des petites taches par terre. En les examinant de plus près, il se rend compte que ce sont des taches de sang ! inquiet, il jette le cadeau qu'il porte par terre et commence à accélérer le rythme de sa marche. Il court dans tous les sens cherchant sa famille. Personne n'est apparue que ce soit dans la cuisine, le salon ou sa chambre. il reste que la chambre de sa fille située en haut d'escalier. En arrivant devant la chambre, il découvre le corps de sa femme par terre trempé de sang. Il court vers elle tout en criant:
« Émilie ouvre les yeux ! Pitié ! Réponds-moi ! » Christopher cria-t-il.


Soudain la télévision s'allume toute seule. Christopher tourne son regard vers l'écran, une silhouette noire apparaît et commence à parler.
«Bienvenue sur ma scène de crime cher imposteur ! Je suis désolé pour ce que j'ai fait à ta femme, mais il fallait agir avant que l'homme que je connais disparaisse à jamais. Tu sais à qui je fais allusion; Didier le tueur fantôme !
Le chemin de rédemption que tu as choisi n'est pas la bonne solution. Au lieu de se mentir à soi-même et de vivre dans une utopie, il faut accepter ce que l'on est et d'aller de l'avant.

Tes péchés ne s'effaceront jamais, quoi que tu fasses. Les centaines de vies que tu as prises ne reviendront pas, les familles pleurent et réclament vengeance comme tu le fais maintenant. Tu ressens de la haine envers moi n'est ce pas? Je suis celui qui a tué ta femme et cela dans un but précis.

Tu te demandes surement qui suis-je et pourquoi j'ai tué ta femme. Je suis Didier, c'est une sacrée coïncidence, tu ne le trouves pas? Je suis un tueur tel que tu l'étais autrefois, ou plutôt je suis devenu un tueur grâce à toi. Je n'oublierais jamais ce qui s'est passé ce jour-là. J'étais en colère, désespéré et je voulais me suicider. J'avais assez de ma vie d'immortel. Je marchais dans les rues sans savoir où aller. Je me retrouvais dans une maison vieille complètement déserte, je parle évidemment de ton ancienne baraque. C'était surement un coup de destin. J'étais fatigué et j'ai décidé de me reposer sur un fauteuil pendant un bout de temps.

En me réveillant, j'ai remarqué la cassette vidéo que tu avais peut-être oublié de ranger. Je l'ai regardé jusqu'à la fin, j'ai été vraiment touché par tes souffrances, car je suis un immortel comme toi. J'ai pris la décision d'être ton élève et de devenir un tueur.
Je t'ai attendu plusieurs jours, mais hélas personne n'est arrivé à cette baraque. J'ai eu envie de revoir une nouvelle fois la vidéo.

Après l'avoir terminée je n'ai pas appuyé sur le bouton stop comme je l'avais fait la première fois et c'est là que j'ai vu la 2éme partie de ton message. J'ai pris conscience que ça faisait un an que tu avais décidé de t'allier avec ces humains qui nous ont rendus immortels et qui sont la cause de nos souffrances, cela a été un choc pour moi. Depuis cet instant, j'ai décidé de prendre le relais. Ça m'a pris un an pour pouvoir te trouver et commencer ainsi mon plan.

Je vais anéantir ce foutu gouvernement qui nous a rendu immortel. Je vais exterminer tous ces misérables insectes d'humains qui ont soutenu le gouvernement.
Avant de mettre mon plan à exécution, je vais commencer par toi qui m'a brisé le cœur. Ta femme n'est que le début. Je te prendrais tous ceux que tu chéries, mais avant cela je veux avoir ta réponse. Vaudras-tu laisser ton passager noir prendre le contrôle de ton corps et redevenir le Didier que j'ai connu à travers la cassette vidéo ou préfères-tu que je continue à tuer les gens que tu aime un par un? Ta petite fille est la prochaine sur ma liste...

Ne t'en fais pas, ta fille est en sécurité pour le moment. Elle est avec moi dans ton ancienne baraque. Rejoins-moi vite ! Si tu n'arrives pas avant 18 heures, je tue ta fille, Ciao !  ».
La vidéo s'arrête et la télévision s'éteint.
Les yeux de Christopher deviennent rouges, une aura maléfique se dégage de tout son corps. Le passager noir de Christopher refait surface, le tueur fantôme est peut-être de retour.
Christopher : « ça fait une éternité que je n'ai pas ressenti le besoin de tuer. Je suis tout excité ! Je vais te faire la peau, Didier ! ».
                                                                       A suivre...



A très bientôt ^^
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:12 (2016)    Sujet du message: ChapterDraw: Passager noir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apprendre à dessiner ensemble! Index du Forum -> Partie Art -> Textes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com